Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER








Après les attaques des camps des FRCI : Hamed Bakayoko prend conseil auprès de Soro


Après les attaques des camps des FRCI : Hamed Bakayoko prend conseil auprès de Soro
Le président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro, a reçu le 10 août 2012, le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur, Hamed Bakayoko au siège de ladite institution, à Abidjan.
Le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur, Hamed Bakayoko, a rencontré, hier, le président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro. Objectif : lui faire le point sécuritaire après les récentes attaques essuyées par les FRCI, dans le district d’Abidjan et dans les régions de l’Agneby-Tiassa et de l’Indenié-Djuablin. « Notre pays a connu des événements très graves, il m’a paru opportun de venir lui faire le point de la situation sécuritaire, lui donner toutes les informations nécessaires. Le président Guillaume Soro a été, pendant bien des années, ministre de la Défense. Nous avons donc bénéficié de ses avis et de ses conseils avisés. Nous l’avons trouvé dans de très bonnes dispositions. Il m’a apporté son total soutien, toute sa contribution, pour maintenir la sécurité dans le pays », a déclaré le ministre de l’Intérieur. Hamed Bakayoko s’est voulu rassurant face aux événements tragiques qui ont endeuillé l’armée républicaine, tout en pointant un doigt accusateur sur les ex-fds, réfugiés dans la sous région, qui tirent les ficelles pour semer la mort et la désolation au sein des populations. «Une volonté d’harcèlement du pouvoir en place par un groupe de personnes bien identifiées basées au Ghana. Ils ont essayé de retrouver des caches d’armes pour ça, et semer la désolation. Mais, le ministre de la Défense, les chefs des différents commandements ainsi que moi-même, sommes informés. Et un plan de sécurisation approprié a été mis en place pour parer à toute éventualité », a précisé le ministre Bakayoko, avant d’ajouter que « les Ivoiriens peuvent être sereins. Je le répète, plus rien ne peut prospérer dans ce pays par la violence, c’est impossible. Le pays est dans une dynamique de retour. Il y a la croissance, les grands dossiers sont traités, les Ivoiriens commencent à voir le bout du tunnel. C’est inimaginable de penser que des gens tapis dans l’ombre puissent parvenir à leurs fins. C’est inutile de croire encore qu’on peut nous ébranler par la violence ». A sa suite, l’ambassadeur de France, Georges Serre a été reçu par le président Guillaume Soro. Selon le diplomate français, cette visite se tenait dans le cadre de la coopération. Néanmoins, le volet sécuritaire a été mentionné et le président de l’Assemblée nationale lui a assuré que des lois sécuritaires s’inscrivant dans la durée seront prises.

LORNG ESMEL in Le Mandat
Samedi 11 Août 2012
La Dépêche d'Abidjan



Lu pour vous
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Opinion | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 14/07/2020 | 2779 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 31/03/2019 | 3018 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 26/02/2019 | 3821 vues
33333  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 20/12/2017 | 3125 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 09/11/2015 | 6360 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 09/06/2015 | 5164 vues
33333  (1 vote) | 0 Commentaire