Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER








Après le point d’achèvement du PPTE : Cet endettement obligatoire qui inquiète…


Après le point d’achèvement du PPTE : Cet endettement obligatoire qui inquiète…
«Amorçons ensemble une nouvelle étape de la croissance », c`est le slogan du nouvel emprunt obligataire par appel public à l`épargne, lancé le 16 août dernier par le Gouvernement ivoirien. Le troisième en moins d`un an. Est-ce le signe certain que la Côte d`Ivoire se porte très bien et jouit d`une confiance de la communauté financière, recherchée à travers, «la politique de relance économique et de reconstruction» du président Alassane Ouattara ? Une interrogation dont la réponse laisse les Ivoiriens percevoir de plus en plus la menace qui plane sur la réalisation des grandes promesses faites par notre président. Parce que cet emprunt obligataire suscite bien des interrogations.
Nous venons à peine de célébrer le point d’achèvement de l’initiative PPTE et les bruits des bouchons de champagne fiévreusement ouverts par les membres du Gouvernement réunis à Yamoussoukro résonnent encore dans nos têtes. Les journaux proches de notre président ont parlé de pluies de milliards qui allaient s’abattre sur notre pays. Plusieurs centaines de milliards de dettes ayant été annulés, pour notre bonheur.
Et voilà que malgré cela, le Gouvernement vient de lancer un nouvel emprunt obligataire. A peine deux mois après le dernier dont on sait que malgré les déclarations à la télévision, n’a vu la participation que d’entreprises publiques. Eh oui, c’est bien cela la réalité qu’on ne veut pas nous cacher. Et ce nouvel endettement obligatoire, n’augure rien de bon. Surtout avec le prix de la baguette de pain dont l’augmentaion se profile à l’horizon. Mais on peut déjà dire au Gouvernement: «Endettez-vous comme vous le souhaitez. Mais ne touchez pas au prix du pain…». «Toute société qui prétend assurer aux hommes la liberté, doit commencer par leur garantir l’existence».
A bon « endetteur »…

HERVE MAKRE in L'Éléphant Déchaîné
Vendredi 24 Août 2012
La Dépêche d'Abidjan



Économie
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Opinion | Actualité | Interviews | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | ESPACE KAMITE



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."