Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER








Après Côte d’Ivoire - Mali : 1-1 (Groupe D)/les Ivoiriens désormais entre doute et espoir


Après Côte d’Ivoire - Mali : 1-1 (Groupe D)/les Ivoiriens désormais entre doute et espoir
Dans le petit restaurant de Fatou, à Malabo, se retrouvent les Ivoiriens pour se mettre quelque chose sous la dent, l’optimisme et le pessimisme se côtoyaient au sortir de ce Côte d’Ivoire-Mali (1-1) du 24 janvier comptant pour la 2ème journée du groupe D de la CAN Orange, Guinée équatoriale 2015. Certains pensent qu’il faut déjà faire ses bagages pour le retour au pays quand d’autres croient fermement à la qualification des Eléphants pour les quarts de finale face au Cameroun.

Les critiques fusent aussi bien à l’encontre des joueurs que du sélectionneur national Hervé Renard. Du côté Malien, le doute s’installe également au sein des supporters qui ont confectionné une grosse pancarte sur laquelle ils ont dessiné un aigle arrêté sur un Eléphant. Histoire dire que la sélection malienne allait marcher sur les Eléphants. Rien de cela n’étant advenu, ce n’est non plus la sérénité dans leur camp avant d’affronter la Guinée mercredi pour le troisième et dernier match de poule si décisif pour continuer ou arrêter l’aventure.

Le staff technique ivoirien est pointé du doigt dans le résultat final de la partie. Pour une rencontre aussi importante, Hervé Renard n’a-t-il pas commencé avec Salomon Kalou, Max Alain Gradel et Serey Dié, des joueurs expérimentés ? C’est une erreur de management parce qu’il ne s’agit pas d’un championnat long où un entraîneur peut s’amuser à faire des expériences.

Le système 3-5-2 mis en place ne pouvait pas fonctionner correctement avec un Serge Aurier- latéral droit très offensif- dont le repli défensif est difficile. Chaque perte de balle ivoirienne exposait donc la défense ivoirienne à un danger certain.

Malgré leur nombre important, les milieux ivoiriens ont perdu beaucoup de ballons. Le but malien est d’ailleurs consécutif à une perte de balle d’Ismael Diomandé.

Sur cette réalisation des Aigles, Serge Aurier n’était pas au marquage dans son couloir. Ce qui a facilité la demi- volée splendide de Bakary Sacko qui a trompé Gbohouo Sylvain à la 7ème minute. Un autre but malien aurait pu suivre à la 40ème minute si le coup franc provoqué par Eric Bertrand Bailly en remettant le ballon volontairement de la tête à son gardien de but aux abords de la surface ivoirienne avait été bien exécuté.

Les Ivoiriens ont été frustrés d’un penalty sur une action de Bony Wilfried. Déséquilibré par un défenseur malien dans la surface de réparation, il n’a pas bénéficié du penalty qu’aurait dû siffler Bouchaib El Ahrach. Le nouveau sociétaire de Manchester City a trouvé ensuite la barre transversale de Soumaila Diakité sorti par la suite sur blessure.

En seconde période, les Eléphants ont présenté un autre visage. Ils ont bousculé les Maliens qui, épuisés, ont joué de ruse en se couchant afin de casser le rythme de jeu imposé par les Eléphants. Cela n’a en rien altéré la volonté et l’ardeur des Ivoiriens qui ont fini par trouver l’ouverture par Max Alain Gradel entré en cours de jeu. Cela n’altéra pas pour autant l’ardeur des joueurs ivoiriens.

A la réception d’un retrait de Serge Aurier monté en attaque, le sociétaire de l’AS Saint- Etienne a ajusté du gauche le gardien malien à la 86ème minute. Mercredi prochain, pour le compte de la 3ème et dernière journée, il faudra nettement plus que ça pour venir à bout des Lions indomptables contraints eux aussi au nul par le Syli national de Guinée (1-1).

Ephrem Touboui
Envoyé spécial à Malabo
In Notre Voie
Lundi 26 Janvier 2015
La Dépêche d'Abidjan



Sports
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Opinion | Interviews | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | ESPACE KAMITE



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 27/09/2016 | 1521 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 06/02/2015 | 2294 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 07/07/2014 | 2190 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 11/06/2014 | 1392 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 03/06/2014 | 2343 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 03/06/2014 | 2166 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 14/06/2013 | 2189 vues
44444  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 07/05/2013 | 2579 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 22/01/2012 | 2628 vues
00000  (0 vote)
La Dépêche d'Abidjan | 27/10/2011 | 2163 vues
11111  (1 vote)