Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER









Après 10 ans d'exil : Gadji Céli : "J’ai tenu le coup"


Dix ans de combats...dix ans de réflexions...

La différence entre nous et les Occidentaux , c’est que eux ont su reconnaître les actes et les actions majeures posés par leurs concitoyens. Ils ont su retenir les dates de tous les faits et actes importants posés dans l’intérêt de leurs Nations, aussi bien que dans l’intérêt de l’humanité toute entière. Ils n’ont jamais oublié les acteurs de ces événements historiques qui restent pour eux des modèles, des références à vie. Alors, ils sont tous unanimes à reconnaître et accorder beaucoup de respect, de considération, et d'admiration à leurs valeureux et dignes héros qui ont écrit l’histoire de leurs Nations dans tous les domaines importants.

Oui, après dix ans d’exil, je constate avec regret que le peuple Noir, tout comme le peuple ivoirien, n’a tiré aucune leçon des centaines de milliers d’années passées sous la domination impérialiste, placé en captivité par les Occidentaux.
Mon peuple vit, encore de nos jours, sans repères ni références, privilégiant ainsi le buzz à l’histoire même qui est à la base de ce buzz.

Je suis Gadji Celi, je suis Serges Kassy, je suis François Kency, Abou Galliet, Mahely Ba, Magadindin, les Djiz, Glazai Kevin et biens d’autres artistes de cette belle résistance, présents depuis les premières heures jusqu’à ce jour...

Je n’ai pas fait le buzz en cette pseudo fin de parcours de ce digne combat, mais fier d’avoir été à la base même de ce buzz et cela depuis le 11 Avril 2010, là où d’autres artistes avaient choisi la voie contraire, préservant ainsi leurs images afin de garantir leurs vies et celles de leurs familles.

Je suis un artiste objectif, je ne suis pas subjectif. Je suis donc sans parti pris, je suis impartial.
Mon attitude sert les intérêts de mon peuple, celui-là même qui est opprimé, celui-là qui a besoin de mon coup de gueule, qui a besoin de mon inspiration en tant qu’artiste leader d’opinion. C’est sûr que cette attitude servira obligatoirement celui qui incarne politiquement ce peuple marginalisé. Excusez-moi du peu ! Si cette opinion me vaut d'être considéré comme un "Pro Gbagbo", alors je l’assume. Pour l’heure, je me réclame "Pro tout le monde", pourvu que les lois de mon pays soient respectées.

Je ne suis pas un opportuniste, je n’ai pas l’attitude de celui qui cherche à tirer le meilleur parti des circonstances en transigeant avec ses principes. Je n’ai pas fait de concessions, je n’ai pas trahi ma conscience. J’ai maintenu intacte ma conviction là où c’était trop dur pour moi... j’ai tenu le coup.

Je suis Gadji Celi, je suis Serges Kassy, je suis François Kency, Abou Galliet, Mahely Ba, Magadindin, Glazai Kevin, les Djiz et tous les autres artistes de cette résistance Bénie...

Je pense avoir droit à cette reconnaissance...je salue et félicite au passage tous nos confrères qui nous ont rejoints dans cette lutte...
on est dans le bon, les gars !

Président GADJI CÉLI.
Mardi 15 Décembre 2020
La Dépêche d'Abidjan



Politique
Notez

Politique | Interviews | Faits et Méfaits | En Région | Société | Économie



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 02/12/2020 | 1183 vues
00000  (0 vote)
La Dépêche d'Abidjan | 22/11/2020 | 1254 vues
00000  (0 vote)
La Dépêche d'Abidjan | 16/11/2020 | 1269 vues
00000  (0 vote)
La Dépêche d'Abidjan | 29/10/2020 | 2753 vues
00000  (0 vote)
La Dépêche d'Abidjan | 04/10/2020 | 363 vues
00000  (0 vote)
La Dépêche d'Abidjan | 04/09/2020 | 241 vues
00000  (0 vote)
La Dépêche d'Abidjan | 04/09/2020 | 521 vues
00000  (0 vote)