Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER








Appel de Daoukro, candidature unique du Rhdp : Le Rdr peut-il vraiment compter sur Bédié ?


Appel de Daoukro, candidature unique du Rhdp : Le Rdr peut-il vraiment compter sur Bédié ?
Depuis le 17 septembre 2014, comme s’il n’avait plus rien d’autre à ‘’vendre’’ à ses militants, le parti présidentiel, le Rdr, a fait sien l’Appel de Daoukro. Au cours de ses rassemblements et partout, cet appel est proposé comme la panacée pour la réélection d’Alassane Ouattara. Et pourtant…
«Une épouse ne saurait se fier au repas de sa rivale, elle devrait d’abord compter sur sa propre nourriture», c’est une sagesse africaine. Le Rdr et le Pdci ne sont certes pas encore des rivaux. Mais qui sait ce qu’il peut advenir de la complicité actuelle. Le Pdci est une force politique qui compte. Sa coalition avec le Rdr est un poids politique indéniable. Mais à considérer cette donnée comme un paramètre de construction d’une stratégie fiable de conservation du pouvoir, relève d’une vision surfaite. «Tout coule, rien n’est stable», affirme le philosophe Héraclite d’Ephèse. Le Rdr qui a conquis le pouvoir dans les conditions du 11 avril 2011, était porteur d’une certaine vision du monde. Ce parti a fait rêver une frange de la population ivoirienne qui lui a accordé sa confiance en soutenant son combat. C’est lui, à travers son leader, Alassane Ouattara, qui a demandé seulement cinq ans pour transformer la Côte d’Ivoire. Des investissements massifs, des millions d’emplois, une éducation et une santé de qualité etc. c’est sur ces sujets que le Rdr a convaincu les électeurs. Parvenu au pouvoir, dans un contexte sociopolitique difficile, le président Ouattara tire son épingle du jeu avec des réalisations et des réformes visibles. Que de s’appuyer sur ces acquis pour défendre la réélection de leur mentor, les cadres du Rdr sont devenus les premiers ‘’marchands’’ de l’Appel de Daoukro qui concerne pourtant prioritairement les militants du Pdci. On peut le comprendre dans l’hypothèse que les militants du Rdr ne feront pas défection le jour du vote. Mais en prenant en compte la grogne et le découragement qui gagnent certains militants de base, las d’attendre le changement promis, il y a certainement quelque chose à faire pour leur redonner le goût de la politique.
LE PIÈGE DE L’APPEL DE DOUKRO
En considérant le principe héraclitéen selon lequel rien n’est stable, l’Appel de Daoukro pourrait réserver des surprises au Rdr. Henri Konan Bédié est certes de bonne foi en optant pour le choix d’Alassane Ouattara. Mais en même temps, c’est dans son parti qu’il y a des velléités de candidatures à la future présidentielle. Quand on sait que de 57 % de voix attendues après l’appel historique du même Bédié en 2010, le candidat Ouattara a obtenu 54 % des voix au 2e tour, il est mieux de rester prudent. Surtout si un candidat issu du Pdci briguait la présidence en octobre prochain. Il n’y a point de vote mécanique. Et la situation pourrait encore être compliquée pour le Rdr si une grande coalition politique adverse voyait le jour.

In Le Sursaut
Samedi 24 Janvier 2015
La Dépêche d'Abidjan



Lu pour vous
Notez


1.Posté par Pierre Akossia le 25/01/2015 02:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bréviaire pour la paix !

Celui qui a traité cette contribution sur l'appel de Daoukro a dit tout juste mais il s'est planté sur l'essentiel. Nous les pro-Gbagbo, c'est avec honnêteté que nous avions dit que nous avons gagné ces élections présidentielles, ce n'est pas par inconscience, ni par dictature…

En effet, la CPI aurait pu programmer le procès après les élections d’octobre 2015, sinon ça va empoisonner la campagne électorale de 2015, une certaine interférence, puisque le président Laurent Gbagbo va vouloir savoir en temps réel du fond en comble, des vidéos à l’appui des résultats de ces élections présidentielles, situation pour laquelle il est en prison, avant de dire qu’on a tué. Le conflit est venu de la modalité de l'annonce du résultat erroné.

Si c’est Alassane qui a gagné, tout le pays lui présentera ses excuses.
Mais, si c’est le président Laurent Gbagbo qui a gagné, tout le pays le lavera de tout soupçon.

La justice de La Haye est obligée de passer par ce résultat pour la poursuite du procès. La CPI a le devoir de faire valoir tous les résultats présidentiels de 2010, élément primordial du procès, sinon, c’est du n’importe quoi !

J’espère que Bensouda est à mesure de faire cela, en nous disant voici les preuves de la victoire concernant ces résultats des élections présidentielles. Il ne suffit pas d’emprisonner, il faut prouver les raisons d’emprisonnement et la cause du conflit qui émane du résultat dans la bizarrerie.

Qui a gagné !

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Opinion | Actualité | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 14/07/2020 | 2612 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 31/03/2019 | 2842 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 26/02/2019 | 3573 vues
33333  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 20/12/2017 | 3082 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 09/11/2015 | 5878 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 09/06/2015 | 5097 vues
33333  (1 vote) | 0 Commentaire