Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER

Exclusif - Laurent Gbagbo à TV5MONDE : "Ce qui nous attend, c'est la catastrophe" Déclaration du Procureur de la CPI, Mme Fatou Bensouda, sur les violences préélectorales et la montée de tensions intercommunautaires : «Les violences connues en Côte d’Ivoire lors de la première crise pré et post-électorale de 2010 ne doivent pas se Côte d’Ivoire - Désobéissance civile : « Tidjane Thiam rejoint l'opposition » (Affi N’guessan) Côte d’Ivoire - Evènements de Dabou : Le ministre Emmanuel Essis aux côtés des familles éplorées et des blessés Le respect de la Constitution ivoirienne est aussi important que la compassion de l’Église pour les homosexuels Côte d’Ivoire - Gnamien Konan à Ouattara : « Le temps presse, et c’est vous qui détenez le bouton de l’affrontement général » Trente ans après l'avènement du Zouglou, Axel Illary, le journaliste et documentariste est parti caméra au poing pour raconter sa véritable histoire. Côte d’Ivoire - Affi N’guessan : « Nous réclamons l’ouverture d’une enquête internationale sur les crimes commis par Ouattara et ses milices » Côte d’Ivoire - Aboisso : Pose de la première pierre du lycée professionnel d’Adaou QUESTION RÉPONSE AVEC DOUMBI FAKOLY - QUELLE EST LA RELIGION QUE PRATIQUAIENT NOS ANCÊTRES ?







Angré 8e tranche cité Bceao – Une jeune dame de 29 ans enterrée vivante ?




L’histoire parait incroyable.  De quoi s’agit-il ? Les faits révèlent selon notre source que dans la matinée du mardi 2 juillet 2013, dame Koné Ramatou, se plaignait d’un mal qui, par la suite, va la mettre dans le coma. Sans vérification aucune, elle sera purement et simplement accompagnée à sa dernière demeure, au cimetière d’Aboboté. Notre source, un proche de la famille de Ramatou, dit ne pas comprendre que l’on puisse procéder à l’inhumation de cette jeune dame, âgée de 29 et qui a son époux et le reste de sa famille à Dakar, sans que les médecins ne lui délivrent un acte de décès. Car selon lui, plusieurs heures après que son décès ait été prononcé par les parents, le corps de Dame Koné Ramatou était à une température normale comme si le sang continuait de circuler dans son corps. Et cette information, plusieurs témoins qui ont participé au rituel avant l’inhumation le confirme. Pour eux, cela est difficilement admissible. Ses témoins disent ne pas comprendre l’empressement avec lequel la famille a voulu se débarrasser de la ‘’dépouille ‘’ de Koné Ramatou.
Morte ou pas, Koné Ramatou a été ensevelie au cimetière d’Aboboté avec l’accord et l’appui de ses parents. Cette situation n’est pas la première du genre. Au mépris de toute la législation en vigueur. Des êtres humains plongés dans un coma sont enterrés sans que cela n’émeuve personne.

F.T in Le Mandat

Vendredi 5 Juillet 2013
La Dépêche d'Abidjan



Faits et Méfaits
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Politique | Interviews | Faits et Méfaits | En Région | Société