Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER








Ange Kessi Bernard : “Séka Séka a exécuté Guéi à la Corniche”


I/Confirmation de la date du mardi 02 octobre pour la tenue du premier grand procès post crise
Ministère public contre Général Dogbo Blé et autres militaires pour assassinat du Colonel Major Dosso en 2011. L’audience aura lieu à la grande salle de la Cour d’Appel d’Abidjan à 08 h 30.
Pour des raisons évidentes de sécurité tout journaliste désirant assister et prendre note ou des images à l’audience devra se munir d’une autorisation spéciale délivrée par le Commissaire du Gouvernement.

II/Affaire assassinat du Général Guéi Robert

Enquête terminée, inculpation du Commandant Séka Yapo Anselme pour enlèvement et assassinat, du Général Dogbo Blé, du Lt Colonel Katet Gnatoa et du Capitaine Sakanoko Mory, ex-Officier Adjoint du CECOS, pour complicité d’enlèvement et d’assassinat.
L’enquête vite terminée parce que les principaux suspects sont tous arrêtés et en détention donc entre les mains de la justice.
Dans son audition le Commandant Séka a déclaré que c’est le Général Dogbo Blé, Colonel au moment des faits qui a arrêté le Général Guéi à la cathédrale au Plateau. Quand il est arrivé sur les lieux de l’arrestation, Séka Anselme a demandé à Dogbo Blé de lui remettre le Général Guéi, ce qui fut fait. Séka a ensuite conduit le Général Guéi vers la Corniche, l’a exécuté et a abandonné le corps sur les lieux.
De retour à la résidence du Général Guéi, il trouve son épouse assise au bord d’un caniveau tout près de la résidence. Sans autre forme de procès, il dégaine, tire et loge une balle dans la tête de dame Doudou Guéi qu’il tue sur le champ.
Deux militaires témoins oculaires ont été entendus ; ils étaient présents au moment des faits et ont vu le Commandant Séka tirer une balle dans la tête de dame Doudou épouse Guéi.
Interpelé pour s’expliquer, Séka a répondu qu’il ne supportait pas que tous les proches du Général Guéi fussent tués ou arrêtés alors qu’elle seule était en vie.
Concernant le Général Guéi, il a justifié son assassinat par le fait que des renseignements lui sont parvenus selon lesquels le Général Guéi et SEM Alassane Ouattara alors président du RDR avaient préparé et faisaient exécuter un plan pour renverser le régime de M. Gbagbo.
Il est inculpé pour enlèvement et assassinat de plusieurs personnes dont le Général Guéi Robert, son épouse, son aide de camp, le capitaine Fabien Coulibaly et d’autres proches de l’ancien chef d’Etat, de l’ex-aide de camp de SEM le Président de la République au moment des faits.
L’inculpation va procurer à Séka Anselme et tous les autres inculpés le droit de recevoir la visite de leurs avocats.
Il s’agit pour la justice de rechercher les éléments de vérité et situer le peuple ivoirien sur ces faits dramatiques.
Pour ne pas se focaliser sur les aveux qui ne sont guère mère de vérité des confrontations, interrogatoires et auditions des témoins seront accomplis. Il n’est pas exclus que le parquet requiert des exhumations dans le seul but de confirmer ou infirmer les déclarations des inculpés. car nous devons garder à l’esprit que la Côte d’Ivoire est un pays de droit et que inculpé ne veut pas dire coupable et qu’une instruction préparatoire se fait toujours à charge et à décharge.
Par exemple Séka a déclaré avoir pris, le Général Guéi entre les mains de Dogbo Blé à la cathédrale.
Que peu après avoir tué Madame Doudou Rose épouse Guéi, il a vu venir le Général Doué qu’il a salué avant de quitter rapidement les lieux pour ne pas qu’il lui pose des questions.
Les prêtes qui étaient présents à la cathédrale, le Chef d’Etat Major et le Commandant Supérieur de la Gendarmerie Nationale, et le chef des services de renseignements au moment des faits seront tous entendus.

Je vous remercie.

Source : Le Patriote
Mardi 2 Octobre 2012
La Dépêche d'Abidjan



Lu pour vous
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Opinion | Interviews | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | ESPACE KAMITE



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 31/03/2019 | 1626 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 26/02/2019 | 2916 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 20/12/2017 | 2553 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 09/11/2015 | 5260 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 09/06/2015 | 4684 vues
33333  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 22/04/2015 | 2646 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 28/12/2014 | 3766 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire