Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER

Exclusif - Laurent Gbagbo à TV5MONDE : "Ce qui nous attend, c'est la catastrophe" Déclaration du Procureur de la CPI, Mme Fatou Bensouda, sur les violences préélectorales et la montée de tensions intercommunautaires : «Les violences connues en Côte d’Ivoire lors de la première crise pré et post-électorale de 2010 ne doivent pas se Côte d’Ivoire - Désobéissance civile : « Tidjane Thiam rejoint l'opposition » (Affi N’guessan) Côte d’Ivoire - Evènements de Dabou : Le ministre Emmanuel Essis aux côtés des familles éplorées et des blessés Le respect de la Constitution ivoirienne est aussi important que la compassion de l’Église pour les homosexuels Côte d’Ivoire - Gnamien Konan à Ouattara : « Le temps presse, et c’est vous qui détenez le bouton de l’affrontement général » Trente ans après l'avènement du Zouglou, Axel Illary, le journaliste et documentariste est parti caméra au poing pour raconter sa véritable histoire. Côte d’Ivoire - Affi N’guessan : « Nous réclamons l’ouverture d’une enquête internationale sur les crimes commis par Ouattara et ses milices » Côte d’Ivoire - Aboisso : Pose de la première pierre du lycée professionnel d’Adaou QUESTION RÉPONSE AVEC DOUMBI FAKOLY - QUELLE EST LA RELIGION QUE PRATIQUAIENT NOS ANCÊTRES ?







Alexis Dieth : "L’ambition de Génération Consciente (AGC) est de perpétuer (...) la tradition ivoirienne de construction nationale"

le 7 décembre 2019 à Paris. Discours lors de la conférence de presse animée par l'association Ambition Génération Consciente.
Thème : Bâtir la Côte d''Ivoire de 2030, avec les acquis de 2020, c'est l'ambition d'une génération consciente.


Alexis Dieth : "L’ambition de Génération Consciente (AGC) est de perpétuer (...) la tradition ivoirienne de construction nationale"
Cher journalistes et chers invités, en vos grades et qualités soyez cordialement remerciés pour votre présence à cette conférence de presse
En cette intervention préliminaire je vais consacrer mon intervention à déployer les significations de la dénomination d’Ambition, Génération Consciente. Est riche cette dénomination dont l’anagramme coïncide de manière heureuse celui du Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly le maître d’œuvre expert de la politique de construction nationale par la modernisation et l’industrialisation, une formule novatrice en Afrique dont l’architecte et le concepteur est le Président de la république Alassane Ouattara assisté par le vice président Daniel Kablan Dunkan.

Il importe de souligner que cette formule novatrice dont la mise en œuvre produisit le miracle économique ivoirien des années 1965 aux années 1975, fut imaginée et initiée par le père de la nation Félix Houphouët-Boigny dont ce jour du 07 Décembre est le 26 ième anniversaire de son décès.
Qu’il me soit permis de rappeler la spécificité de ce modèle novateur dont le RHDP reprend la mémoire en le restructurant pour le porter plus loin et dont Ambition Génération Consciente veut incarner la mémoire trans- générationnelle en tant que groupe de réflexion ( Think Tank).

Dès que l’indépendance de la Côte d'Ivoire fut conquise, le projet du PDCI-RDA sous la direction de Félix Houphouët-Boigny, devant la tâche du développement, fut de décider d’unifier politiquement les particularismes ethniques et confessionnels du territoire ivoirien à travers la modernisation économique. Ce fut d’identifier le développement économique au processus de construction d’un Etat-national par intégration économique et politique du territoire. Félix Houphouët-Boigny s’aperçut de l’intrication de la problématique du développement et de la problématique de la nation.

Ce fut le coup de génie du dirigeant ivoirien. Le choix de Félix Houphouët- Boigny fut de remplacer l’État colonial par un État national en intégrant la diversité ethnique du territoire par la modernisation économique. Par ce choix, l’État Ivoirien s’est défini, dès l’origine, comme un Etat unificateur et un pouvoir serviteur de la société.
Ce modèle politique et économique ne fut jamais remis en question en dépit des dérives de l’usure du pouvoir qui conduisirent au passage du régime de parti-unique à celui de la démocratie multi-partisane. Exception qui confirma larègle,cemodèlenefutrécuséquelorsdelaparenthèsenational-populiste de 2000 et 2010 qui lui substitua un modèle communautariste avec les conséquences calamiteuses que l’on sait.
L’exception ivoirienne s’expliquait par l’orientation progressiste et modernisatrice du nationalisme anticolonialiste, qui eut le génie de saisir l’intrication des problématiques du développement et de la construction de l’Etat national.
Face à la problématique du développement, d’autres Etats africains nouvellement indépendants ne s’aperçurent pas de cette intrication des deux problématiques.

Confrontés à la diversité des particularismes ethniques et confessionnels de leurs populations, ils considérèrent, comme le souligne l’historien Elikia M’Bokolo dans son ouvrage «L’Afrique au XXème Siècle. Le continent convoité », que la tâche de construction de l’Etat national était secondaire parce qu’elle risquait de différer la tâche la plus urgente qu’était le développement économique. Ils séparèrent donc la tâche du développement économique et celle de la construction de l’État national en identifiant cette dernière à l’appropriation de l’État par les communautés du territoire.

En ces Etats, les franges nationalistes des mouvements de lutte anticolonialistes choisirent de remplacer l’Etat colonial par un Etat national, en traduisant les différences ethniques et régionales dans les structures politiques.
Ils tribalisèrent et régionalisèrent l’État et le pouvoir politique. Ils accentuèrent la division du territoire national et finirent par y installer des dictatures ethniques et confessionnelles quand certains s’avisèrent d’homogénéiser ethniquement ou confessionnellement l’Etat national pour affirmer les prérogatives des communautés numériquement majoritaires ou celles dites autochtones.
La Côte d’Ivoire échappa à cette dérive en choisissant la voie de l’intégration citoyenne des peuples du territoire national au moyen de la modernisation économique. Ce programme houphouëtiste de construction nationale par la modernisation fut fondé sur l’alliance substantielle et structurelle de l’identité ethnique et de la diversité culturelle

Aujourd’hui confrontés au modèle ethnique et régionaliste de l’État national, que les nationalistes ivoiriens proposent en guise d’alternative politique, nous devons rappeler que le choix historique gagnant de la Côte d’Ivoire fut de rejeter ce modèle à l’aube de l’Indépendance.
Nous devons rappeler que le modèle de l’intégration citoyenne du territoire national au moyen de la modernisation économique est la mémoire historique et politique de notre pays. Nous devons souligner que ce modèle gagnant régente le programme et le projet sociétal du RHDP, la majorité de gouvernement qui dirige la Côte d’Ivoire après la parenthèse nationaliste qui fut fermée dans les urnes en 2010.
Quelle est donc relativement à la linéarité de ces coïncidences l’ambition d’Ambition Génération Consciente en tant que Think Tank proche du RHDP ? De quoi est-elle la génération ? En quoi et de quoi cette génération est-elle consciente ?

De cette linéarité des coïncidences qui conduit à ce que la conférence de presse ait lieu ce jour du Samedi 07 Décembre, émerge l’idée selon laquelle l’Ambition de Génération Consciente (AGC) est de perpétuer en le portant plus loin en tant que génération consciente dans la succession des générations, la tradition ivoirienne de construction nationale, une manière spécifique de construire l’unité politique de la cité à partir de la diversité des appartenances.

Cette génération ambitionne de remplir sa tâche de citoyenneté en incarnant en son époque, la conscience de soi de cette œuvre de construction nationale dont elle entend porter témoignage dans la continuité des générations et qu’elle entend approfondir en se situant dans la réflexion qui donne toujours un cours heureux à l’action.
Dans cette position de génération réflexive consciente du modèle politique porté par le RHDP, Ambition Génération consciente entend remplir son office de citoyenneté dans la multi-dimensionnalité de ses compétences, de l’étayer et le relayer dans le temps. Le mot temps me permet de conclure cette intervention centrée sur la thématique de la pérennité historique du modèle politique ivoirien que le RHDP d’Alassane Ouattara porte dans la continuité du PDCI-RDA de Félix Houphouët-Boigny et dont Ambition Génération Consciente (AGC) voudrait garantir la mémoire par la réflexion, l’analyse prospective, la proposition et l’action aux côtés du RHDP.

Docteur Alexis Dieth
Professeur de Philosophie.
Spécialiste de la philosophie politique morale et religieuse d’Emmanuel Kant.
Diplômé de l’Université de Poitiers.
Fondateur du site cedea.net.
Jeudi 12 Décembre 2019
La Dépêche d'Abidjan



Tribune
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.





Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 8 Juillet 2020 - 20:07 La Turquie a-t-elle colonisé la Libye?

Actualité | Opinion | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 18/05/2018 | 2372 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 12/12/2017 | 3090 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 11/07/2017 | 2048 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 27/04/2016 | 5161 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 24/10/2015 | 44060 vues
33333  (36 votes) | 14 Commentaires
La Dépêche d'Abidjan | 12/05/2015 | 3426 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 04/01/2015 | 5603 vues
00000  (0 vote) | 3 Commentaires