Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan
La Dépêche d'Abidjan









Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

Album, divorce, 8 enfants, supposée idylle avec Taïba… : Phil Azoumé explique tout !

Le premier album solo de l’ex-guitariste du groupe Woody, Phil Azoumé, est sorti à Abidjan à la fin du mois d’août 2014. La France où l’artiste mène sa carrière depuis une quinzaine d’années, devrait suivre dans la foulée.
Mais sept mois après, il n’en est rien. Qu’est-ce qui bloque la publication de la galette "Hounto" en Hexagone ? Nous avons joint le musicien pour en savoir davantage. Il évoque au passage son divorce d’avec sa femme à Clermont-Ferrand, ses 8 enfants et se prononce sur la relation amoureuse qu’on lui prête avec la chanteuse Chantal Taïba, qui séjourne en France.


Album, divorce, 8 enfants, supposée idylle avec Taïba… : Phil Azoumé explique tout !
• Salut Phil, quelles sont les nouvelles à Bengue ?

- Ça va, très bien. Je suis en plein boulot avec mon staff parisien, pour positionner mon album Hounto en France et au-delà. On part même ce jeudi à Marseille pour participer à un grand marché des arts, qui se déroule sur quatre jours dans cette ville. Tous les acteurs et décideurs du show-biz français seront présents. C’est une belle occasion pour nous de vendre Hounto.

• Mais aux dernières nouvelles, l’album n’est toujours pas sorti en France ?

- Oui, c’est exact. Mais c’est la décision du staff. On veut mettre tous les atouts de notre côté, avant de mettre l’album sur le marché. On a plusieurs contacts déjà. Mais il n’est pas question de se précipiter et faire des mauvais choix, pour ma première œuvre en France. Il s’agit pour nous d’avoir le meilleur distributeur, le meilleur tourneur et les bons partenaires médias pour vendre mon afro-rock. Et c’est après cela que le produit sortira. Mais ça ne saurait tarder.

• A côté de tout ça, tu as l’occasion de faire la scène ?

- Bêh … je suis toujours actif. Je joue dans les festivals, cafés, bars et autres salles, avec un autre groupe que j’ai créé à Paris. C’est le troisième, après ceux de Clermont-Ferrand et Abidjan. On les appelle aussi Hazoumé band.

• À Quoi répondent tous ces groupes ?

- Ah… c’est stratégique ! Quand je viens à Abidjan, c’est le groupe d’Abidjan qui m’accompagne pendant les spectacles. Comme cela a été le cas, lors de mon dernier passage au pays. Le groupe de Paris tourne en Île de France et dans le nord. Celui de Clermont s’occupe du sud de la France. Voilà !

• Tiens, quand tu t’étais installé en France il y a une quinzaine d’années, c’était pour rejoindre ta femme et tes enfants à Clermont-Ferrand. Tu n’es plus dans cette ville ?

- Oui, j’ai quitté Clermont il y a deux ans, pour m’installer en région parisienne.

• Et ta famille ?

- En vérité, ma femme et moi avons divorcé en 2002. Avec elle, j’ai deux enfants. Mais j’ai au total huit enfants, dont certains sont majeurs maintenant. Après mon divorce, je suis resté un moment à Clermont. Avant de venir en Île de France, pour des raisons professionnelles.

• Après ton épouse de Clermont, tu te serais mis avec la jeune femme blanche, qui est dans le clip de ton titre Ibossé ?

- Oui, c’est vrai. Mais, on n’est plus ensemble.

• Bon, la dernière qui se raconte, c’est que tu vivrais une histoire amoureuse avec la chanteuse Chantal Taïba, qui séjourne actuellement en France ?

- Ah, bon ! Qui a dit ça ? Noon, les gens rigolent ou quoi ? Ils racontent n’importe quoi !

• Donc, c’est faux ?

- Oui, c’est absolument faux !

• Tu n’as jamais rencontré Chantal en France ?

- Si, je l’ai vue deux fois l’année dernière à Paris, en l’espace de trois mois. La première fois, c’était dans un studio d’enregistrement. La deuxième fois, c’était dans un maquis avec d’autres amis et on a mangé ensemble. C’est tout.

• Tu sais où elle habite ? Tu n’es pas en contact avec elle ?

- C’est là même le problème. Je ne sais même pas où elle habite. Pour parler de sortir ou vivre ensemble. Je n’ai aucun contact avec Chantal.

• Pourtant des gens soutiennent que vous vous voyez dans la ville de Rouen, pas très loin de Paris. Tu n’es jamais allé à Rouen ?

- (Quelque peu irrité). Je vous dis que j’ai vu Chantal deux fois seulement à Paris. Et je ne l’ai revue nulle part ailleurs. Quant à la ville de Rouen, j’y vais pour voir des amis. Je m’y produis quelquefois aussi avec mon groupe. C’est une ville qui me plaît beaucoup. Et dans le futur, j’envisage de m’y installer. Ça n’a rien à voir avec Chantal Taïba. D’ailleurs, s’il y avait une relation amoureuse entre nous, je vous l’aurais dit avec plaisir. Parce que Chantal Taïba est une très belle femme. Quel homme ne rêve pas de sortir avec elle ? Si c’était vrai, c’était le rêve pour moi, ça je vous le dis, franchement ! Malheureusement, ce n’est pas le cas.

• Aujourd’hui, Phil est-il un cœur à prendre ?

- Je vis seul. Je suis libre. Mais les femmes ne sont pas pour le moment ma préoccupation. Je suis très pris par mon boulot de musicien. Et je travaille à fond pour gagner ma vie et m’imposer dans le circuit français. Et vendre mon album Hounto. C’est un vrai challenge pour moi. Rien d’autre ne peut me détourner de cet objectif en ce moment.

Par téléphone par Eric Cossa
eccossa@topvisages.net

In Topvisages.net
Vendredi 3 Avril 2015
La Dépêche d'Abidjan



Arts et Cuture
Notez


1.Posté par Amoin Hélène le 16/11/2016 18:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Hummm les gens sont très graves. Inventez ce qui doit être créé!
Mariage même en cachette de Taiba et Phil très contente pour eux alors qu'à Chi faux!
Phil courage pour ton succès qui te tient à coeur. Je ne vous connais pas c'est à Telesud que je vous découvre pour la première fois.

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Opinion | Interviews | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | ESPACE KAMITE



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 29/12/2015 | 2389 vues
00000  (0 vote) | 1 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 13/11/2015 | 1785 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 17/10/2015 | 1966 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 12/04/2015 | 1649 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 24/02/2015 | 2990 vues
00000  (0 vote) | 1 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 21/02/2015 | 2532 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 24/01/2015 | 1989 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 12/01/2015 | 1843 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 22/11/2014 | 1636 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire


Facebook

Partager ce site