Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER









Alafé Wakili - Secrets de pouvoir : « Notre histoire avec Laurent Gbagbo »

Journaliste, directeur de l’Intelligent d’Abidjan, Alafé Wakili vient de faire paraître son dernier livre « Notre histoire avec Laurent Gbagbo ». Dans cette œuvre, le journaliste écrivain, part de son histoire personnelle, pour dire l’histoire des politiciens des quinze dernières années de la Côte d’Ivoire et aussi raconter des histoires de coups bas et de violences sournoises .


Alafé Wakili - Secrets de pouvoir : « Notre histoire avec Laurent Gbagbo »
C’est un livre chargé d’histoire, d’histoires et de l’histoire d’un homme. Un livre dont les pages sont imprégnées de l’histoire de la Côte d’Ivoire des quinze dernières années. Un livre dont les lignes racontent les coups bas et tordus des politiciens du pays qui rivalisent de fourberies comme des malfrats. Enfin un livre qui dit l’histoire d’un homme victime de sa naïveté d’avoir cru en l’amitié et la bonté des hommes de pouvoir .
Tout le livre est en fait l’enchevêtrement de l’histoire personnelle de l’auteur, et de l’histoire politique du pays, ainsi que des histoires de petites ou grandes trahisons pour la lutte pour le pouvoir. Sauf, que lorsqu’on veut dîner à la table du diable, il faut se munir d’une longue, très longues cuillère.

Cela Alafé Wakili, l’a appris à ses dépens. Lorsqu’il écrit dans « Notre histoire avec Laurent Gbagbo », son second livre paru chez l’harmattan, sa douleur d’avoir été emprisonné sous le prétexte de fraude sur la nationalité.

Journaliste et patron de presse, l’auteur est très en cour. Ce qui l’amène à être presqu’à tu et à toi avec les politiciens. Des politiciens qui voudraient qu’il « roule » pour eux en utilisant son support pour défendre leurs idées. Mais refusant de jouer le jeu, il se retrouve menotté et brandit à la télévision nationale comme un trophée de guerre, puis incarcéré.

Il y a dans « Notre histoire avec Laurent Gbagbo » profusion de noms d’acteurs de la politique ivoirienne de ces dix dernières années qui permet de voir et de comprendre la violence insidieuse et sournoise dont usent les uns et les autres pour assouvir leurs ambitions personnelles qu’ils nomment pompeusement politiques. En parcourant le livre, on voit aussi la collusion qu’il y a à tous les niveau de l’État : le politique travaille main dans la main avec le journaliste, la justice. C’est à se demander s’il y a une indépendance de la presse ou de la justice.

De fait, le livre jette un éclairage sur les intrigues de palais. Et le mensonge ou la rumeur sont des armes de destructions massives ou dissuasives pour freiner ou bloquer l’élan d’un adversaire. Ainsi, on peut lire à la page 86, cette histoire d’une « supposée relation d’une des filles du président de l’Assemblée nationale Mamadou koulibaly avec le président de la République ». Un mensonge pour affaiblir le président de l’Assemblée nationale aux prises avec un membre de son parti.

Autre cas de rumeur comme arme de destruction. Lorsque l’auteur lui-même manifeste l’envie de présider aux destinées de l’union des journalistes, on met en branle un mécanisme visant à le discréditer quant à ses origines. Ainsi, lui qui de tout temps était né, avait grandi, avait fait ses études, avait travaillé et fondé un journal, et avait occupé un poste de conseiller au ministère de la communication dans le même pays se retrouve apatride. Jusqu’à se retrouver en prison, humilié, abandonné par ses amis et ses commanditaires.

Écrit dans un style très journalistique, « Notre histoire avec Laurent Gbagbo » est d’une veine autobiographique. Le matériau de l’auteur c’est sa vie. Une vie « traumatisée », blessée par la méchanceté, la trahison. Il est aussi à retenir qu’à aucun moment on ne sent de l’acrimonie de la part de l’auteur lorsqu’il dit sa part de douleur. Il présente juste les faits en les étayant par des noms, des lieux, des dates aussi souvent pour donner du crédit à ses propos.

Au total, cette œuvre facile à lire aurait pu s’intituler « mon histoire avec les politiciens ivoiriens ». Tant, par moment, on ne sait plus si l’auteur demeure journaliste. Car le mélange des genres auquel il se livre sème le trouble. On le sent trop impliqué avec les politiciens. Et cette absence de distance de sa part rend souvent sa thèse indéfendable. Quoi qu’il en soit, ce livre a le mérite d’avoir été écrit après « Instants de vie », son premier ouvrage.




Abissiri Fofana


Notre histoire avec Laurent Gbagbo, Alafé Wakili


L’Harmattan, 207 p., 21 euros
Samedi 27 Avril 2013
La Dépêche d'Abidjan



Littérature
Notez


1.Posté par bosson le 20/09/2015 19:18 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vrai sa penser

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 28 Septembre 2018 - 09:36 Livre : « Lune ivoirienne » (Bonnes feuilles)

Littérature | Cinéma | Musique