Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER









Agboville : drame dans un hôtel Un coiffeur assassiné dans la chambre d’un client


L’hôtel « Solidarité », sis au quartier « Artisanal » à Agboville, a été le pôle d’attraction le vendredi 15 juin 2012. Un homme y a été assassiné. Il s’agit du nommé Kaisset Aka Tanoé, découvert entièrement nu, les deux pieds et les deux mains ligotés dans le dos. Une large bande de scotch couvre également sa bouche et ses narines.
Sur place, il nous est rapporté qu’un individu répondant au nom de Tehoua Franck s’est présenté à la réception de l’hôtel en début de soirée du mercredi 13 juin 2012. Il paye pour une nuit. La chambre, bien entendu, il doit la libérer le lendemain jeudi 14 juin 2012 à midi. Mais ce jour-là, jusqu’à 16h, point de Tehoua Franck. Encore moins la clé de sa chambre. On tente de le joindre à partir du numéro de téléphone-portable inscrit sur sa fiche d’identification. Quelqu’un décroche, mais ne parle pas. Arrive le vendredi 15 juin 2012 et les choses demeurent en l’état. L’inquiétude s’empare des responsables de l’hôtel. Le gérant ordonne alors à ses employés de se servir du double de la clé pour ouvrir la pièce. Rien d’anormal. Les draps sont changés et le lit est prêt à l’emploi. Vient maintenant le moment de rendre « clean » la douche. Quelle ne fut alors la surprise de l’employé d’y découvrir un jeune homme mort. Entièrement nu et ligoté, comme on l’a dit plus haut. Les autres employés sont aussitôt alertés par le cri strident que pousse le garçon de chambre. Tous viennent faire la découverte macabre. La nouvelle fait rapidement le tour de la ville et l’hôtel est assiégé par une horde de curieux. Le corps est identifié. C’est celui de Kaisset Aka Tanoé, coiffeur dans une baraque située non loin de l’hôtel. Informée, la police effectue le constat d’usage et le corps est enlevé pour sa conservation à la morgue. Comment le coiffeur s’est-il retrouvé dans la chambre de Tehoua Franck ? Pourquoi ce dernier a-t-il subitement disparu ? Quel lien avait-il avec lui ? Et pourquoi était-il nu ? Une enquête est en cours pour faire la lumière sur ce crime, objet de toutes les conversations de l’heure dans la cité de l’Agnéby.

Célestin KOUAME in Soir info

( A Agboville)
Mercredi 20 Juin 2012
La Dépêche d'Abidjan



Faits et Méfaits
Notez

Politique | Interviews | Faits et Méfaits | En Région | Société