Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER









"Africa United" : Si vous ne l’avez pas encore vu, c’est le moment ou jamais !

Envie de se faire du bien avec un film venu tout droit du continent, un film où vous serez sûr de rire, vous émouvoir, sourire et avoir furieusement envie de prendre l’avion pour le pays où nostalgie oblige, appeler au pays pour avoir des nouvelles de vos petits neveux et nièces ? Si vous avez répondu "oui" à une de ces questions, alors, vous n’avez pas le choix, allez voir "Africa United"... et même si vous n’avez pas répondu oui, allez quand même le voir !


Photo :DR
Photo :DR
Véritable coup de cœur CultureFemme pour ce film qui narre les aventures d’un groupe d’enfants rwandais embarqués dans un road-movie à travers l’Afrique pour pouvoir assister à la cérémonie d’ouverture du Mondial 2010 en Afrique du Sud.

Certes, un optimisme que d’aucuns jugeront "trop" parcoure le film, mais cela est si vite effacé par le reste, le message d’Africa United, le jeu si plein de peps des acteurs, et même la façon particulière dont le film est tourné. [1]

Pourquoi aller voir "Africa United" : les 5 raisons de CultureFemme

1/ Le jeu des jeunes acteurs, et la faculté de la jeune réalisatrice Debs Gardner-Paterson à éviter le piège du pathos, tout en traitant subtilement de sujets profonds [2]

Ici, les acteurs jouent juste, qu’il s’agisse de Dudu (Eriya Ndayambaje, Ouganda), le "manager" si particulier de Fabrice (Roger Nsengiyumva, Rwanda), de sa petite-sœur Béatrice (Sanyu Joanita Kintu, Ouganda), ou encore de Foreman George (Yves Dusenge, Rwanda), qui porte dans son regard toutes les horreurs vécus en tant qu’enfant-soldat. C’est aussi ça que nous avons aimé dans ce film, la faculté de Debs Gardner-Paterson [3] à suggérer les choses, à dire en images le difficile l’air de ne pas y toucher. Le spectateur n’est pris dans le piège du pathos, la réalisatrice est bien plus subtile, elle se se sert d’un mot à première vue anodin, d’une expression du visage, d’un geste, etc. pour nous laisser deviner ce qui est caché, et c’est très réussi. Par exemple, pour évoquer le drame des enfants-soldats, il suffit d’observer Foreman George, criant de vérité dans son rôle (et dire que c’est son tout premier !). A travers son regard, impossible de ne pas réfléchir à toutes les atrocités des enfants enrôlés de force dans des guerres sanglantes ; à voir Dudu si content de recevoir son dernier test de dépistage du Sida, comment deviner le drame que sa petite-sœur et lui vivent... Un bon et vrai film, c’est aussi cela, amener les gens, au-delà du rire, à s’interroger par eux-mêmes sur des sujets profonds.

2/ Avec "Africa United", on rit beaucoup, et ça fait un bien fou

Tenez, en parlant de rire, le film est certes en VOSTF (anglais sous-titré en français), parfois, on ne saisit pas toute la beauté d’un jeu de mots, mais qu’est-ce qu’on rit ! Et qu’est-ce qu’on apprécie cette Afrique pour une fois loin des clichés habituelles, et on adhère totalement à la philosophie d’Eric Kabera, le producteur d’Africa United, qui dit vouloir montrer une autre Afrique à travers les films qu’il produit : "Mon objectif est de faire des films qui changent le regard que l’on porte sur l’Afrique. Dépeindre les gens de la manière la plus fidèle possible est le meilleur moyen d’y parvenir. Les touristes ne doivent pas uniquement se rendre en Afrique du Sud pour les safaris, ils peuvent aussi visiter le Burundi, le Rwanda ou d’autres pays, et voir autre chose, sortir réellement de cette bulle."

3/ Le panafricanisme qui saupoudre le film

Ceux qui appellent de tous leurs vœux une Afrique "panafricaine" vont adorer "Africa United", qui les amène à travers différents pays du continent. Petits détails que l’œil acéré des fashionitas de CultureFemme n’a pas manqué de voir, les touches de couleur des imprimés africains, en un mot, un film "africain" dans le sens contemporain de ce mot, avec des tenues, des objets qui sont à son image, un mix actuel de "modernité" et de "choses du pays".

4/ Un partenariat nord-sud comme on les aime

Si l’idée du film "Africa United" est du producteur rwandais Eric Kabera, côté réalisation, c’est une jeune Britannique (Debs Gardner-Paterson), qui la signe, et côté production, on retrouve Eric kabera, soutenu par des partenaires étrangers. Le plus intéressant ici, c’est le fait que la vision d’Eric kabera ait été respectée : montrer une Afrique telle que beaucoup d’entre-nous la connaissent, et non celle véhiculée par certains médias. Et pour y arriver, toute l’équipe étrangère n’a pas hésité à étudier longuement les habitudes des gens sur place, les couleurs, etc. Du coup, en s’arrêtant simplement au film, il ne vient pas à l’idée que celui-ci ait pu être fait par quelqu’un d’autre qu’une personne du continent. Au-delà du divertissement, "Africa United" nous montre aussi qu’écoute et respect sont les clés d’un bon partenariat.

5/ L’animation et le conte qui s’invitent dans le film

Sans rentrer dans la technique usitée par le réalisateur, "Africa United", en mélangeant histoire, conte, scènes classiques et scènes 100% animation, innove aussi. Les bons plans de CultureFemme, parce qu’ils sont faits sans complaisance, trompent rarement, alors, zou, allez vite voir ce film, vous nous remercierez ! ©Culturefemme.com (M.J)

"Africa United" est sorti en France depuis le 19 janvier, donc ne tardez pas trop.

culturefemme.com
Vendredi 11 Février 2011
La Dépêche d'Abidjan



Arts et Cuture
Notez


1.Posté par Maronko venuste le 16/02/2011 19:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
j'aime bien ce film je dit par ce que j'etai la le jour du tournage. j'ais jouer même le rôle de fugûrant
aussi qu'il a étè tourne chez nous au burundi.moi j ai en rêve de devenir en acteur international
depuis votre dèpart j'ai vue comm vous avez fait votre film j 'ai umiter et j'ai realiser en cours metrage
que je vais presanter en festivale des film appeler festicab ce Ngabo leonce qui vas me presanter
et j'espere reussir je dirais que se grace a vous parce j'ai eu une ecsperiance .

Actualité | Opinion | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 17/05/2021 | 487 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 17/05/2021 | 620 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 19/02/2020 | 1839 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 09/04/2019 | 3066 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 29/12/2015 | 2947 vues
00000  (0 vote) | 1 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 13/11/2015 | 3961 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 17/10/2015 | 2505 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 12/04/2015 | 2237 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 24/02/2015 | 4156 vues
00000  (0 vote) | 1 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 21/02/2015 | 3476 vues
44444  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 24/01/2015 | 2556 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 12/01/2015 | 2451 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire