Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan
La Dépêche d'Abidjan









Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

Affaire un journaliste menacé d’expulsion: le maire de Dabou convoqués par le CNP


Décidément, ces derniers temps, en ce qui concerne les journalistes, Raphaël Lakpé, le président du Conseil National de presse (CNP) ne laisse rien passé. En plus de l’auto régulation, il veille aussi sur les faits et gestes des journalistes.

Décidément, ‘’l’affaire Norbert N’kaka’’, du nom de notre confrère, correspondant de presse à Dabou a pris, depuis le mardi 10 novembre 2015, une nouvelle tournure. Et ce, avec la convocation devant le Conseil national de presse (Cnp) de Sess Soukou Mohamed, le maire de Dabou et de Norbert N’kaka, le correspondant de presse dans la localité. C’est d’abord le journaliste qui, de 9h 15 à 9 h 55, s’est présenté le premier, devant ledit Conseil, présidé par son président, Raphaël Lakpé qui avait à ses côtés son conseiller juridique Yves Abié et un secrétaire de séance. «Nous avons été entendus séparément. J’y suis allé avec mon DP (Directeur de publication). J’ai fait la genèse de cette affaire, jusqu’à ce que je sois agressé, parce qu’il y avait déjà des signes avant-coureurs. Voyez-vous, déjà, une semaine avant l’élection présidentielle, des jeunes avaient cherché à se rendre chez moi pour me faire la peau et c’est l’un des confrères, ici, à Dabou, informé qui m’a mis la puce à l’oreille. En m’indiquant, par ailleurs, qu’il les en avait dissuadés. Lors de mon audition, j’ai déposé un dossier comportant, entre autres, une copie de l’article Tribune Ivoirienne rapportant les menaces du maire ainsi que mon témoignage. Et puis pour attester que je ne suis nullement contre le maire et que je ne fais que mon travail, j’ai également déposé des copies des articles que j’ai réalisés à Dabou relatifs aux activités du maire : un article sur la cohésion nationale, avec le groupe Arc-en-ciel à Lopou. A cette cérémonie, les jeunes ont appelé les populations à la cohésion et à la paix. J’ai déposé un article sur le village de Layo qui a été attaqué où le maire est intervenu pour calmer les ardeurs. J’ai également écrit un article relatif à des échauffourées à Débrimou où le maire s’y est aussi rendu pour calmer les esprits. J’ai aussi déposé la copie d’un article sur le reprofilage de l’axe Jacqueville Dabou. Enfin, j’ai déposé la copie de l’article sur le saccage du QG du Fpi à Dabou, article qui selon lui, constitue le nœud gordien de sa colère. Alors que dans cet écrit, il n’est nullement mentionné que Ben Souk a délégué des jeunes pour mener cette opération. Encore moins, les jeunes du Rhdp. C’était un conflit entre militants du Fpi. Ils ont entendu ma part de vérité et ils ont promis entendre celle du maire, avant de décider quelque chose », nous a révélé Norbert N’kaka. Puis, lorsque nous avons joint Sess Soukou Mohamed, il nous a annoncé qu’il n’avait reçu aucune convocation de la part de cette institution. Toutefois, selon nos sources, nous saurons plus tard que tout comme le journaliste, le premier magistrat de Dabou a bel et bien reçu une convocation de la part du Cnp. Mais, il a plutôt choisi de se faire représenter par l’un de ses collaborateurs. «Nous avons effectivement été reçus mardi au Cnp au sujet de l’affaire Norbert N’kaka. Je crois que ce dernier avait déjà été reçu avant que nous n’arrivions. Nous avons présenté la situation qui a suscité la décision du maire », a indiqué Boty Henri, le chargé de missions du maire qui nous a aussi donné un aperçu du contenu de la déposition de la Mairie. «Nous avons simplement retracé les faits. Tout simplement…Avec des parutions qui ne reflétaient pas la réalité des choses sur le terrain. Nous avons dit les choses avec preuves à l’appui. Parce qu’il s’agissait de nous auditionner par rapport à ce qui s’est passé», a conclu le représentant de Sess Soukou Mohamed, dit Ben Souk.

Claude DASSE
In La Tribune Ivoirienne
Jeudi 12 Novembre 2015
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Opinion | Interviews | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | ESPACE KAMITE



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 12/03/2019 | 810 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 01/08/2018 | 5711 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire


Facebook

Partager ce site