Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER









Affaire « ce sont les jeunes Kroumen qui attaquent » La coordination des jeunes Kroumen à Abidjan Prévient « Soro prépare le Génocide du peuple Kroumen »


Affaire « ce sont les jeunes Kroumen qui attaquent » La coordination des jeunes Kroumen à Abidjan Prévient « Soro prépare le Génocide du peuple Kroumen »
Monsieur Soro Kigbafory Guillaume, Président de l’Assemblée Nationale de République de Côte d’Ivoire, au cours de sa visite à Rubino, a ouvertement désigné les populations Kroumen coupables des attaques perpétrées à Grabo contre les positions des FRCI qui ont également vu plusieurs ressortissants Burkinabé perdre la vie. Bien avant de réagir à une telle attitude irresponsable de la part d’une haute autorité de la République de Côte d’ivoire, la coordination des jeunes Kroumen à Abidjan (COJEKA), voudrait avant tout présenter ses condoléances aux familles des victimes de cette barbarie et condamner les actes de violence à l’égard des populations.
Face à une telle déclaration hasardeuse et dépourvue de toute lucidité intellectuelle et morale la coordination des jeunes Kroumen (COJEK) exprime son indignation et une vive protestation contre SORO Guillaume.
La coordination des jeunes Kroumen (COJEK) voudrait ainsi prendre à témoin la communauté internationale, les médias contre les déclarations de SORO Guillaume qui, avec ses Dozo et hommes armés, prépare le génocide du peuple Kroumen.
SORO Guillaume est sans ignorer que le peuple Kroumen est un peuple hospitalier qui vit en parfaite harmonie avec les populations allochtones depuis plusieurs dizaines d’années. Ces populations venues d’ailleurs ont reçu de nos parents des forêts qu’elles exploitent sans contrepartie, pour montrer le degré d’hospitalité et de générosité qui a toujours caractérisé le peuple Kroumen. Durant toutes ces années passées ensemble, aucune guerre n’a eu lieu entre les différentes composantes de la société du Sud-ouest, jusqu’à l’éclatement de la crise ivoirienne avec son cortège d’insécurité. C’est dans ce contexte précis que des positions de nos forces de sécurité (FRCI) font parfois l’objet d’attaques perpétrées par des individus armés dans plusieurs régions de la Côte d’Ivoire comme c’est le cas aujourd’hui dans la zone sud-ouest. La dernière en date est celle qui a eu lieu à Grabo jeudi dernier aux environs de 17 heures.
Pour le Président de l’Assemblée Nationale de Côte d’Ivoire, cette attaque a été réalisée par les autochtones contre les Burkinabé. Depuis Rubino, le Président de l’Assemblée Nationale avait déjà bouclé son enquête et reconnus les auteurs. Cette attitude du premier responsable de l’institution la plus importante du pays est regrettable parce qu’elle prépare le lit d’un génocide certainement programmé et planifié.
Ce monsieur visé aujourd’hui par la CPI pour ses crimes contre d’innocentes personnes assassinées par sa rébellion montre ainsi son visage odieux marqué par la puanteur des cadavres dont il porte la responsabilité. Après avoir décapité le grand ouest, sa soif de sang compte tourner ses canons vers le sud-ouest où des pauvres populations n’aspirent qu’à vivre en paix.
Si les jeunes Kroumen, comme le croit SORO Kigbafori Guillaume, sont les auteurs de cette attaque de Grabo, de quelle ethnie sont ceux qui ont tué plusieurs dizaines de personnes à Duékué et à Nahibly ?
Monsieur le Président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire puisque vous avez cette capacité divinatoire de déterminer l’origine des malfrats, donnez-nous l’ethnie des « Microbes » et des « Von-von » qui sèment la désolation en ce moment à Abidjan ? Ils doivent certainement être des ‘’Ebriés’’ puisque ça se passe sur leurs terres comme vous accusez en ce moment les Kroumen parce que ça s’est passé à Grabo. Monsieur le Président de l’Assemblée Nationale de Côte d’Ivoire, soyez respectueux du titre que vous portez et dépouillez-vous de vos attributs rebelles qui ne doivent être pour vous que de vieux souvenirs.
Dès lors, compte tenu de l’extrême gravité des propos de M. SORO Kigbafori Guillaume, la coordination des jeunes Kroumen à Abidjan (COJEKA) exige des excuses publiques à l’endroit du peuple Kroumen profondément affecté.
La coordination des jeunes Kroumen (COJEKA) invite l’Etat de Côte d’ivoire à prendre toutes les mesures possibles pour éviter que le rêve de M. SORO Kigbafori Guillaume se réalise.

Fait à Abidjan le dimanche 18 mai 2014
la coordination des jeunes Kroumen à Abidjan (COJEKA)

Mardi 20 Mai 2014
La Dépêche d'Abidjan



Tribune
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Opinion | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 18/05/2018 | 2577 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 12/12/2017 | 3279 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 11/07/2017 | 2153 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 27/04/2016 | 5358 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 24/10/2015 | 50981 vues
33333  (36 votes) | 14 Commentaires
La Dépêche d'Abidjan | 12/05/2015 | 3525 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 04/01/2015 | 5740 vues
00000  (0 vote) | 3 Commentaires