Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER









Affaire ‘’Universal Society Company‘’/ Après l’arrestation du DG de l’entreprise Des employés accusent Affi N’Guessan de duplicité :

Des agents de Universal Society Company (USC-SA) ont organisé un sit-in le lundi 20 septembre 2010 devant le Palais de la justice d’Abidjan-Plateau pour réclamer la libération de M. Anvoh Georges, Directeur général de cette entreprise, arrêté le vendredi dernier après une rencontre avec le président du FPI.


Photo :DR
Photo :DR
Il règne depuis près d’un mois un bicéphalisme à la tête de l’USC-SA. Selon M. Assémian Germain, président du collectif des employés de cette société de transit, la structure était à l’agonie sous la gestion de M. Saly Félix qui a « détourné plus de 4 milliards de FCFA dans cette entreprise et l’a abandonnée aux mains des employés pour se réfugier au Canada ». Cette situation, poursuit-il, a conduit le personnel à faire appel à M. Anvo Georges, troisième actionnaire de l’USC-SA afin de prendre les choses en main. Ce que ce dernier a fait depuis le 25 août 2010. Ce qui n’a pas été, souligne-t-il, du goût de M. Saly Félix « qui s’est donc opposé à cette prise de pouvoir de M. Anvoh ». Face à cette crise entre deux cadres de son parti, le président du FPI, M. Pascal Affi N’Guessan a convoqué à son domicile le vendredi 17 septembre dernier les deux protagonistes (M. Saly Félix et M. Anvoh) à une rencontre afin de trouver une solution idoine. «A la fin de ces échanges, M. Anvoh Georges, indique M. Assémian, est arrêté à environ 50 mètres de chez Affi et déféré par la suite à la MACA (Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan)» rapporte M.Assemian. Toujours selon notre interlocuteur «Tout porte à croire que M. Saly Félix a le soutien du président Affi. A travers ce sit-in devant le Palais de la justice d’Abidjan-Plateau, ces employés de Dioulakro maison de transit sont allés crier leur ras-le-bol face à cette arrestation qu’ils qualifient d’injuste. «Nous demandons la libération du DG Anvoh qui était en train de remettre notre entreprise sur les rails. Depuis un moment, les salaires qui étaient payés à 70% sous la gestion de M. Saly Félix ont été réglés le mois dernier à 100% avec l’arrivée de M. Anvoh Georges », a déclaré M. Assémian Germain

Avec le partenariat de l'Intelligent d'Abidjan / Par R.Dibi

Mardi 21 Septembre 2010
La Dépêche d'Abidjan



Faits et Méfaits
Notez

Politique | Interviews | Faits et Méfaits | En Région | Société