Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

BLOCO - COUPER, DÉCALER

03/11/2017 - La Dépêche d'Abidjan

BLOCO - ON VA OÙ ?

20/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOIRÉE CARITATIVE AU PROFIT DES ORPHELINATS D'AFRIQUE

03/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

LOGOBI STYLE - "ICI, C'EST ABIDJAN"

22/09/2017 - La Dépêche d'Abidjan

YODÉ ET SIRO - ASEC - KOTOKO

22/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 2

11/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 1

10/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

AU CONCERT DE SOUM-BILL, LE 05 AOÛT 2017, À PARIS

09/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

MAGA DINDIN - A CAPPELLA

30/06/2017 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ - "N'OUBLIEZ PAS"

17/04/2017 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan








L’ORIGINE DE LA FÊTE DE NOËL (PAR CHEIKH ANTA DIOP)

29/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Affaire Simone Gbagbo : la CPI rejette la demande d’effet suspensif de l’appel de la Côte d’Ivoire


Affaire Simone Gbagbo : la CPI rejette la demande d’effet suspensif de l’appel de la Côte d’Ivoire
La Chambre d'Appel de la Cour pénale internationale (CPI) a rejeté, mardi, la demande d'effet suspensif de l’appel de la Côte d'Ivoire « sans préjudice de l'éventuelle décision de la Chambre d'appel », à propos du transfèrement de l’ex-Première dame, Simone Ehivet Gbagbo, indique un communiqué transmis à APA.

Un mandat d'arrêt a été émis à l'encontre de Simone Gbagbo par la Chambre préliminaire I le 29 février 2012, dans lequel la Chambre a, entre autres, ordonné au Greffe de préparer une demande de coopération sollicitant l'arrestation et la remise de Mme Gbagbo.

Le 30 septembre 2013, la Côte d'Ivoire a soulevé une exception d'irrecevabilité, en invoquant des procédures qui auraient lieu pour la même personne et pour les mêmes faits au niveau national. La Côte d'Ivoire demandait également à différer l'exécution de la demande de remise de Mme Gbagbo à la Cour.

Le 11 décembre 2014, la Chambre préliminaire I a rejeté l'exception d'irrecevabilité soulevée par la République de Côte d'Ivoire dans l'affaire concernant Simone Gbagbo devant la Cour, et a rappelé à la Côte d'Ivoire son obligation de remettre sans délai Simone Gbagbo à la Cour.

Le 17 décembre 2014, a été présenté un Appel de la République de Côte d'Ivoire sur la décision de la Chambre préliminaire I «Relative à l'exception d'irrecevabilité soulevée par la Côte d'Ivoire s'agissant de l'affaire concernant Simone Gbagbo» dans lequel la Côte d'Ivoire a, entre autres, demandé que son appel à l'encontre de la décision en question ait un effet suspensif conformément à l'article 82-3 du Statut de Rome.

« La Chambre d'Appel rendra un arrêt concernant cet appel en temps voulu », conclu le communiqué.

Après avoir livré à la CPI l'ancien président et Charles Blé Goudé, leader des "jeunes patriotes" pro-Gbagbo, Abidjan refuse le transfèrement à La Haye de Simone Gbagbo, assurant que la justice ivoirienne est désormais en mesure d'organiser un procès équitable.

Mais le pouvoir juge aussi qu'un tel transfèrement affecterait le processus de réconciliation nationale.Le procès en assises de Simone Gbagbo, accusée d'"atteinte à la sûreté de l'Etat", s'est ouvert fin décembre à Abidjan.

La justice ivoirienne est régulièrement accusée d'être une "justice des vainqueurs" par des organisations de la société civile et par l'opposition, car l'immense majorité des personnes poursuivies en lien avec la crise de 2010-2011 appartiennent au camp Gbagbo.

APA
Mercredi 21 Janvier 2015
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez


1.Posté par Pierre Akossia le 21/01/2015 13:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Si la CPI était un organe juridique fiable, dans l’affaire FPI-RDR, nous FPI, la CPI détient deux de nos grandes personnalités, et zéro détenu du côté RDR. Je ne comprends pas l’acharnement de la CPI sur Simone Gbagbo.

Certains me diront, cher patriote, il n’y a rien à comprendre, mais la justice se fera toute seule au gré des gens honnêtes et volontaires de par le monde ainsi que par nous-mêmes de notre détermination.

On a les yeux rivés sur Alassane, si un bon geste pour la paix, le 35 dans la poche. On veut la paix, cher Alassane !

2.Posté par Didigbé le 21/01/2015 18:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En analysant ce qu'il convient d'appeler le bras de fer entre la justice ivoirienne et la CPI, une question me vient à l'esprit: Mais, quel est l'enjeu de cette affaire pour chacune des deux parties? Autrement dit ,que gagne la CPI à transférer Simone Gbagbo à la Haye et à contrario que gagne la Justice ivoirienne en ne la transférant pas à la CPI? En fait, à y voir de près, l'enjeu pour chaque partie est de taille: En transférant Mme Gbagbo, la CPI se donne les raisons d'aller jusqu'au bout de sa logique qui est de n'épargner aucun protagoniste de la crise ivoirienne et ainsi sauver sa crédibilité mise en mal dans cette affaire.Ceci, bien sûr, fait peur au camp Ouattara en phase avec la justice ivoirienne qui en est le bouclier juridique. Aussi, en réussissant à faire juger Mme Gbagbo à Abidjan, croit-il épargner aux prévenus pro-Ouattara leur transfèrement à la CPI. Nous assistons donc à un bras de fer entre deux partenaires dans le mal à la Côte d'Ivoire dont l'un refuse de respecter ses engagements au motif que ça dessert ses intérêts.Mais dans tout ça,cela ne fait ancune difference pour Mme Gbagbo car les deux juridictions ne sont guère différentes: elles sont outrancièrement politiques. Notre salut viendra,j'en suis sûr, du Juge Suprême, l'Eternel des Armées. N'sha'llah!

3.Posté par Pierre Akossia le 22/01/2015 02:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Goodluck Jonathan qui est venu créer de la zizanie chez nous avec le panel, situation pour laquelle nous souffrons, via Sarkozy, maintenant, il n’arrive même pas à gérer ce qui se passe chez lui avec Boko Haram.

Ne pouvant balayer devant sa propre porte, il se permet de soutenir du n’importe quoi chez nous !

Aujourd’hui, la première dame est maintenue à cause de ces maladroits et incapables.

Goodluck, son tour arrivera !

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Interviews | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 29/11/2017 | 990 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 25/08/2017 | 2210 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 25/06/2017 | 2011 vues
11111  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 19/06/2017 | 962 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire


DU VIVRE ENSEMBLE POLITIQUE AU GHANA ET EN CÔTE D'IVOIRE Vous avez certainement vu ces images de l’actuel chef de l… https://t.co/bZMa15xe94

Facebook

Partager ce site