Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan
La Dépêche d'Abidjan









Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

Affaire Simone Gbagbo Après la décision de la Cpi/ Habiba Touré: « Simone Gbagbo préfère être jugée dans son pays »


© Autre presse par DR  Me Habiba Touré (avocate), avocate de Simone et de Michel Gbagbo
© Autre presse par DR Me Habiba Touré (avocate), avocate de Simone et de Michel Gbagbo
Dans une décision rendue publique le mercredi 27 mai 2015, la Cour pénale internationale (Cpi) a rejeté l'exception d’irrecevabilité soulevée par le gouvernement ivoirien et a, une fois de plus, demandé le transfèrement de Simone Gbagbo à La Haye. Dans un entretien accordé à la Radio britannique (Bbc) le jeudi 28 mai, Habiba Touré, avocate de l'ex-Première dame, s'est prononcée sur cette décision.

(…) Nous prenons acte de cette décision de la Cour. Comme nous l'avions indiqué dans nos écritures, de toute manière, la Première dame, elle, maintient sa position qui est de préférer être jugée dans son pays. C'est quelqu'un et, tout son parcours le démontre qui est très souverainiste et qui estime que si elle doit rendre compte, de tous les faits qui lui sont reprochés, elle doit rendre compte devant la Justice ivoirienne. En ce qui concerne la position de la Cpi, nous ne pouvons qu'en prendre acte.

La Cpi dans sa décision maintient que l'Etat de Côte d'Ivoire n'a pas engagé toutes les démarches nécessaires pour poursuivre Simone Gbagbo sur des points mentionnés par la Cour pénale internationale. Qu'est-ce que vous en pensez ?

Il ne me revient pas de justifier tout ce qu'a pu faire l'Etat ivoirien. Il revient au Conseil de l'Etat de Côte d'Ivoire se justifier sur les diligences effectuées lors des procédures ivoiriennes. En ce qui nous concerne, il y a un certain nombre de procédures d'instructions judiciaires qui sont en cours. Et, comme vous le savez, l'instruction est secrète. Donc, il est difficile d'évaluer ce qu'il y a ou n'y a pas dans les procédures actuellement en cours en Côte d'Ivoire.
Lire la suite
Samedi 30 Mai 2015
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez


1.Posté par Akossia Pierre le 30/05/2015 23:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La CPI nous dit que la Côte d’Ivoire n’a pas engagé certains points. Or, Simone Gbagbo est lourdement condamnée, 20 ans de prison.

Je demande à la CPI les 20 ans de prison infligés à Simone Gbagbo sont-ils annulés si transfert ? Ou alors les 20 ans sont suspensifs par rapport au jugement de la CPI.

De toute façon, ce remue-ménage « alassanite » doit cacher quelque chose !

Soyons prudents, il n’est jamais en désaccord ni avec l’onuci, ni la cpi, ni autre chose, Alassane ne vit qu’illégalement qu’à cause de ces organismes, ce faisant, il ne peut pas s’en défaire.

Normalement la CNC devrait faire l’affaire, pour mettre en place la conformité juridique et faire venir la paix, malgré toute forme d’intimidation.

Salut maître !

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Opinion | Interviews | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 12/03/2019 | 809 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 01/08/2018 | 5710 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire


Facebook

Partager ce site