Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

BLOCO - COUPER, DÉCALER

03/11/2017 - La Dépêche d'Abidjan

BLOCO - ON VA OÙ ?

20/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOIRÉE CARITATIVE AU PROFIT DES ORPHELINATS D'AFRIQUE

03/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

LOGOBI STYLE - "ICI, C'EST ABIDJAN"

22/09/2017 - La Dépêche d'Abidjan

YODÉ ET SIRO - ASEC - KOTOKO

22/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 2

11/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 1

10/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

AU CONCERT DE SOUM-BILL, LE 05 AOÛT 2017, À PARIS

09/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

MAGA DINDIN - A CAPPELLA

30/06/2017 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ - "N'OUBLIEZ PAS"

17/04/2017 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan








L’ORIGINE DE LA FÊTE DE NOËL (PAR CHEIKH ANTA DIOP)

29/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Acquisition de la nationalité par déclaration: Gnénéma évoque le chiffre de 2 millions de bénéficiaires

Gnénéma Mamadou Coulibaly était l'invité, dimanche 15 septembre 2013, de « Questions des temps nouveaux », une émission-débat de Radio-Côte d'Ivoire.


Le ministre de la Justice a donné des détails sur les bénéficiaires de la loi sur la nationalité.
Le ministre de la Justice a donné des détails sur les bénéficiaires de la loi sur la nationalité.
Le Garde des sceaux, ministre de la Justice, des droits de l’Homme et des libertés publiques a été poussé par trois journalistes à se prononcer sur le vote des lois sur la nationalité, le foncier rural, l'apatridie et les projets de loi sur les organisations des droits de l'Homme et le financement des partis politiques.

Les auditeurs ont pu se faire une idée sur le nombre de personnes qui bénéficieront de la nationalité par déclaration. L'ex-ministre des droits de l’Homme et des libertés publiques a évoqué le chiffre d'un million 500 mille personnes voire deux millions de bénéficiaires de cette loi votée le 23 août 2013 et qui continue de susciter des débats. « On ira jusqu'à 1 million 5, pourquoi pas à deux millions de personnes », a dit Gnénéma Mamadou Coulibaly, ex-président du Tribunal de Séguéla et de Sassandra.

L'interviewé a parlé des « 600 000 » personnes de la liste dite grise qui n'ont pas été retenues sur la liste électorale qui a servi aux présidentielles de 2010 et aux élections locales de 2011 et 2013. Selon lui, ces personnes peuvent être des « éléments d'appréciation ».

A côté de celles-là, il a fait cas de « la liste de l'Education nationale ». Selon le ministre Gnénéma Mamadou, plus de 300 000 enfants, qui vont à l'école sans avoir la nationalité ivoirienne, pourront être bénéficiaires de cette nouvelle loi. « Cela fait au minimum un million de personnes. Ça, ce sont celles qui se sont hasardées à se faire connaître. Mais, il y a une bonne frange qui ne s'est pas intéressée (à ces opérations pour se faire connaître) », a-t-il expliqué son chiffre de deux millions de personnes qui pourront en profiter. Le premier responsable de la Justice a rassuré ceux qui dénoncent un bradage de la nationalité ivoirienne. Il a soutenu que des enquêtes seront menées avant que de donner les certificats de nationalité aux bénéficiaires. « Des dispositions seront prises pour éviter la fraude », a fait savoir l'ex-Directeur de cabinet du ministre des victimes de la guerre, des déplacés et des exilés.

Le Garde des sceaux, ministre de la Justice, des droits de l’Homme et des libertés publiques de regretter que les « 1800 décrets proposés », après le vote de la loi sur la nationalité suite à la signature de l'accord de Marcoussis en janvier 2003, n'aient pas connu de suite. Pour l'ex-vice président de la Commission électorale indépendante (Cei), ce n'est pas parce qu'on donne des droits à une personne qu'on devient automatiquement, son propriétaire. Allusion faite à ceux qui disent que le régime Ouattara est en train de se tailler un bétail électoral pour les élections à venir. Il a indiqué que des décrets et circulaires d'application de ces nouvelles lois seront prises.
Lire la suite sur linfodrome.com
Lundi 16 Septembre 2013
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Interviews | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 29/11/2017 | 1109 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 25/08/2017 | 2212 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 25/06/2017 | 2016 vues
11111  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 19/06/2017 | 967 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire


CÔTE D'IVOIRE - 2017 EST EN TRAIN DE NOUS FAIRE SES ADIEUX : Les 10 engagements pris par Alassane Ouattara 1. «A pr… https://t.co/D3Y1tyb1JK

Facebook

Partager ce site