Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

BLOCO - COUPER, DÉCALER

03/11/2017 - La Dépêche d'Abidjan

BLOCO - ON VA OÙ ?

20/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOIRÉE CARITATIVE AU PROFIT DES ORPHELINATS D'AFRIQUE

03/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

LOGOBI STYLE - "ICI, C'EST ABIDJAN"

22/09/2017 - La Dépêche d'Abidjan

YODÉ ET SIRO - ASEC - KOTOKO

22/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 2

11/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 1

10/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

AU CONCERT DE SOUM-BILL, LE 05 AOÛT 2017, À PARIS

09/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

MAGA DINDIN - A CAPPELLA

30/06/2017 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ - "N'OUBLIEZ PAS"

17/04/2017 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan








L’ORIGINE DE LA FÊTE DE NOËL (PAR CHEIKH ANTA DIOP)

29/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

ALERTE ! RETOUR RAFFINÉ DU RACKET DES FONCTIONNAIRES ET AGENTS DE L'ÉTAT


Chasser le naturel et il revient au galop, peu importe la vitesse à laquelle il revient. Ce naturel ce sont les passions et désirs, les comportements répréhensibles qui font du tort au prochain, qu'on éprouve de la peine à laisser tomber, malgré les avertissements et sanctions diverses que nous pouvons subir .On peut diriger le bétail avec un bâton mais le faire avec les Hommes, nécessite persévérance, tact, et rigueur, car l'Homme est compliqué et versatile.

De tous les ministres du Gouvernement, celui de la Fonction Publique, Gnamien Konan, de part sa formation d'informaticien et sa fonction d'ex-DG des Douanes de Côte d'Ivoire, s'évertue à donner une autre image de son ministère, image naguère écornée par la corruption pratiquée par les agents et fonctionnaires de ce ministère, à l'égard des autres fonctionnaires. Cette volonté du ministre Gnamien Konan, s'est matérialisée, par "l'opération tiroir», qui visait à traiter en quelques jours, tous les dossiers des fonctionnaires qui à la retraite, qui en attente d'une décision, qui dormaient dans les tiroirs sous le regard vigilant et complaisant de ces agents qui n'attendaient que les concernés pour leur soutirer de l'argent en échange du service qui est naturellement gratuit.

Moraliser le secteur de la Fonction Publique, n'est sans doute pas du goût de plusieurs agents et fonctionnaires de ce ministère, qui, habitués à un train de vie qu'il faille coûte que coûte maintenir, ne sont point prêts à abandonner ce "deuxième salaire», au risque de leur carrière. Aussi vont-ils agiter leurs méninges pour trouver des stratégies plus subtiles afin de contourner toute l'armada de contrôle et de suivie mise en place par le ministre Gnamien Konan. Il nous est revenu de façon récurrente qu'au 4eme étage de l'immeuble de la Fonction Publique, des pratiques de racket très élaborées, mettant le fonctionnaire dans le besoin, devant le fait accompli. De quoi s'agit-il ?

Monsieur X, professeur de lycée dans un établissement secondaire à l'intérieur du pays, en attente de la signature de son acte de reclassement en A 4 , consulte le site web de la fonction publique. Il y découvre lundi par exemple que son acte est en cours de signature. Le jeudi de la même semaine, il repart consulter si son acte a été signé. Surprise, il n'y est plus question de signature d'acte en cours. Surpris, et déconcerté on lui indique qu'il doit se rendre à Abidjan pour être situé. Arrivé à la fonction publique au 4ème étage dans un bureau, après consultation à l'ordinateur, effectivement pas de trace de signature en cours. Mis devant le fait accompli, par des gestes et paroles te faisant comprendre que si tu tiens à ton acte, il faudra entrer dans le "contexte ". Il paye la somme de 16 000 frs CFA. Séance tenante, on lui signifie qu'il peut se rendre à sa D R H pour retirer s son acte. Malheureux tout ça !

Ce qui mérite d'attirer notre attention , c'est la somme de 16 000 frs. Pourquoi particulièrement cette somme et non une autre ? Sans doute qu'elle répond à une répartition du "gain», au niveau de tout le réseau. Ce doit être un réseau bien huilé où chacun couvre l’autre. "Tu manges, je mange, et personne n'en dit mot " .Telle serait leur maxime. Dans ces jours, il est toujours reproché à ces agents de la Fonction Publique d'exiger la somme de 2000 frs C F A, à tous les nouveaux fonctionnaires issus de C A F O P et de l'E N S, avant de recevoir leurs arrêtés de nomination, sous prétexte qu'il n' y aurait pas d'encre. Non! Soyons sérieux, la Fonction Publique de Côte d'Ivoire, qui manque d'encre, ce n'est pas du tout sérieux. Si mille nouveaux fonctionnaires payent 2000 frs, ces agents corrompus se tirent avec la rondelette somme de deux millions de francs C F A !

Nous voulons attirer ici et maintenant l'attention du ministre Gnamien Konan, afin qu'il diligente des enquêtes surprises sur toute l'année dans son ministère, pour traquer tous les agents qui ont fait du racket leur passe-temps. Cette pratique jette le discrédit sur tout le bon travail qu'il abat pour donner à la côte d'ivoire une fonction publique dont les ivoiriens sont fiers .Voilà des agents , pour avoir choisi de vivre au- dessus de leurs moyens sont obligés de contraindre d'autres agents et fonctionnaires de l’Etat à leur verser de l'argent pour un service qui est gratuit. Ces pratiques étaient naguère décriées sous Gbagbo, elles ne devraient point prospérer sous le Président Alassane Ouattara qui a fait de son mandat, un mandat où la bonne gouvernance sera de mise. Les fonctionnaires sont paupérisées, les ménages ont de la peine à joindre les deux bouts, cependant il se trouve des personnes pour profiter de la souffrance des autres. Ce qui est de la Fonction Publique l'est aussi de l'éducation nationale où on continue à lever des cotisations infondées dans les écoles, à l'insu de madame la ministre .Vivement que ces deux ministres donnent un coup de balai dans leurs ministères respectifs pour soulager les populations.

Par Bernard Gouet à Bouaké in FRATERNITE MATIN

Contact : 66 47 07 24 / 57 12 55 37


Jeudi 25 Octobre 2012
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Interviews | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 29/11/2017 | 1058 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 25/08/2017 | 2210 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 25/06/2017 | 2013 vues
11111  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 19/06/2017 | 966 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire


CÔTE D'IVOIRE - 2017 EST EN TRAIN DE NOUS FAIRE SES ADIEUX : Les 10 engagements pris par Alassane Ouattara 1. «A pr… https://t.co/D3Y1tyb1JK

Facebook

Partager ce site