Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER









AINSI DONC LE FPI DOIT DEMANDER PARDON, Safroulaye !



 
Je ne l’ai pas entendu son discours mais mes amis m’en ont parlé. Je l’ai appris également par voie de presse. Ce n’est pas que je n’aime pas aller à la source de l’information, c’est parce que le seul ton de sa voix me donne des cauchemars. Pire, son accoutrement à la « Gbagbo » m’envahit de sueurs froides !  J’apprends que lors de sa récente visite au nord de notre Cote d’Ivoire qui serait devenu son lieu de naissance, celui qui renie ses racines aurait dit que le FPI doit demander pardon aux ivoiriens. Safroulaye !
Sacrilège indeed !
Mes frères et sœurs musulmans viennent à peine d’entamer un mois saint et je m’interdis surtout de blasphémer ; la bienveillance, la tolérance et surtout la repentance doivent être de mise. Outre tout cela,  je suis indigné !
Le FPI doit demander pardon, à qui et pourquoi ? Cette question a certes été déjà posée par certains hauts cadres du plus populaire parti de Cote d’Ivoire et reprise en chœur par des milliers d’ivoiriens. Plusieurs journalistes dignes de ce noms l’ont aussi analysée dans les sens, néanmoins, elle mérite d’être posée une fois encore. Mille fois encore ! Le FPI doit demander pardon, à qui et pourquoi ?
Pour simple rappel aux esprits chagrins et mal intentionnés qui préfèrent fermer les yeux sur leur passé pour essayer d’annihiler les traces pourtant indélébiles de leurs forfaitures et mensonges légendaires, le Front Populaire Ivoirien, ce parti créé par son Excellence Laurent Gbagbo est le parti à l’origine du multipartisme en Cote d’Ivoire. « Un homme, ça laisse  des traces ! ». Merci mon président ! Essayer aussi d’effacer ses traces laisse également des traces ! Vous rappelez-vous le nom du tout premier et unique candidat officiel aux élections présidentielles opposé à feu Félix Houphouët-Boigny ? Certainement pas, l’amnésie volontaire qui frappe encore votre mémoire à géométrie variable n’as pas de remède !
Parti d’ouverture et de tolérance par excellence, le FPI a gracié et amnistié les ennemis de la Cote d’Ivoire qui l’avaient attaquée et défigurée au soir du 19 septembre 2002 sous le fallacieux prétexte de frustration. Vous rappelez-vous d’un certain « pourquoi je suis devenu rebelle » ? Certainement pas !  Bien avant cela, le FPI qui a toujours prôné le dialogue à travers le très simple principe du fameux «  asseyons-nous et discutons » et une Cote d’Ivoire harmonieuse, par le truchement de son géniteur, avait favorisé le retour à Abidjan du sponsor reconnu devant l’éternel et les hommes de la rébellion armée.
Si les abonnés de la mauvaise foi doublée d’ingratitude congénitale transforment ces actes nobles de bonté en crimes et péchés irréductibles, alors le FPI demandera pardon aux ivoiriens pour avoir été « trop généreux » pour des personnes qui ne méritaient certainement pas la confiance !
Oui, le FPI demandera pardon aux ivoiriens pour avoir fait confiance à des criminels et buveurs de sang qui ont abusé de l’hospitalité légendaire de tout un peuple y compris son chef.
Le FPI demandera certainement pardon pour ces atrocités commises sur d’innocents ivoiriens depuis le 19 septembre 2002 car le bourreau est sans le moindre doute devenu la victime: des femmes enceintes éventrées, des hommes égorgés, des personnes brûlées vives, des gendarmes étouffés et suffoqués dans des conteneurs ! Et le génocide dans l’ouest du pays ! Des milliers de Wè assassinés à cause des terres de leurs ancêtres!
Oui, le FPI demandera pardon pour avoir recruté et installé le tristement célèbre Amadé Ourémi dans le Mont Peko. Le FPI demandera pardon parce que tout est à l’envers dans ce pays où justement plus personne ne doit parler librement de ses origines. Il faut surtout éviter de savoir d’où chacun vient, n’est ce pas ? Safroulaye ! On est où là ? Amadé aussi est ivoirien, « et puis y a rien ! »
Le virtuel a effectivement pris le pas sur la réalité au pays de Konan Bédié! La Cote d’Ivoire devient les Etats-Unis.
Sans que le peuple n’ait  le minimum vital comme aux Etats-Unis.
Sans que le peuple n’ait la liberté basique d’expression comme aux Etats-unis.
Sans que les crimes, les vols et les viols ne soient punis comme aux Etats-Unis.
Sans appareil judiciaire indépendant  ni la moindre sécurité des citoyens comme aux Etats-unis !
Sans indépendance politique ni économique comme les Etats-Unis !
La Cote d’Ivoire devient subitement les Etats-Unis dans la famine et la misère sociale totale, parce que Dieu sur terre a décidé ainsi, Safroulaye !
Et les moutons continuent d’applaudir : « président choco, prado », j’ai mal à ma Cote d’Ivoire !
Plus de 700 prisonniers politiques torturés dans les goulags et des milliers d’exilés qui continuent de broyer du noir. Aucun geste significatif et symbolique pour soulager la misère sociale et la famine qui minent le peuple. Les terribles souffrances des ivoiriens se manifestent par des décès en cascade pour la plupart causés par des AVC ! « Les ivoiriens ne supportent pas la forfaiture, le mensonge et la mendicité ! Ils ne supportent plus Regardons Tenin et Ibrahima (RTI). Cela explique la récurrence des Accidents Vasculaires Cérébraux » selon Mlle X jointe à Abidjan.
 « Tout est dans la bouche, rien dans les gestes. Le tape-à-l’œil fait, le bling-bling et les déclarations tapageuses deviennent un mode gouvernement, et puis y a rien » !
Le monde est à l’envers, la Cote d’Ivoire est particulièrement à l’envers ! Mais le temps est l’autre nom de Dieu et la vérité est la fille du temps !

Qui doit réellement demander pardon au vaillant peuple de Cote d’Ivoire ?

Wait and see…
Sans rancunes.
Cebatien Gnahoré


Lundi 15 Juillet 2013
La Dépêche d'Abidjan



Tribune
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Opinion | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 18/05/2018 | 2644 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 12/12/2017 | 3337 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 11/07/2017 | 2202 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 27/04/2016 | 5422 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 24/10/2015 | 51700 vues
33333  (36 votes) | 14 Commentaires
La Dépêche d'Abidjan | 12/05/2015 | 3586 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 04/01/2015 | 5808 vues
00000  (0 vote) | 3 Commentaires