Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER









AILLEURS LE TEMPS INSTRUIT et ASSAGIT ; AU FPI IL ABRUTIT et HÉBÈTE.

La France n’a JAMAIS fait ce qu’elle a fait en Côte d’Ivoire pour provoquer un changement de régime dans un pays africain. Elle n’est JAMAIS allée aussi loin. C’est la première fois. Généralement, c’est un coup d’État rapide et après on trouve l’habillage et la formule juridique appropriés pour accompagner le nouveau régime. Mais cette fois, le Droit est MORT avec l’arrivée des rebelles en Côte d’Ivoire le 19 Septembre, 2002. Et ce choix était plutôt délibéré, tout comme les Accords dits de Marcoussis qui ont suivi après.


AILLEURS LE TEMPS INSTRUIT et ASSAGIT ; AU FPI IL ABRUTIT et HÉBÈTE.
Je n’ai pas besoin de revenir sur les dizaines sinon centaines d’exemples pour montrer que le Droit n’a pas et n’a JAMAIS eu sa place dans la crise ivoirienne. La crise ivoirienne a toujours reposé sur la FORCE BRUTE. Et si Gbagbo et le FPI l’avaient vite compris, ils seraient au pouvoir, Ouattara et Soro seraient en prison.

La décision de dégeler les avoirs de Marcel Gossio n’a rien de juridique ; elle est PUREMENT POLITIQUE. Elle aurait d’ailleurs pu intervenir plus tôt et depuis longtemps pendant son exil marocain s’il avait eu le courage de jeter le masque et changer ouvertement de camp.

Le Maroc est une base arrière de Ouattara et Dominique, et c’est IMPOSSIBLE de s’y réfugier en paix pendant des années si vous êtes hostile à leur régime à Abidjan. Monsieur Gossio en fait n’était pas en exil, il était dans son propre camp, parmi les vrais siens, au Maroc. On se rappelle tous que quand Ouattara était en séjour « médico-sciatique » en France alors que couraient à Abidjan des rumeurs de tentative de coup d’État, le roi Mohamed était allé installer ses quartiers en Côte d’Ivoire, pendant un bon moment d’ailleurs, plus longtemps qu’un passage ordinaire ou même une visite d’État, pour protéger le régime de Ouattara en son absence – car en effet c’est généralement inadmissible au plan diplomatique de faire un coup pendant la visite d’un dignitaire étranger. Donc en vérité, Gossio n’était JAMAIS en exil, il était en sécurité chez ses nouveaux alliés. Mais comment expliquer cela aux bougnoules du FPI ???

Aujourd’hui l’ancien ministre de la défense, l’ancien ambassadeur à l’ONU et ancien ministre des affaires étrangères, l’ex premier ministre qui a représenté le FPI au théâtre de Marcoussis où ils ont véritablement perdu le pouvoir, le Directeur Général du Port, l’une des plus grosses machines à sous du pays … tous des postes de souveraineté et des postes HAUTEMENT STRATÉGIQUES … tout ce monde-là se retrouve avec Ouattara. Mon Dieu quelle coïncidence ‼ Mais il faut véritablement avoir sa cervelle dans son anus pour croire à une coïncidence.

Quand finalement Gossio a eu le courage d’assumer publiquement son choix et s’afficher avec les alliés FPI de Ouattara, les parrains de Ouattara ont dégelé ses comptes ; le Droit n’y a RIEN, absolument rien à voir. Le FPI est un parti de dirigeants LÂCHES et TRAÎTRES ; Gbagbo était entouré de lâches et de traîtres. Tout ce monde autour de lui voulait juste profiter de l’arrivée au pouvoir du FPI, qui d’ailleurs les a tous surpris, pour devenir sauvagement riches – le coup d’État du Général Guéï fut du pain béni pour eux. Ils ne croient en rien, ils n’ont AUCUNE culture ou formation politique, en l’absence de Gbagbo. Et le RDR les malmène comme des enfants, des amateurs. Hamed Bakayoko se fout de leur gueule et il les fait arrêter et chicoter à volonté comme des écoliers. Pour toute réponse et réaction, ils passent leur temps à pleurnicher et appeler au secours l’ONU qui leur a fait la guerre pour installer Ouattara. C’est vraiment TRISTE pour un grand parti comme le FPI.

Avec du recul, on se rend bien compte que Gbagbo était un homme cuit et un homme réellement SEUL. Il ne pouvait JAMAIS s’en sortir. Il n’avait AUCUNE CHANCE avec ces gars qu’on voit en ce moment à l’œuvre et qui occupaient des postes super-stratégiques dans son administration. Son entourage était pourri et certains l’ont vendu depuis longtemps. Ils ont voulu s’enrichir, ils se sont enrichis. Le combat et les idéaux de Gbagbo, ils n’en ont RIEN à cirer.

Voici la partie qui m’écœure, me désole et m’attriste le plus. Quand je vois et j’entends les fervents militants et certains dirigeants du FPI jubiler et parler de victoire juridique dans le dégel des avoirs de Marcel Gossio, je re-pleure pour tous les pauvres ivoiriens qui ont sacrifié leur vie pour ce parti. Jusqu’à présent, et malgré tout ce qu’ils ont vécu, les gens du FPI ne savent pas réfléchir et ils sont toujours incapables de lire correctement les évènements. Alors que les parrains de Ouattara ont dégelé les comptes de Gossio pour pouvoir l’encourager et lui donner plus de tonus pour davantage enculer et couler le FPI. Et c’est aussi un message à tous les dirigeants du FPI pour dire : «Si vous abandonnez vos idées et idéaux de lutte, si vous abandonnez Gbagbo, si vous vous rangez derrière Affi et ses camarades, et si vous rejoignez Ouattara, votre vie sera tranquille, aisée et vous n’aurez aucun souci ». Voici le vrai message caché de l’Union Européenne derrière le dégel des avoirs de Marcel Gossio et le FPI est en train de danser, de jubiler … bande de nigauds.

L’ONU, l’UE, la France et tous ceux qui ont fait la guerre et tant de sacrifices – que toute l’Afrique dénonce, condamne et critique aujourd’hui – pour mettre Ouattara au pouvoir en Côte d’Ivoire sont en train de tout faire pour ne pas qu’il perde ce pouvoir. Et vous jubilez, vous parlez de décision de justice. C’est vraiment TRISTE ‼ Si Ouattara perd le pouvoir aujourd’hui, il perd toute protection et toute immunité. La même ONU qui l’a encensé et qui a fait la guerre pour le mettre au pouvoir sera OBLIGÉE de le faire arrêter et le conduire à la CPI sous la pression internationale qui y réclame sa tête et qui réclame équité et justice dans le dossier ivoirien. Or l’ONU est déjà assez critiquée et décriée dans le monde, surtout son parti pris flagrant en Côte d’Ivoire et je la vois très mal faire marche-arrière et donner raisons à ses détracteurs. La France aussi prend beaucoup de coups pour sa forfaiture à Abidjan pour aider Ouattara, et vous croyez qu’ils vont rétropédaler si facilement, surtout que Ouattara leur donne tout, y compris des vaches à lait et des ponts juteux qu’on rembourse plusieurs fois sur trente ans ?

Quelquefois j’ai juste envie de fermer ce compte pour de bon, me taire et arrêter de défendre le FPI en me faisant des ennemis au Nord. Car le FPI ne change pas, le FPI ne comprend pas, le FPI ne voit pas, le FPI n’est pas à la hauteur des défis et challenges qui lui font face depuis Septembre 2002. Et ce n’est peut-être vraiment pas la peine de continuer à se faire des ennemis en défendant ce parti. Je peux me taire et regarder comme d’autres ivoiriens. Et il est temps d’y songer sérieusement.

Maitre Namory F. Dosso

Email: Maitre.Dosso.MD@gmail.com
Samedi 17 Janvier 2015
La Dépêche d'Abidjan



Tribune
Notez


1.Posté par Pierre Akossia le 17/01/2015 21:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Maître Namory, je pense que tu as fait un saut et peut-être que tu en fais régulièrement par jour sur notre site préféré, et tu as lu le souhait de bonne année que je t'ai présenté.

Je demande à tous nos frères et sœurs du nord de suivre le chemin du grand patriote DOSSO. L'homme qui aime tant son pays et qui dit vrai !

Moi, je n'ai pas tourné ma veste, comme je suis à la recherche foncièrement d'une paix, je me brade en faisant l'éloge de celui qui a été très méchant envers mon peuple, « notre peuple », dont Alassane Dramane Ouattara. Je l'implore dans ces derniers temps comme un Dieu pour faire revenir la paix chez nous, est-ce une trahison cette démarche ?

Ce n’est pas l’œuvre de faiblesse mais un acte isolé ce que je fais, c'est pour adoucir son cœur vers la paix, évitant des arrestations à tout bout de champs, non fondées, cet Alassane !

Je lis avec attention les patriotes Namory, PRAO, GERVAIS, CHRISTIAN et beaucoup d’autres et avec respect, mais laissez-moi essayer dans mon déviationnisme, si c’est un être humain et intellectuel, il peut changer en bien, cet Alassane.

Bien sûr ma démarche, ce n’est pas à la manière GOSSIO, AFFI, AMANI, SAM de N’guessan, dans ce cas, rejetez-moi pour une traitrise.

Nota : Je voudrais que tout ivoirien qui veut se présenter à la présidentielle, que personne s’y oppose. Même en mettant le 35 dans la poche, à condition que la paix soit palpable avant octobre, sinon, c’est maître « Goba et Vabé » qui rentre en vigueur, selon leurs doléances.

Salut peuple ivoirien !

2.Posté par Kem le 18/01/2015 09:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vous avez bien raison mr dosso. L'Afrique est tenu par des imbeciles corrompus; et le FPI n'est pas une exception. Voilà pourquoi le malheur du continent perdure. Mais cette fois nous les avons à l'oeil. Nous n'avons pas le droit de baisser les bras sous pretexte que nos devanciers sont des voyoux de la derniére semelle.Remercions plutot le grand DIEU qui les révele à nos yeux, afin que nous sachions: Qui est Qui. Le peuple ivoiriens et les millitants de base du FPI sont matures pour le combat, fini le temps des tromperies, et du suivisme moutonnier. On se bat pour un idéal, notre combat est juste, et nous vaincrons à coup sûr.

3.Posté par Pierre Akossia le 18/01/2015 23:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
« Quel est l’intérêt du Fpi d’être dirigé par un prisonnier? » par Raymond Abouo N’Dori, [cadre pro-Affi].

N’Dori qui se demande pourquoi FPI pouvant être dirigé par un prisonnier, moi, je vais lui dire. Le prisonnier dont il parle, c’est le choix de la majorité des militants du FPI, le reflet de la démocratie, cette majorité qui a un désir ardent de confier la direction à celui que tu appelles prisonnier. Oh ! Honte !

L’intérêt que le FPI soit dirigé pour ce que tu appelles prisonnier, celui-là, peut faire revenir sans aucun doute la paix, la démocratie, la liberté et il y aura moins de jalousie au sein de ce FPI, quelque soit le lieu où il est pour le moment, le président Laurent Gbagbo sera toujours lui-même.

Je crois que l’ambition de vouloir faire d’Affi N’guessan, futur président de la république de Côte d’ivoire, cela transforme les pro-Affi impudents, à la limite des dictatoriaux, plus indésirables que certains que nous craignions.

J’ai lu pour vous :

Raymond Abouo N’Dori, 5è vice-président chargé de l’Implantation, de l’Encadrement et de la Stratégie électorale, a mis le feu aux poudres à Agboville le 14 janvier 2015: «Quel est l’intérêt du Fpi d’être dirigé par un prisonnier?» s’est-il interrogé, faisant allusion à Laurent Gbagbo en détention comme tout le monde le sait à La Haye. Abouo N’Dori, universitaire et ancien président du Conseil général de l’Agneby, est un farouche partisan de l’ancien Premier Ministre Affi N’guessan dans la bataille qui oppose ce dernier à Laurent Gbagbo pour la présidence du Front Populaire ivoirien.

Avec L’Inter et Bally F.

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Opinion | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 18/05/2018 | 2644 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 12/12/2017 | 3338 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 11/07/2017 | 2202 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 27/04/2016 | 5425 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 24/10/2015 | 51804 vues
33333  (36 votes) | 14 Commentaires
La Dépêche d'Abidjan | 12/05/2015 | 3586 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 04/01/2015 | 5808 vues
00000  (0 vote) | 3 Commentaires