Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

AFRIQUE, RÉVEILLE-TOI !

Les guerres africaines durant ces cinq dernières années, que ce soit en Côte d’Ivoire, Libye, Mali, Soudan et République Centre Africaine (RCA), sont avant tout des guerres créées par l’Occident pour relancer son économie en crise profonde et faire face à la concurrence des pays émergeants conduits par la Chine, ces derniers profitant de la faillite de l’Occident pour conquérir des parts de marché.


AFRIQUE, RÉVEILLE-TOI !
Côte d’Ivoire : Le malheur de Laurent Gbagbo est d’avoir voulu faire passer le développement de son pays et le bien être des Ivoiriens avant les intérêts des multinationales occidentales qui avait toujours régné en maître absolu dans le pays. Il fallait à tout prix s’en débarrasser et tout a été mis en œuvre dans ce but depuis son élection en 2000 jusqu’à ce que Nicolas Sarkozy fasse, à la suite d’élections manipulées, bombarder le palais présidentiel et, certainement après une tentative d’assassinat ratée, fait transférer à la CPI (Cour Pénale Internationale) où il y est encore à ce jour, mis à l’écart malgré l’absence totale des preuves des crimes qui lui sont imputés. Nicolas Sarkozy l’a remplacé par son ami personnel Alassane Dramane Ouattara (dit ADO). Depuis lors, les entreprises occidentales sont remontées en selle. En guise de récompense, ADO bénéficie de la plus grande attention des dirigeants et des médias occidentaux.

LIBYE : La Libye était l’un des rares pays où l’argent du pétrole était intégralement investi dans son développement. Kadhafi a commis l’erreur de mobiliser des fonds pour lancer le 1er satellite africain, créer la Banque Centrale Africaine, le Fond Monétaire Africain et la Banque Africaine d’Investissement. L’Occident perdait ainsi la part payée par les sociétés téléphoniques et les chaînes de télé qui montaient à 1 milliard de dollars/an pour être hébergées par les satellites occidentaux. Kadhafi était devenu, de ce fait, l’ennemi à abattre, ce qui fut fait avec la bénédiction de l’ONU.
Aujourd’hui, le pays est devenu le quartier général du Djihad dans la bande saharienne mais plus aucune goutte de pétrole ne rate sa destination vers l’Occident. L’impérialisme occidental profite ainsi du chaos pour récupérer le pétrole libyen à des prix très avantageux.

MALI : Les djihadistes qui ont été utilisés par l’Occident pour déstabiliser la Libye et assassiner Kadhafi s’est jointe aux sécessionnistes locaux pour lancer une large offensive dans le nord du pays. Mais tout ceci ne s’est pas fait sans l’approbation discrète de l’Elysée qui n’a pas manqué de soutenir le mouvement indépendantiste MNLA contre le pouvoir de Bamako. En effet, la France avait officieusement donné son feu vert pour créer l’Etat de l’AZAWAD (riche en uranium, tiens tiens !) d’après les révélations d’un des responsables de cette quête de sécession. Toujours la même recette, diviser le pays pour ensuite jouer les pompiers pyromanes et mieux piller le pays.

SOUDAN : Même recette, pour piller les ressources du Soudan, l’Occident a décidé de partitionner le pays en deux en prétextant éviter un génocide après avoir soigneusement diabolisé le régime de son dirigeant Omar EL Béchir. La partie sud est devenue en 2011 la République du Soudan du Sud. Aussitôt créé, la région a sombré dans une guerre faisant des millions de morts et de déplacés suite à la concurrence de deux aspirants à la présidence, mais pendant ce temps, le pétrole et le caoutchouc produits vont directement dans la poche des multinationales occidentales. Et bien sur, comme toujours, les médias présentent soigneusement la guerre du Soudan du sud comme un « conflit tribal ».

RCA : François Bozizé a été renversé par une coalition de rebelles soutenus par la France par le biais de son relais régional, Idriss Déby, président du Tchad. Pourquoi ? Parce qu’il a commis la terrible faute de lèse colonisateur d’ouvrir son pays à la Chine et d’y céder sa réserve pétrolière. Il a donc été remplacé par un chef rebelle, Michel Djotodia). La suite, on la connait, même procédé qu’en Côte d’Ivoire, on a cherché à monter les uns contre les autres les fidèles des deux grandes religions monothéistes qui jusqu’alors vivaient en parfaite harmonie.

Stanley Koudou Prager

Vendredi 28 Août 2015
La Dépêche d'Abidjan



Tribune
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Opinion | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 18/05/2018 | 2644 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 12/12/2017 | 3339 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 11/07/2017 | 2202 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 27/04/2016 | 5425 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 24/10/2015 | 51834 vues
33333  (36 votes) | 14 Commentaires
La Dépêche d'Abidjan | 12/05/2015 | 3586 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 04/01/2015 | 5808 vues
00000  (0 vote) | 3 Commentaires