Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan
La Dépêche d'Abidjan









Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

A propos du procès de Gbagbo et Blé / Konaté Navigué : «Nous avons espoir que le droit sera dit»


Le secrétaire national de la Jeunesse du Front populaire ivoirien (Jfpi), Konaté Navigué, souhaite que le droit triomphe au procès de Laurent Gbagbo et de Blé Goudé à la Cpi. Plus qu’un souhait, Navigué a foi. «Le moral est haut. Quand tu es militant du Fpi, tu dois t’attendre à toutes les situations. J’ai espoir que le droit sera dit malgré la politisation du procès. Il faut tenir bon», a exhorté le secrétaire national de la Jfpi lors de la conférence de presse qu’il a animée, le samedi 30 janvier dernier, au siège du Fpi à Attoban.

Konaté Navigué est également conscient que ce procès n’est pas un exercice aisé parce qu’il va, selon lui, durer. «Le procès de Gbagbo et Blé est difficile parce qu’il est plus politique que juridique. Il faut qu’on tienne et qu’on résiste parce que le procès sera long».

Pour mettre un terme à cette situation éprouvante pour ces deux personnalités en procès et par souci de décrispation et de réconciliation, le patron de la Jeunesse du Fpi préconise la voie du consensus interne et du lobbyng, en plus de la diplomatie, pour libérer Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé.

Pour Konaté Navigué, le consensus consiste à faire tomber les barrières politiques, à tuer l’animosité et briser le mur de méfiance entre les Ivoiriens. Selon lui, il n’y a pas un acteur politique ivoirien qui ne dira pas que la détention à la Cpi de Gbagbo et Blé Goudé n’a pas un impact négatif sur la situationa nationale du pays. Cette réalité l’amène à demander leur libération pour permettre à la Côte d’Ivoire de mieux se porter.
Pour parvenir à cette libération, Konaté Navigué privilégie la diplomatie et le lobbyng auprès des décideurs du monde, dont l’Onu, pour faire arrêter ce procès et remettre Gbagbo et Blé en liberté.

Cette conférence de presse de la Jfpi a été animée à l’occasion de son assemblée générale. Le président du Front populaire ivoirien, Pascal Affi N’Guessan, a fait une adresse aux jeunes de son parti à l’ouverture de cette assemblée générale.

Benjamin KORé
In Notre Voie
Lundi 1 Février 2016
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Opinion | Interviews | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 12/03/2019 | 800 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 01/08/2018 | 5707 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire


Facebook

Partager ce site