Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER









À Abobo une fille de ménage trouve la mort dans un avortement, l’infirmier aux arrêts


L’infirmier spécialisé en ophtalmologie, Tah Bi Trayé Anatole est, depuis le 11 novembre 2012, aux mains de la police. Il est accusé d’avoir, par avortement, occasionné la mort d’une jeune fille portant les initiales K.A.M.J. Les renseignements dont nous disposons ne donnent pas de détails sur cette affaire. Cependant, nos sources indiquent que le 11 novembre 2012, aux environs de 16h, les agents du commissariat de police du 14ème arrondissement à Abobo sont saisis de la mort par avortement de la jeune fille en question portant une grossesse de 6 mois. Elle fait office de fille de ménage au domicile de la mère d’une autorité policière. Toujours à Abobo, les flics débarquent dans la clinique où l’avortement aux conséquences dramatiques a été fait. Et l’infirmier Tah Bi Trayé qui l’a pratiqué, est arrêté. Une enquête est en cours pour cerner tous les contours de ce drame.

FOFANA Mambé in Soir Info
Mardi 13 Novembre 2012
La Dépêche d'Abidjan



Faits et Méfaits
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Politique | Interviews | Faits et Méfaits | En Région | Société