Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER









6 questions pour comprendre pourquoi les shebab attaquent le Kenya

Qui sont les shebab ? Pourquoi sont-ils en guerre contre le Kenya ? Pourquoi visent-ils des chrétiens ?


Trois jours après le massacre à l'université de Garissa, qui a fait 148 morts, des étudiants chrétiens pour la plupart, l'aviation kenyane a bombardé dimanche 5 avril deux positions du groupe islamiste al-Shebab dans la région de Gedo en Somalie, selon un porte-parole du gouvernement kenyan.

Au petit matin du 2 avril, plusieurs terroristes portant des masques, passant de dortoir en dortoir à l'université de Garissa, avaient séparé musulmans et chrétiens, avant de massacrer ces derniers par balles.

Cet attentat effroyable s'inscrit dans un contexte complexe, sur fond de guerre civile en Somalie et de tensions frontalières. Six questions pour mieux comprendre.

1- Qui sont les "shebab" qui revendiquent le massacre de Garissa ?

"Al Shaabab" est une organisation islamiste somalienne, qui cherche à reprendre le pouvoir dans ce pays en proie à une guerre civile qui dure depuis près d'un quart de siècle (elle a commencé en 1991).

"Shebab" signifie "jeune" en arabe : ce groupe, apparu en 2006, représentait alors la branche la plus turbulente et radicale de "l'Union des tribunaux islamiste", une coalition de groupes islamiques impliquée dans cette guerre civile. L'Union des tribunaux islamistes avait alors pris le pouvoir sur une grande partie du territoire : le centre et le sud.

Elle a imposé pendant deux ans la charia, avant d'être battue en brèche par un gouvernement de transition soutenu militairement l'Union africaine.
Les Shebab, qui se réclament depuis 2009 d'Al-Qaida, ont perdu du terrain.

2- Les shebab, combien de combattants ?

On estime le nombre de shebab à plusieurs milliers - la presse avance généralement le nombre de 5.000, mais ce ne peut-être qu'une grossière approximation.

Ils sont repliés sur une partie du sud de la Somalie, des zones rurales dans lesquels ils sont retranchés. Ce sont des régions d'élevage, le long du fleuve Juba et les shebab y vivent dans une semi-clandestinité.

Sur cette carte, apparaissent en vert-de-gris leurs fiefs.

Lire la suite
Mardi 7 Avril 2015
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Opinion | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 17/02/2020 | 1913 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 13/02/2020 | 2015 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 06/02/2020 | 3943 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 25/12/2019 | 770 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 23/12/2019 | 802 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire