Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan










LE PARCOURS HÉROÏQUE DU ZOUGLOU

CÔTE D'IVOIRE - PRISONNIERS DE L'INDIFFERENCE

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ANDY : L'HEURE A SONNÉ

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

05/07/2015 - La Dépêche d'Abidjan

BOBY YODÉ - CÉLÉBRATION DES 25 ANS DU ZOUGLOU À PARIS

29/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

LE ZOUGLOU, UNE MUSIQUE MILITANTE

14/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

TEASER - ZOUGLOU 25 ANS

11/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

VALEN GUÉDÉ À PROPOS DU ZOUGLOU

31/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ ET LÉAO KORÉ EN PRESTATION

22/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

MALMO EN PRESTATION

21/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ARRIVÉE DE PETIT DENIS ET DEBORDO LEEKUNFA À PARIS

18/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

AWOULABA

15/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

"LAURENT GBAGBO, C'EST MON PRÉSIDENT" - ABOU GALLIET

14/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan





Musique: Kôrô Ouatt dans le coma

22/10/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Deuil / Jean-Marc Guirandou inhumé hier

15/10/2016 - La Dépêche d'Abidjan



10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Derniers connectés
Jean Paul YAMEOGO
La dépêche  D'ABIDJAN
Jean Marius D'ALEXANDRIS
Val FASHION
Du male JPK
TSBAAH WAWAGNON
Sibailly ONÉ
Bienvenu AKE
N'chobi Alex BOUA
Koffi lambert YEBOUE
SERGE ETAME
Parfait RICHARD

Zap Krasso ( Représentant du COJEP - France) à propos du CRI- Panafricain : "La rigidité des positions de chaque camp a fini par emporter ce mouvement"

Zap Krasso est un membre influent de la galaxie patriotique en France. Évincé de la tête du COJEP- France, Il vient d' être rappelé par Charles Blé Goudé pour diriger une fois de plus ce mouvement. Nous lui avons tendu notre micro pour connaitre les raisons de ce "come-back", mais aussi pour parler avec lui du conflit de leader-ship qui déchire en ce moment le CRI- Panafricain.


Zap Krasso ( Représentant du COJEP - France) à propos du CRI- Panafricain : "La rigidité des positions de chaque camp a fini par emporter ce mouvement"
Zap Krasso bonjour, vous venez d'être désigné une fois de plus pour diriger le COJEP-France. Que s'est-il passé quand on sait que vous aviez été remplacé à ce poste au profit de François Guina , un membre de votre bureau, par Charles Blé Goudé ?

La lutte engagée par Charles Blé Goudé au sein du COJEP a toujours été de combattre l'injustice. Ma réhabilitation dans un contexte de crise pour les défenseurs de l'État de droit dont il est la tête de proue s'inscrit dans la logique de l'esprit de rassembleur qui l'anime. Parlant toujours de ce contexte, la forfaiture et l'ingratitude de beaucoup d'entre nous appellent aujourd'hui à une autre vision politique.
En vérité, je ne suis jamais parti du COJEP France. Ma priorité est de remettre ce mouvement sur orbite en France. Et Charles Blé Goudé compte sur moi. Ce n'est pas un défi. Il y a plutôt un devoir à accomplir. Je m'y attelle. L'équipe qui m'accompagne est déjà à l'oeuvre.

Cette façon de procéder au COJEP n'est - elle pas antidémocratique, quand on sait que vous êtes nommé au lieu d'être élu ?

La manière ne compte pas! Le COJEP qui est un mouvement puissant et populaire ne peut s'engager dans des procédures qui pourraient freiner son fonctionnement . Faire élire un responsable surtout ici en France serait une erreur. On connait l'esprit des parisiens plus aptes aux critiques qu'aux actions concrètes. Le représentant est nommé. Il est en quelque sorte l'ambassadeur du chef du mouvement politique qui le mandate.

Il se murmure que Charles Blé Goudé veut remettre le COJEP en selle en France, pour contrer le CRI panafricain…

Je réfute ces allégations . Je viens d'indiquer les raisons de la reprise effective des activités du COJEP en France. Ce mouvement panafricain qui est à l'avant garde des actions de défense des institutions de la République et de la dignité de l'homme africain ne pourrait se dérober de sa mission. Le COJEP a toujours existé et a toujours fonctionné. Mais là, il s'agit d'adapter le combat aux réalités du moment. C'est pourquoi, nous avons battu le rappel de tous les militants de la première heure. Dans sa dernière vidéo Charles Blé Goudé invite d'ailleurs tous les Ivoiriens et panafricanistes à continuer à résister ensemble.

Votre leader Charles Blé Goudé  est en exil. À quand son retour en Côte d'Ivoire ?

Le retour de Charles Blé Goudé n'est pas l'ordre du jour. Le jour où le pouvoir de Monsieur Ouattara arrêtera les exactions sur les Ivoiriens, le jour où ce pouvoir aura consenti à libérer le président Laurent Gbagbo et tous nos camarades emprisonnés, le jour où ce pouvoir permettra aux Ivoiriens de revenir vivre sur leur terre paisiblement, la question du retour de Charles Blé Goudé sera évoqué. Notre leader retrouvera de Toutes les manières la terre de ses ancêtres. Le moment n'a pas d'importance.

Etes-vous en contact avec lui? Si oui, que pense-t-il de la réconciliation dont il est question en ce moment en Côte d'Ivoire ?

Non, je n'ai pas de contact avec Blé Goudé, donc je ne peux savoir ce qu'il pense de la réconciliation qu'en me référant toujours à sa dernière adresse vidéo dans laquelle il a indiqué clairement ne pas souscrire à cette pseudo réconciliation au moment où les Ivoiriens continuent de vivre dans un État de terreur. On ne saurait en vérité parler de réconciliation quand le président Laurent Gbagbo et nos camarades sont injustement emprisonnés par le pouvoir Ouattara. De quelle réconciliation parle -t-on quand la politique des tenants du pouvoir actuel est orientée sur la répression et que de nombreux Ivoiriens sont contraints à l' exil ? C'est de la comédie.

Didier Drogba a été nommé  au sein de la Commission Vérité Dialogue et Réconciliation. Il est chargé de la diaspora. Vous a-t-il approché ?

Non, pas encore. Mais nous pensons que Didier Drogba qui est une icône nationale et internationale ne peut accompagner les bourreaux des Ivoiriens dans cette comédie la tête baissée. On doit lui accorder le bénéfice du doute. En acceptant d' y participer , il a certainement des choses à dire! Il usera sans doute de toute son influence pour rétablir l'ordre des choses.


Des dissensions se font jour en ce moment au sein  du Cri-Panafricain dont  vous avez été membre avant d'être rappelé à la tête du COJEP France. Comment expliquez-vous la  crise qui secoue ce mouvement actuellement ?

Le CRI- Panafricain est l'idée d'un homme qui l'a partagée avec bon nombre de ses amis dont moi. Cet homme, c'est Abel Naki. Et c'est ensemble, sous son impulsion que nous avons initié une série de manifestations. Il est vrai que ce n'est pas une nouvelle trouvaille ici en France. Mais on a pu tout de même susciter un intérêt auprès des autres Africains.

Aujourd'hui, il est question de présidence tournante . Il y aurait un conflit entre Abel Naky et Willy Bla, un autre membre du Cri- Panafricain...

L'ampleur prise par ce mouvement dans lequel s'étaient fondus tous les autres mouvements déjà existants sur la place parisienne a suscité un réflexe de protection de la part de nos camarades Abel Naki et Willy Bla. Les autres camarades Pacom Zégbé, Koné Issa Sankara, Pascal Logbo pour ne citer que ceux-ci, constatant cette barrière se sont repliés sur leurs différents mouvements. Et Le CRI -Panafricain qui ne reposait sur aucun fondement juridique et statutaire a fini par se diviser en deux camps. Mais, nous disons que l'intérêt de cette lutte doit supplanter notre ego. On doit savoir s'effacer devant certaines réalités. Il suffisait de trouver une bonne voie de sortie à Abel Naki, même si les accords verbaux l'obligent à céder sa place au bout de 3 mois. Il était dans une dynamique de lutte saluée par tous. Il aurait fallu le laisser travailler. La rigidité des positions de chaque camp a fini par emporter ce mouvement. Les deux positions sont devenus inconciliables à notre grand regret. J'avais déjà mis en garde nos camarades sur le risque de division s'ils continuaient cette politique spectacle.

Réalisé par Axel Illary
Jeudi 29 Septembre 2011
Lu 1524 fois
La Dépêche d'Abidjan



Interviews
Notez


1.Posté par Monier Alain le 03/10/2011 18:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,
Pas tres clair tout cela, lutte d'influence, d'ego. Je ne crois pas que cela soit important pour l'amelioration de la situation des Ivoiriens.(bien entendu, je ne juge personne) Ble Goude a eu une representation effective, mais je ne pense pas que son action est toujours ete a la mesure des interets de la Cote D'Ivoire et par la meme celle du President Gbagbo. Tout doit etre clair, transparent, pas de vieille garde ou de nouvelle garde une ligne directrice qui tient compte que M. Gbagbo n'est pas hors du circuit moralement. Il n'y a pas de ligne particuliere. De plus la France doit ressentir que ces representants Ivoiriens n'oublie pas que si M.Gbagbo fut critique et judicieux dans ces rapports avec La France, il n'a jamais oublie que son attachement fut sincere. Savoir agir dans l'interet de l'avenir de la Cote D'Ivoire ne passe pas par un ajustement avec les interets Francais, mais seulement considerer que les Francais ont des yeux et des oreilles, et les propos discordants injustes et haineux , ils ne les ecoutent pas, ils tirent un trait definitif. J'espere que non, l'avenir de l'election Francaise peut changer toutes les donnees. Cordialement Alain Monier

Actualité | Interviews | Contributions | Vidéos | People | Ça m'interpelle | Reportages | On en parle | Tribune | Dans l'objectif | Pêle-Mêle | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Le confidentiel (avec L'I.A.) | Sports | Santé et sexualité | Espace NTIC | Économie | Mode - Beauté | Tourisme - Voyages | Vidéos en streaming | Afrique - Monde | Une | À ne pas manquer | Documents | Avis et communiqués | IVOIRE CINÉ | COURTS MÉTRAGES | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


Côte d'Ivoire, la presse à l'épreuve de la liberté - DOCUMENTAIRE 2002

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."




ladepechedabidjan : PROMOTION DU SINGLE BOUGER-BOUGER : UNE JOURNÉE À PARIS AVEC MAGIC SYSTEM ET MOKOBÉ https://t.co/iGIDaFh6r5 https://t.co/AGjQ4Oy0xf
Samedi 3 Décembre - 20:35
ladepechedabidjan : Législatives en Côte d’Ivoire : une partie du FPI ne présentera pas de candidat: En Côte... https://t.co/dCD0pf59ZS https://t.co/cQHVBHDstV
Samedi 3 Décembre - 13:27
ladepechedabidjan : Et si j’avais raison: Avec les élections en Gambie et surtout le système particulier de... https://t.co/dFsYGHVW7c https://t.co/hEKe5Bmf9G
Samedi 3 Décembre - 13:02
ladepechedabidjan : CÔTE D'IVOIRE - Les affrontements entre des "syndicats" à Abidjan vendredi ont fait 2... https://t.co/P5a73D8R6x https://t.co/EdxtEhgZ6K
Samedi 3 Décembre - 12:32

Facebook

Partager ce site