Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

BLOCO - COUPER, DÉCALER

03/11/2017 - La Dépêche d'Abidjan

BLOCO - ON VA OÙ ?

20/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOIRÉE CARITATIVE AU PROFIT DES ORPHELINATS D'AFRIQUE

03/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

LOGOBI STYLE - "ICI, C'EST ABIDJAN"

22/09/2017 - La Dépêche d'Abidjan

YODÉ ET SIRO - ASEC - KOTOKO

22/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 2

11/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 1

10/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

AU CONCERT DE SOUM-BILL, LE 05 AOÛT 2017, À PARIS

09/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

MAGA DINDIN - A CAPPELLA

30/06/2017 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ - "N'OUBLIEZ PAS"

17/04/2017 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan








L’ORIGINE DE LA FÊTE DE NOËL (PAR CHEIKH ANTA DIOP)

29/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Un haut responsable de l’armée sous Gbagbo condamné à 12 mois de prison ferme


L’ex-chef de cabinet du commandant supérieur de la gendarmerie sous le régime du président déchu Laurent Gbagbo a été condamné vendredi à 12 mois de prison ferme pour « violation de consignes » au premier jour de l’ouverture des procès au Tribunal militaire d’Abidjan.

Le colonel Denis Adou Donga était accusé d’ »atteinte à la sureté de l’Etat ».

Il était soupçonné de tenir des « réunions secrètes », d’être en contact avec des militaires pro-Gbagbo exilés dans des pays de la sous-région ouest-africaine en vue de déstabiliser le régime d’Alassane Ouattara.
Des quotidiens proches du nouveau pouvoir avaient annoncé au lendemain de son arrestation le 27 juillet dernier la découverte d’un « arsenal de guerre » suite à une perquisition à son domicile.
A l’audience, le ministère public représenté par le Commissaire du gouvernement, Ange Bernard Kessi, a requalifié les faits en » violation de consignes », le colonel n’ayant pas répondu à l’appel de la hiérarchie militaire qui demandait à tous les détenteurs d’armes de les restituer dans la période du 15 au 25 juillet.
Le procureur militaire a requis six mois de prison pour le prévenu lui trouvant des « circonstances atténuantes ».

Xinhua


Tribunal militaire d’Abidjan/ Un proche de Kassaraté condamné à 12 mois de prison fermes

Les procès au Tribunal militaire d’Abidjan se sont ouverts depuis le vendredi 02 mars avec la comparution du colonel Adou Donga Denis dit ADD, ex-chef de cabinet de général Edouard Kassaraté, ex-commandant supérieur de la gendarmerie "pour violation de consignes".

Après les débats en plénières, le ministère public, représenté par le Commissaire du gouvernement, Ange Bernard Kessi, a requalifié les faits, en violation de consignes. Auparavant, le colonel Adou Donga Denis a été accusé d’atteinte à la sûreté de l’Etat. Ensuite, le procureur militaire a requis six (6) mois de prison pour le prévenu, en demandant au tribunal des circonstances atténuantes. Quant à l’avocat défenseur, Me Tié Hivat, il a plaidé pour l’abandon des charges contre son client. Selon lui, le colonel avait en sa possession une kalachnikov et un pistolet automatique lors de son arrestation. A l’en croire, cela était insignifiant pour un officier supérieur de la gendarmerie nationale. « Il n’y a pas de violation de consigne. Il est temps de mettre un terme à des frustrations. Le colonel Adou Donga Denis demande sa dignité. Laissez partir le colonel Adou Donga Denis ! », a plaidé l’avocat Tié Bi Hivat. Après ce plaidoyer de la défense, la présidente du Tribunal, Allah Kouadio Alice, a suspendu l’audience pour une durée de 45 mn. Avant de prononcer le verdict, elle a requis douze (12) mois d’emprisonnement fermes à l’encontre du colonel Adou Donga. L’avocat de l‘ex-chef de cabinet de Kassaraté a jugé le verdict du tribunal « extrêmement décevant ». Pour l’avocat de la défense, « des mains occultes manipulent le dossier. On a voulu régler des comptes. Une remise en liberté de mon client a été prononcée par le commissaire du gouvernement, puis rejetée par le ministre de la Défense». En effet, Le Colonel Donga a été arrêté le 27 juillet, à Abidjan, et accusé de réunions secrètes, de contacts avec des militaires pro-Gbagbo exilés dans des pays de la sous-région ouest africaine, en vue d’une tentative de déstabilisation du nouveau pouvoir. Une perquisition à son domicile avait débouché sur la découverte d’un arsenal militaire, avaient rapporté des quotidiens proches du pouvoir. Le tribunal l’accuse de violation de consigne pour ne pas avoir répondu à l’appel de la hiérarchie qui demandait à tous les détenteurs d’armes de les restituer dans la période du 15 au 25 juillet. C’est le 27 juillet 2011 que le colonel a été pris avec des armes.

PATRICK N’GUESSAN in Le Mandat
Samedi 3 Mars 2012
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Actualité | Interviews | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 25/08/2017 | 2129 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 25/06/2017 | 1921 vues
11111  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 19/06/2017 | 882 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire


OUATTARA ET WADE, DEUX PRÉSIDENTS ATYPIQUES: Alassane Ouattara et Abdoulaye Wade (photo) sont deux chefs d’État aty… https://t.co/TvSUQ5jASe

Facebook

Partager ce site