Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

BLOCO - COUPER, DÉCALER

03/11/2017 - La Dépêche d'Abidjan

BLOCO - ON VA OÙ ?

20/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOIRÉE CARITATIVE AU PROFIT DES ORPHELINATS D'AFRIQUE

03/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

LOGOBI STYLE - "ICI, C'EST ABIDJAN"

22/09/2017 - La Dépêche d'Abidjan

YODÉ ET SIRO - ASEC - KOTOKO

22/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 2

11/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 1

10/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

AU CONCERT DE SOUM-BILL, LE 05 AOÛT 2017, À PARIS

09/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

MAGA DINDIN - A CAPPELLA

30/06/2017 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ - "N'OUBLIEZ PAS"

17/04/2017 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan








L’ORIGINE DE LA FÊTE DE NOËL (PAR CHEIKH ANTA DIOP)

29/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Transport interurbain Les taxis-compteurs préparent une nouvelle grève - Soumahoro Karim (porte-parole de l’Actc) prévient : « Ce sera terrible »

Les conducteurs de taxis-compteurs qui avaient débrayé la dernière décade du mois d’août 2012 sont décidés à remettre le couvert. Ils l’ont clairement indiqué le 17 septembre 2012, au cours d’un entretien, à leur siège à Abobo Anador.


Transport interurbain Les taxis-compteurs préparent une nouvelle grève - Soumahoro Karim (porte-parole de l’Actc) prévient : « Ce sera terrible »
« Si jusqu’au 30 de ce mois, rien n’est fait, nous prendrons nos responsabilités », a laissé entendre Soumahoro Karim porte-parole de l’Association des conducteurs de taxis compteur (Actc). Il a expliqué que, suite à un accord signé entre la Primature et le Comité de lutte pour la réinsertion des taxis intercommunaux, son organisation avait été conviée à une rencontre le 6 septembre 2012, au Postel 2001, au Plateau par le ministre des Transports, Touré Gaoussou.

Une réunion qui avait basculé dans la violence. « Nos représentants ont été violemment molestés et on a dénombré ce jour-là, sept (7) blessés gravement. Et, c’est sous une bonne escorte policière que nous avons pu regagner nos domiciles respectifs. Mais depuis lors, nous n’avons reçu aucun soutien, ni de nos patrons, ni même du ministre Gaoussou encore moins du ministère de l’Artisanat et des Pme. C’est pourquoi nous avons quitté la table de négociations. Nous ne pouvons pas aller nous asseoir au Plateau alors que nous avons des blessés sous les bras, sans assistance de la part des autorités. C’est nous-mêmes qui assurons les charges familiales de nos camarades. Vous savez bien que le chauffeur de taxi-compteur est payé au rendement, s’il ne roule pas, il ne peut pas se nourrir. C’est la rentrée scolaire, nous devons faire face à ces charges à leur place », a-t-il expliqué amer. Aussi, préparent-ils, dans le silence, un débrayage. « Cette fois, ce sera terrible. Ce sera plus grave que la dernière fois », a-t-il prévenu. Il a laissé planer l’idée de paralysie totale du transport routier, aussi bien à Abidjan que sur l’ensemble du territoire national. « Cela vous fait peut être sourire mais c’est exactement le même comportement que les gens ont eu à notre égard quand nous avons déposé les préavis de grève. Ils nous ont regardés de haut et ça les a surpris. Ils ont mal géré la situation. Parce que, quand un préavis est déposé, il y a au moins trois jours qui s’écoulent. Pendant ce temps, ils n’ont rien fait. Ils ont minimisé les choses. Et quand les chauffeurs ont débrayé, c’est alors qu’ils se sont mis à courir dans tous les sens et à improviser des rencontres », a-t- il fait remarquer.

Les membres de l’Actc ont dit ne pas comprendre la position du ministre des Transports dans la gestion de cette crise. « Les choses sont pourtant claires. On a demandé aux chauffeurs de véhicules banalisés de choisir entre deux options. On ne les chasse pas du secteur du transport, non ! Soit, ils décident de faire le woro-woro (taxi communal), alors ils sacrifient aux exigences de ce type de transport soit, ils font du taxi-compteur et se mettent en règle pour cela. Il n’est pas question de créer une autre catégorie de transport », ont-ils martelé.

Jonas BAIKEH in Soir info
Mardi 18 Septembre 2012
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Interviews | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 25/08/2017 | 2141 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 25/06/2017 | 1928 vues
11111  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 19/06/2017 | 890 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire


Marché d’esclaves en Libye : et si Laurent Gbagbo avait raison ?: L’ignoble scandale des migrants vendus aux enchèr… https://t.co/9e32lPwsLQ

Facebook

Partager ce site