Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan










LE PARCOURS HÉROÏQUE DU ZOUGLOU

CÔTE D'IVOIRE - PRISONNIERS DE L'INDIFFERENCE

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ANDY : L'HEURE A SONNÉ

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

05/07/2015 - La Dépêche d'Abidjan

BOBY YODÉ - CÉLÉBRATION DES 25 ANS DU ZOUGLOU À PARIS

29/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

LE ZOUGLOU, UNE MUSIQUE MILITANTE

14/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

TEASER - ZOUGLOU 25 ANS

11/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

VALEN GUÉDÉ À PROPOS DU ZOUGLOU

31/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ ET LÉAO KORÉ EN PRESTATION

22/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

MALMO EN PRESTATION

21/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ARRIVÉE DE PETIT DENIS ET DEBORDO LEEKUNFA À PARIS

18/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

AWOULABA

15/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

"LAURENT GBAGBO, C'EST MON PRÉSIDENT" - ABOU GALLIET

14/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan








10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Derniers connectés
Jean Paul YAMEOGO
La dépêche  D'ABIDJAN
Jean Marius D'ALEXANDRIS
Val FASHION
Du male JPK
TSBAAH WAWAGNON
Sibailly ONÉ
Bienvenu AKE
N'chobi Alex BOUA
Koffi lambert YEBOUE
SERGE ETAME
Parfait RICHARD

Torture à l’échelle industrielle / Deux témoignages mettent en cause Chérif Ousmane et Koné Zakaria


Torture à l’échelle industrielle / Deux témoignages mettent en cause Chérif Ousmane et Koné Zakaria
Plus les autorités ivoiriennes, les ministres Gnénéma Coulibaly et Paul Koffi Koffi notamment, s’évertuent à nier l’existence de la torture sur des civils dans les camps militaires, plus les victimes, sous leur vraie identité, témoignent, preuves à l’appui, des pires sévices qu’elles ont subi des tortionnaires du régime Ouattara. Le Nouveau Courrier a enquêté sur de nouveaux cas. Deux victimes ont accepté de rendre témoignage, malgré les risques. Comme la plupart de leurs codétenus dont Le Nouveau Courrier a rapporté les récits traumatisants dans ses parutions antérieures, ces deux victimes de la furia des Forces républicaine de Côte d’Ivoire (FRCI) ont été enlevées à la suite d’un contrôle de routine, après les différentes attaques des camps militaires. Pour délit de faciès ou pour délit de coloration politique. Zéan Gnandé Appolinaire, maçon, né le 10 juillet 1982, originaire de Toulepleu

«Ils m’ont envoyé dans une forêt où ils ont tenté de m’égorger…»

J’ai été arrêté le 20 octobre dernier à Cocody-Angré par les éléments de Chérif Ousmane. J’ai été pris aux environs de 18 heures. Ils ont d’abord bandé mes yeux avant de m’assommer d’une brique sur la tête. S’étant érigés en véritable bourreau, ils ont ensuite pris une barre de fer pour me porter d’intenses coups sur mes genoux et mes tibias. La crosse des kalachnikovs n’a pas épargné ma colonne vertébrale. Après cela, ils m’ont embarqué dans leur pick-up pour me conduire dans une forêt où ils ont essayé de m’égorger. C’est à ce moment-là qu’ils reçoivent un coup de fil leur demandant de nous conduire, mes compagnons d’infortune et moi, à la base maritime de Locodjro. Nous pensions que notre calvaire allait prendre fin une fois sur palace. Hélas ! Une fois en ce lieu, mes bras ont été rudement attachés dans mon dos et mes pieds ligotés. Passée cette étape, les éléments de Chérif Ousmane me suspendent à un arbre à la renverse et me laissent tomber sur ma tête. Aux environs de 22 heures, ils décident de passer à une autre étape de la torture. La charge d’un fil électrique branché est directement mise en contact avec mon dos. On me fait asseoir de telle sorte que mes fesses ne touchent pas le sol pendant toute la nuit jusqu’à 17 heures. Le samedi 20 octobre 2012, nous avons été conduits à la Direction de la surveillance du territoire (Dst). 48 heures après notre séjour dans cet univers où nous avons trouvé de nombreuses personnes en peine, nous sommes conduits au camp «Génie» chez Koné Zakaria à Adjamé. Nous avons encore été repris pour être transférés à la Dst, ensuite dans une villa à Angré 7ème tranche, pour enfin atterrir à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (Maca). Je voudrais préciser qu’à chaque étape correspond son lot de tortures. Nous étions l’objet de bastonnades, d’injures… Nous étions traités comme des animaux.
Tout le long des séances de torture, il nous était demandé de dire la vérité sur notre participation à l’attaque du camp d’Akouédo. Lorsque nous leur disions que nous sommes étrangers à cette attaque, c’est comme si nous ravivions la haine en eux et du coup, ils durcissaient leurs méthodes. Pour eux, il fallait que nous reconnaissions les faits d’implication dans l’attaque du camp pour que cessent les pires sévices que nous subissions.

Nioulé Liaysel Arsène, maçon, né le 22 décembre 1977, originaire de Toulepleu «Mon bras droit est mort, il ne fonctionne plus…»

J’ai été arrêté le 20 octobre 2012 à Cocody-Angré au même titre que Zéan Gnandé Apollinaire avec qui j’écume des chantiers de construction pour exercer mon métier de maçon. Les éléments de Chérif Ousmane m’ont fait coucher sur le ventre après avoir ligoté mes pieds et bandé mes yeux. J’ai également reçu des coups de crosse sur la tête parce que, selon eux, je suis le commanditaire de l’attaque d’Akouédo. C’est dans cette furia qu’ils exigent que je dévoile l’identité de toutes les personnes impliquées dans cette attaque. Pourtant, je n’en sais rien. Conduit à la base marine de Locodjro, j’ai été à nouveau ligoté (mes pieds et mes bras) sur deux poteaux de 22 heures jusqu’à 17h le lendemain, c’est-à-dire le dimanche. Ce n’est pas tout. Pendant ce temps, je suis régulièrement électrocuté pour m’amener à faire des aveux qu’ils veulent bien entendre. Au moment où je vous fais ce témoignage, mon bras droit est mort, il ne fonctionne plus. Nous avons été conduits à la Dst où nous avons été auditionnés quelques jours après, nos tortionnaires sont allés nous confier à Koné Zakaria au camp Génie. Avant de nous embarquer pour la Maca, nous avons à nouveau transité par la Dst.

In Le Nouveau Courrier
Mardi 20 Novembre 2012
Lu 583 fois
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez


1.Posté par honore le 21/11/2012 11:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
il faut étre plus qu'un animal pour faire cela :la roue vas tourner ,beintot leurs tour arrive ,car français que nous sommes ne pouvons pas regarder plus longtemps
sont rien dire :MR OUTTARA attention le mond et nous memes arrivons et votre tour arrive monsieur le TUEUR OUI ASSASIN du peuple IVOIRIEN DRAMANE votre heur arrive et plus vite que vous puissiez le croire . Honte a vous votre famille HONTE

Nouveau commentaire :

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Interviews | Contributions | Vidéos | People | Ça m'interpelle | Reportages | On en parle | Tribune | Dans l'objectif | Pêle-Mêle | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Le confidentiel (avec L'I.A.) | Sports | Santé et sexualité | Espace NTIC | Économie | Mode - Beauté | Tourisme - Voyages | Vidéos en streaming | Afrique - Monde | Une | À ne pas manquer | Documents | Avis et communiqués | IVOIRE CINÉ | COURTS MÉTRAGES | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


Côte d'Ivoire, la presse à l'épreuve de la liberté - DOCUMENTAIRE 2002

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 01/11/2016 | 1177 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 20/10/2016 | 1768 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 24/09/2016 | 2151 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 05/09/2016 | 1388 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 02/09/2016 | 634 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 31/08/2016 | 698 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 20



ladepechedabidjan : PROCÈS GBAGBO - BLÉ GOUDÉ : Le témoin s'est vu proposer un soutien financier pour son... https://t.co/WIYtoRshAC https://t.co/vApbyQ71Z0
Mercredi 7 Décembre - 17:56
ladepechedabidjan : À PROPOS DE LA MALADIE DE MARIE LOUISE ASSEU - LES PRÉCISIONS DE SES PROCHES : "IL N'Y A... https://t.co/wi6kteTCK4 https://t.co/sostGDyoaQ
Mercredi 7 Décembre - 15:57
ladepechedabidjan : CÔTE D'IVOIRE - Le Bâtonnier entend privilégier ’’ la liberté de choix’’ de la défense... https://t.co/CXomA7ZR2U https://t.co/qulpFE2IhX
Mercredi 7 Décembre - 15:22
ladepechedabidjan : Interview-« Le vrai nom de Kabila est Hippolyte Kalambé, Kagamé construit le Rwanda avec... https://t.co/y4lwo4fcBN https://t.co/LNxAhiOsun
Mercredi 7 Décembre - 11:07

Facebook

Partager ce site