Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan










LE PARCOURS HÉROÏQUE DU ZOUGLOU

CÔTE D'IVOIRE - PRISONNIERS DE L'INDIFFERENCE

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ANDY : L'HEURE A SONNÉ

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

05/07/2015 - La Dépêche d'Abidjan

BOBY YODÉ - CÉLÉBRATION DES 25 ANS DU ZOUGLOU À PARIS

29/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

LE ZOUGLOU, UNE MUSIQUE MILITANTE

14/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

TEASER - ZOUGLOU 25 ANS

11/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

VALEN GUÉDÉ À PROPOS DU ZOUGLOU

31/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ ET LÉAO KORÉ EN PRESTATION

22/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

MALMO EN PRESTATION

21/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ARRIVÉE DE PETIT DENIS ET DEBORDO LEEKUNFA À PARIS

18/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

AWOULABA

15/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

"LAURENT GBAGBO, C'EST MON PRÉSIDENT" - ABOU GALLIET

14/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan





Musique: Kôrô Ouatt dans le coma

22/10/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Deuil / Jean-Marc Guirandou inhumé hier

15/10/2016 - La Dépêche d'Abidjan



10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Derniers connectés
Jean Paul YAMEOGO
La dépêche  D'ABIDJAN
Jean Marius D'ALEXANDRIS
Val FASHION
Du male JPK
TSBAAH WAWAGNON
Sibailly ONÉ
Bienvenu AKE
N'chobi Alex BOUA
Koffi lambert YEBOUE
SERGE ETAME
Parfait RICHARD

Tiken Jah: ``La chute de Gbagbo n`est pas une victoire pour moi`` . ``Que les nouvelles autorités assurent la sécurité des artistes patriotes``

En partance pour Paris via Bamako, le 22 juin 2011, Tiken Jah Fakoly a accepté, avant son embarquement, de répondre à nos préoccupations dans le hall de l'aéroport international Félix Houphouët-Boigny d'Abidjan.


Tiken Jah: ``La chute de Gbagbo n`est pas une victoire pour moi`` . ``Que les nouvelles autorités assurent la sécurité des artistes patriotes``
Qu'est-ce qui justifie, selon vous, l'absence du public à votre concert du 21 juin 2011, à Abobo?

Je pense qu'il y a plusieurs raisons. Ça peut être du fait qu'Abobo n'inspire toujours pas confiance au plan sécuritaire au vu des récents événements qui ont marqué cette commune. Les gens pensent qu'il existe peut être encore des dangers à Abobo. Et puis, il faut savoir que le concert s'est déroulé un mardi, jour ouvrage et non un week-end. En clair, il y a plusieurs facteurs parce que je pense que la promo est passée. L'essentiel pour moi, c'est que nous avons fait une bonne prestation. Nous avons pu faire passer des messages de paix et de réconciliation nationale.

Pourquoi le choix d'Abobo?

Le choix d'Abobo parce que c'est un quartier qui a payé un lourd tribut à la crise. Il fallait donc aller vers les populations de cette commune pour leur faire des dons afin d'essayer plus ou moins de les soulager. Des dons ont donc été faits grâce au réseau de mon partenaire. Quant à moi, j'ai offert des matelas et des moustiquaires imprégnées. Le partenaire a également fait la pose de la première pierre de la réfection de la salle d'urgence de l'hôpital Houphouët-Boigny.

Selon plusieurs enquêtes réalisées après les événements post-électoraux, Duékoué a aussi payé un lourd tribut avec plusieurs centaines de personnes tuées. Pourquoi votre choix ne s'est-il pas porté sur cette localité?

L'étape de Duékoué viendra. D'ailleurs, nous comptons inscrire Duékoué dans la tournée de la réconciliation. On va certes jouer à Man, mais nous allons aussi nous produire à Duékoué qui est une ville qui a été vraiment sinistrée. A Abobo, je voulais juste faire un geste mais, en ce qui concerne la tournée de la réconciliation nationale à laquelle vont participer plusieurs artistes, quel que soit leur bord politique, elle sillonnera toutes les contrées de la Côte d'Ivoire. Pour ce faire, je demande à tous les ''frères'' de revenir au pays, mais bien avant, je souhaite qu'il ait une assurance ferme des nouvelles autorités quant à leur sécurité. Que les nouvelles autorités assurent la sécurité des artistes patriotes.

Quel contenu donnez-vous à la caravane de réconciliation nationale, projet voulu par le président Ouattara?

Nous ne sommes pas des politiciens. Nous ne sommes pas non plus des acteurs de l'appareil judiciaire. Ceux-ci feront peut être leur travail mais, parallèlement à leurs actions, nous les artistes, devions nous mettre ensemble pour apporter notre contribution à la réconciliation nationale. Il nous revient de mieux organiser cette caravane de réconciliation nationale à notre façon.

Pensez-vous que les artistes supposés proches de Gbagbo ont leur place dans ce projet?

Oui! Absolument. C'est très important et même primordial qu'ils soient associés. Je pense qu'ils doivent venir. Il faut leur tendre la main et c'est ce que je fais depuis un moment.

Et comment le faites-vous de façon pratique ?

J'essaie de rentrer en contact avec chacun d'eux. D'ailleurs, j'étais en contact avec Gadji Céli lorsqu'il était au Ghana, maintenant il est venu à Paris où nous nous sommes rencontrés. Nous avons, bien sûr, parlé du Burida (Bureau ivoirien de droit d'auteur), de l’organisation de cette caravane. Aussi, avons-nous parlé des contacts de ceux qui sont au Ghana et au Bénin. J'ai eu Pat Sacko du groupe Espoir 2000 au téléphone, ainsi que Paul Mady, Glazaï Don Kevin...J'étais en contact avec Meiway mais nous n'avons pas eu la possibilité de nous rencontrer.

«On ne gagnera aucun combat contre la France, dans la division»

Et Serges Kassy ?

Serges Kassy ? J'avais un numéro de téléphone lui appartenant mais, qui ne marchait pas. J'ai donc demandé à Fadel Dey de me trouver son nouveau contact. Pour l’heure, je ne l'ai pas encore eu au téléphone. Mais, je pense que chaque artiste sera le bienvenu pour apporter sa contribution. Nous avons intérêt à ce que notre pays se retrouve autour de tous ses fils quelle que soit leur opinion.

Pour une certaine opinion, Alpha Blondy ne serait pas la personne idéale pour conduire à bien cette caravane. Qu'en pensez-vous?
Je pense que nous sommes dans un pays où les gens peuvent s'exprimer et dire ce qu'ils pensent au sujet de tel ou tel artiste. Ils donnent tout simplement leurs avis. Mais, en ce qui me concerne, d'ailleurs lorsque je vais rencontrer Alpha, c'est de cela que nous allons parler. Je souhaite justement que cette caravane ne soit ni organisée par un artiste, ni conduite par un artiste. Nous sommes artistes et non organisateurs de spectacles. Il serait donc important qu'elle soit organisée par une structure qui va se trouver des sponsors. Une fois qu'elle boucle le budget de la tournée, la structure en question nous appelle pour nous dire qu'elle a pu engranger, par exemple, 400 ou 500 millions de Francs Cfa. Et maintenant, les artistes se réuniront et enverront une délégation vers l'État de Côte d'Ivoire. Celle-ci pourrait être constituée de nos ''grands frères'' Amédée Pierre, Bailly Spinto, Alpha Blondy... qui iront rencontrer le Président de la République ou le Premier ministre pour lui faire part du budget que nous avons eu pour cette initiative et demander par la même occasion, la contribution de l'État. après la contribution de celui-ci, cette structure va appeler Tiken Jah, Serges Kassy, Gadji Céli, Meiway et autres pour avoir leur cachet et discuter des condition de leur contribution. Lorsque je rencontrerai Alpha, je lui soumettrai cette proposition. D'ailleurs, lorsque j'ai rencontré Gadji Céli, je lui ai fait part de celle-ci. Je devais voir Bailly Spinto, d'abord pour lui adresser mes condoléances pour le décès de sa mère, et ensuite lui faire part de ma proposition . Mais, je n'ai pas pu le voir. Je profite donc de l'occasion que vous m'offrez pour lui présenter mes excuses.

Avec la chute de Laurent Gbagbo, pouvez-vous affirmer que votre combat a a porté ses fruits ?

Je ne peux pas parler de satisfaction parce que j'aurais préféré que les choses se fassent autrement. J'aurais préféré que la passation de charges se fasse dans la paix afin que nous puissions exiger du nouveau gouvernement l'application du programme promis aux Ivoiriens. Malheureusement, ce blocage a mis notre pays en retard mais, je ne considère pas que la chute de Gbagbo soit une victoire pour moi (Soudain, Diaby, l'un de ses gardes du corps arrive et l'invite à stopper l'interview de peur de rater l'avion dont l'embarquement venait d'être annoncé. Mais, l'artiste lui demande de patienter un instant: Ndlr)

Qu'avez-vous à répondre à ceux qui disent que la ''Côte d'Ivoire est retombée dans le giron français'' dans un monde partagé par les grandes puissances, situation que vous dénoncez dans votre chanson ''Plus rien ne m'étonne''?

La Côte d'Ivoire a été toujours dans le giron français même sous Gbagbo. Je vais vous l'expliquer. Le Port autonome d'Abidjan était géré par Bolloré, c'est une entreprise française. Le pétrole de Côte d'Ivoire exploité par Total, qui est également une entreprise française. Bouygues s'occupe de l'eau et de l'électricité. Le contrat était arrivé à terme et Gbagbo n'a pas voulu le stopper alors qu'il lui fallait prouver ce qu'il prône toujours. Donc, la France n'a jamais quitté la Côte d'Ivoire. En clair, on ne gagnera aucun combat contre la France dans la division. C'est unis qu'on pourra gagner tous les combats. Peut-être que la France ne voulait pas de Gbagbo et Gbagbo voulait de cette ''union''. Je n'ai pas vu de ''gestes Sékou Touré ou Lumumba'' de la part de Gbagbo durant son mandat. J'ai peut-être vu un aperçu de ces gestes durant la campagne. Alors qu'il lui fallait rester dans cette dynamique durant son mandat et non pendant la campagne.

Claude Dassé in Soir Info
dasseclaude@yahoo.fr
Vendredi 24 Juin 2011
Lu 483 fois
La Dépêche d'Abidjan



Interviews
Notez


1.Posté par villa le 26/06/2011 23:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je ne comprend pas pourkoi on satele a nous diffuser l'interview d'un rebelle ce gar ne merite meme pas d'etre appeler ivoirien pour dire meme etre ivoirien on peut le releguer au meme niveau que alpha tous les chefs de guerre c'est un veritable puschiste !!!!

Actualité | Interviews | Contributions | Vidéos | People | Ça m'interpelle | Reportages | On en parle | Tribune | Dans l'objectif | Pêle-Mêle | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Le confidentiel (avec L'I.A.) | Sports | Santé et sexualité | Espace NTIC | Économie | Mode - Beauté | Tourisme - Voyages | Vidéos en streaming | Afrique - Monde | Une | À ne pas manquer | Documents | Avis et communiqués | IVOIRE CINÉ | COURTS MÉTRAGES | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


Côte d'Ivoire, la presse à l'épreuve de la liberté - DOCUMENTAIRE 2002

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."




ladepechedabidjan : Interview-« Le vrai nom de Kabila est Hippolyte Kalambé, Kagamé construit le Rwanda avec... https://t.co/y4lwo4fcBN https://t.co/LNxAhiOsun
Mercredi 7 Décembre - 11:07
ladepechedabidjan : CÔTE D'IVOIRE - Presse : UNJCI, 25 ans de confraternité: L’Union nationale des... https://t.co/mHySNAZsuS https://t.co/t2nNbTDWay
Mercredi 7 Décembre - 10:52
ladepechedabidjan : GADJI CÉLI ET LES ARTISTES RÉSISTANTS - LIBÉREZ NOTRE PRÉSIDENT GBAGBO -... https://t.co/1z8Rj7qedz via @YouTube
Mardi 6 Décembre - 16:50
ladepechedabidjan : PROCÈS GBAGBO - BLÉ GOUDÉ - La pagaille des témoins en vidéo conférence: Un nouveau... https://t.co/Rj93niqxIP https://t.co/s4q5a9BsiI
Mardi 6 Décembre - 16:10

Facebook

Partager ce site