Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

BLOCO - COUPER, DÉCALER

03/11/2017 - La Dépêche d'Abidjan

BLOCO - ON VA OÙ ?

20/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOIRÉE CARITATIVE AU PROFIT DES ORPHELINATS D'AFRIQUE

03/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

LOGOBI STYLE - "ICI, C'EST ABIDJAN"

22/09/2017 - La Dépêche d'Abidjan

YODÉ ET SIRO - ASEC - KOTOKO

22/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 2

11/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 1

10/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

AU CONCERT DE SOUM-BILL, LE 05 AOÛT 2017, À PARIS

09/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

MAGA DINDIN - A CAPPELLA

30/06/2017 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ - "N'OUBLIEZ PAS"

17/04/2017 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan








L’ORIGINE DE LA FÊTE DE NOËL (PAR CHEIKH ANTA DIOP)

29/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Suspension et mise en demeure des entreprises de presse par le CNP - Le GEPCI sort de sa réserve


Amédée Adon Assi, président du GEPCI
Amédée Adon Assi, président du GEPCI
Le Groupement des éditeurs de presse de Côte d’Ivoire (GEPCI) a dit sa part de vérité sur l’évaluation des entreprises de presse par le Conseil national de la presse (CNP). C’était hier au cours d’une conférence de presse, à son siège aux 220 logements à Abidjan. Cette sortie des patrons de presse fait suite à des éclats de voix dans la presse internationale, sur des réseaux sociaux et dans des lieux publics qui estiment que le GEPCI n’a pas été suffisamment solidaire des entreprises de presse en sursis ou suspendus jusqu’à ce qu’elles soient en règle vis-à-vis de la loi. Faux, ont rétorqué MM Amédée Adon Assi et César Etou, respectivement président et vice-président du GEPCI. Dans leurs propos, ils ont indiqué que c’est grâce au lobbying du GEPCI que des entreprises de presse ont été mises en demeure ou en sursis, là où la loi imposait qu’elles soient fermées par le CNP. C’est encore ce même lobbying qui a permis au CNP de siéger dans les brefs délais, au lieu de mensuellement comme l’indique ses statuts, pour que 8 entreprises de presse qui se sont mises en règle soient repêchées par le CNP. Ainsi, elles rejoignent les 9 premières entreprises réunissant toutes les conditions légales pour exercer. Mieux, le groupement accompagne les entreprises qui le sollicitent à se mettre en règle. Bien avant ce lobbying et les missions du CNP sur le terrain, le bureau du GEPCI a confié avoir sensibilisé tous ses membres sur l’obligation de se conformer à la loi en se mettant en règle et les risques encourus en restant dans l’informel. « Le CNP devait voir qui est en règle et qui continue ; et qui n’est pas en règle et qui doit être suspendu. C’est à la demande du GEPCI qu’il y a eu des mises en demeure et le GEPCI a demandé un mois supplémentaire pour qu’elles se mettent à jour mais a obtenu 15 jours. Notre lobbying a été payant. Nous avons fait un communiqué de presse pour prendre acte des décisions du CNP. Nous avons félicité les entreprises en règle. Nous avons encouragé les entreprises mises en demeure. Nous avons incité les autres à se mettre en règle», a confié César Etou. Le vice-président du GEPCI a également expliqué que les entreprises suspendues sont celles qui n’ont pas d’existence légale et les entreprises mises en demeure sont celles qui ne respectent pas l’application de la convention collective annexe de la presse privée en Côte d’Ivoire et les conditions de création d’organe de presse. « Nous avons découvert que certains éditeurs ont fait du faux. Nous sensibilisons en notre sein pour que ces éditeurs arrêtent cela. Nous avons fait notre part de travail. Il faut que l’Etat remplisse ses obligations vis-à-vis des entreprises de presse. Nous sollicitons 6 mois d’impression de la part de l’Etat dès 2013. Les articles 99 et 101 de la loi sur la presse exigent de l’Etat des aides directes à la formation des journalistes, à la diffusion de la presse et au développement des entreprises de presse », a souligné Amédée Adon Assi, président du GEPCI.

Herman Bléoué in Notre Voie
bleoueherman@yahoo.fr
Samedi 22 Juin 2013
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Interviews | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 25/08/2017 | 2148 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 25/06/2017 | 1937 vues
11111  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 19/06/2017 | 897 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire


Esclavage en Libye : « Tout le monde savait », dénoncent les ONG: Les organisations telles qu’Amnesty international… https://t.co/0p7KEbLdfY

Facebook

Partager ce site