Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

BLOCO - COUPER, DÉCALER

03/11/2017 - La Dépêche d'Abidjan

BLOCO - ON VA OÙ ?

20/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOIRÉE CARITATIVE AU PROFIT DES ORPHELINATS D'AFRIQUE

03/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

LOGOBI STYLE - "ICI, C'EST ABIDJAN"

22/09/2017 - La Dépêche d'Abidjan

YODÉ ET SIRO - ASEC - KOTOKO

22/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 2

11/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 1

10/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

AU CONCERT DE SOUM-BILL, LE 05 AOÛT 2017, À PARIS

09/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

MAGA DINDIN - A CAPPELLA

30/06/2017 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ - "N'OUBLIEZ PAS"

17/04/2017 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan








L’ORIGINE DE LA FÊTE DE NOËL (PAR CHEIKH ANTA DIOP)

29/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Stanislas Zézé, PDG de Bloomfield Investment Corporation : ‘‘Le PPTE ne change pas grand chose’’


Zézé Stanislas donne son opinion sur l’éligibilité de la Côte d’Ivoire au programme PPTE et des explications sur les perspectives pour l’État de Côte d’Ivoire.

La Côte d’Ivoire vient d’atteindre le point d’achèvement de l’initiative PPTE. Est-ce de l’argent en destination de la Côte d’Ivoire?

Je pense que beaucoup de gens ont malheureusement mal compris la signification de l’atteinte du point d’achèvement de l’initiative PPTE. Atteindre le point d’achèvement du PPTE ne génère pas des revenus, contrairement à ce qui se dit généralement en couverture de certains journaux. La Côte d’Ivoire va tout simplement bénéficier d’une réduction du stock de sa dette à hauteur de 24%. Cela signifie que la Côte d’Ivoire doit désormais à tous ses créanciers extérieurs, un peu plus de 9 milliards de dollars au lieu de 13 milliards. Cette réduction de la dette va avoir un impact significatif sur le service annuel de la dette (remboursement du principal et des intérêts) en ce sens qu’il va l’alléger de façon considérable. Cette économie budgétaire réalisée permettra à l’État de Côte d’Ivoire d’investir dans des infrastructures économiques et sociales. Ceci dit, dans le cadre des créanciers bilatéraux (dette officielle publique) des conditions bien spécifiques seront certainement attachées à cette réduction de la dette, ce qui ne confère pas à l’État de Côte d’Ivoire une grande marge de manœuvre quant à l’utilisation des économies réalisées. Ceci veut dire exactement que l’État de Côte d’Ivoire devra investir dans les secteurs que les créanciers publics estiment être des secteurs prioritaires (généralement dans le social). Les investissements sociaux ne devraient pas précéder les investissements dans les infrastructures économiques qui sont eux, générateurs de capitaux. Une partie de ces capitaux générés pourra par la suite être investie dans le social, tandis que l’autre partie réinvestie dans du lucratif afin de perpétuer le cycle de production de cash flow.

Est-ce à dire que le PPTE n’aura pas d’incidence sur la vie des Ivoiriens?

Le PPTE aura quelques conséquences positives du point de vue de la réduction du stock de la dette et donc du service de la dette. Sauf que si l’État de Côte d’Ivoire ne dispose pas de la pleine latitude quant à l’utilisation de cette économie budgétaire réalisée, les effets positifs du PPTE seront de courte durée. Je pense très sincèrement que si les créanciers de la Côte d’Ivoire veulent vraiment aider la Côte d’Ivoire, qu’ils considèrent à travers cette initiative comme un pays pauvre très endetté, ils devraient éliminer purement et simplement toute la dette, encourager la Côte d’Ivoire à n’emprunter qu’en monnaie régionale (FCFA) de façon très limitée pendant 5 ans, l’encourager à apurer toute sa dette intérieure afin de redynamiser son économie domestique et se concentrer sur un développement économique horizontal.

Quelle influence aura cette décision dans le fonctionnement des agences de notation ?

Pour nous, le PPTE ne change pas grand chose. Le plus important, c’est de voir à court et moyen terme la capacité de l’Etat à transformer cette réduction de dettes en une véritable opportunité de meilleure gestion de la dette à travers une nouvelle politique et stratégie d’endettement future. Par ailleurs, la capacité du pays à générer du cash flow est l’élément le plus important dans le processus de notation financière. Il est important cependant de comprendre que cette initiative PPTE a été mise en place pour les pays qui ne sont plus capables de faire face à leurs obligations financières, sans recours à des mesures exceptionnel.

OGD in L'Intelligent d'Abidjan
Vendredi 27 Juillet 2012
La Dépêche d'Abidjan



Interviews
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Interviews | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."



Pourquoi les Africains fuient-ils l’Afrique ?: Les récentes images publiées par la chaine de télévision américaine… https://t.co/5N2uAZ2m8b

Facebook

Partager ce site