Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

BLOCO - COUPER, DÉCALER

03/11/2017 - La Dépêche d'Abidjan

BLOCO - ON VA OÙ ?

20/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOIRÉE CARITATIVE AU PROFIT DES ORPHELINATS D'AFRIQUE

03/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

LOGOBI STYLE - "ICI, C'EST ABIDJAN"

22/09/2017 - La Dépêche d'Abidjan

YODÉ ET SIRO - ASEC - KOTOKO

22/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 2

11/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 1

10/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

AU CONCERT DE SOUM-BILL, LE 05 AOÛT 2017, À PARIS

09/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

MAGA DINDIN - A CAPPELLA

30/06/2017 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ - "N'OUBLIEZ PAS"

17/04/2017 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan








L’ORIGINE DE LA FÊTE DE NOËL (PAR CHEIKH ANTA DIOP)

29/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Sécurisation: Une vaste opération militaire se prépare sur l'Ouest - Après Amadé, les autres seigneurs de guerre visés

Ce n'est certainement pas une mission nouvelle pour les armées ivoirienne et libérienne, qui ont décidé d'unir leurs forces pour sécuriser la zone frontalière ivoiro-libérienne, en collaboration avec les forces onusiennes présentes dans les deux pays.


Sécurisation: Une vaste opération militaire se prépare sur l'Ouest  - Après Amadé, les autres seigneurs de guerre visés

Mais, cette fois, il pourrait s'y greffer un volet qui n'avait pas été pris en compte. Celui du nettoyage des forêts de l'Ouest pour en extirper les bandes armées qui les ont infestées. Une opération similaire à celle lancée contre le ''seigneur de guerre'' du mont Péko, Amadé Ouérémi et effectuée, avec succès, le samedi 18 mai 2013 dernier, pourrait-on dire.

En effet, à l'issue d'une réunion tenue en Côte d'Ivoire au début du mois de juin, les forces armées ivoirienne, libérienne et les forces de la Mission des Nations Unies au Libéria (MINUL) et de l'Opération des nations Unies en Côte d'Ivoire (ONUCI), ont décidé de renforcer les manœuvres militaires conjointes en vue d'une sécurisation plus efficace de la zone frontalière.

Le chef de l'armée libérienne, le général Abderamane Touré cité par l'agence Xinhua, a dit la volonté des différents états-majors de conjuguer leurs efforts pour traquer toutes les bandes armées qui sévissent dans cette zone frontalière. Idem pour le chef d'état-major général des Forces républicaines de Côte d'Ivoire (FRCI), le général Soumaïla Bakayoko, qui s'est réjoui de l'amélioration des actions déjà menées sur le terrain, non sans indiquer la détermination de ses hommes à enrayer le phénomène de l'insécurité dans l'Ouest de la Côte d'Ivoire. «Les actions déjà menées ont permis de stabiliser quelque peu cette zone frontalière. Mais, il faut évaluer pour renforcer le dispositif, car le risque n'est jamais nul», a estimé pour sa part, le ministre ivoirien auprès du président de la République, chargé de la Défense, Paul Koffi Koffi. Avant de lancer cette vaste opération militaire conjointe de sécurisation, les grands commandements des forces ivoirienne, libérienne et onusienne devraient se retrouver dans les prochains jours au Liberia pour finaliser la phase opérationnelle de cette mission.

En clair, les bandes armées, les assaillants tapis dans l'ombre et qui lancent des attaques sporadiques parfois meurtrières, les coupeurs de routes qui sévissent à l'Ouest avant de fondre dans la nature, devraient se préparer à croiser le fer avec les militaires. Il faut ajouter comme autres cibles de cette opération militaire en préparation sur l'Ouest, les occupants illégaux des forêts classées, qui continuent de faire la loi dans ces espaces protégés.

Après l'arrestation d'Amadé Ouérémi, le redoutable chef de guerre qui s'était établi dans le parc national du Mont Péko, d'autres seigneurs de guerre continuent de régner dans d'autres forêts classées. Des noms comme Issiaka Tiendrébéogo dans la région de Taï, le '' Rougeot '' dans la forêt classée de Goin-de-bé, Sana Salifou dans celle de Scio, reviennent de façon récurrente dans les rapports sur l'insécurité à l'Ouest. Leur cas préoccupe les autorités ivoiriennes, au plus haut niveau,.

Dans une interview parue dans le quotidien gouvernemental ''Fraternité Matin'' le mardi 21 mai dernier, le Colonel-major Gaoussou Soumahoro, commandant de l'armée de terre, s'était voulu formel quant au déguerpissement de toutes les autres forêts classées de l'Ouest, de leurs occupants illégaux, après l'opération '' Amadé Ouérémi ''. «Toutes seront purement et simplement libérées pour retrouver leur vocation de forêts classées», a-t-il martelé, ajoutant que tout dépend de l'ordre de la hiérarchie. «(…) On attend donc des instructions pour lancer les prochaines phases. Pour l'instant, nous sécurisons la zone, de sorte qu'il n'y ait plus de nouveaux clandestins».
Lire la suite
Lundi 10 Juin 2013
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Interviews | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 25/08/2017 | 2146 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 25/06/2017 | 1934 vues
11111  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 19/06/2017 | 895 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire


Esclavage en Libye : « Tout le monde savait », dénoncent les ONG: Les organisations telles qu’Amnesty international… https://t.co/0p7KEbLdfY

Facebook

Partager ce site