Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

BLOCO - COUPER, DÉCALER

03/11/2017 - La Dépêche d'Abidjan

BLOCO - ON VA OÙ ?

20/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOIRÉE CARITATIVE AU PROFIT DES ORPHELINATS D'AFRIQUE

03/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

LOGOBI STYLE - "ICI, C'EST ABIDJAN"

22/09/2017 - La Dépêche d'Abidjan

YODÉ ET SIRO - ASEC - KOTOKO

22/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 2

11/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 1

10/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

AU CONCERT DE SOUM-BILL, LE 05 AOÛT 2017, À PARIS

09/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

MAGA DINDIN - A CAPPELLA

30/06/2017 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ - "N'OUBLIEZ PAS"

17/04/2017 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan








L’ORIGINE DE LA FÊTE DE NOËL (PAR CHEIKH ANTA DIOP)

29/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Résidence de Pascal Affi N’guessan / Les derniers occupants sont enfin partis hier - Retour dans les décombres d’un château déchu


Résidence de Pascal Affi N’guessan / Les derniers occupants sont enfin partis hier - Retour dans les décombres d’un château déchu
Il n’y a plus personne à la résidence Affi située à la Riviera 3, un quartier huppé à l’Est d’Abidjan. Les derniers occupants ont plié leurs bagages hier comme l’avait souhaité la veille le propriétaire des lieux, Pascal Affi N’guessan. Un véhicule militaire que nous avons trouvé dans la cour dans la mi-journée du vendredi 9 août 2013, rempli des dernières affaires des anciens ‘’locataires’’. L’un d’eux que nous approchons affirme sans détour : ‘’voilà comme vous pouvez le constater, nous sommes en train de partir. Depuis longtemps, nos chefs avaient donné l’ordre de quitter les lieux. Hier, le patron (Ndlr : Affi N’Guessan) lui-même est arrivé ici et a demandé que nous partions. Il n’y avait pas à discuter puisque nous avions reçu l’ordre avant son arrivée’’. Toutes les chambres et tous les appartements ont été libérés. Une longue randonnée permet de nous en rendre compte. Tout le monde s’en va mais dans la résidence de l’ancien Premier ministre et actuel président du Fpi, il ne reste plus rien. Sauf les murs qui commencent à moisir, des bris de verre et de la paperasse. Un vrai désert. Les portes, les prises d’électricité, les interrupteurs, les câbles électriques, les luminaires… tout a été emporté dans ce triplex aux pièces innombrables. Les occupants s’en vont, laissant derrière eux un palace gigantesque aujourd’hui l’ombre de lui-même. Tout y est à refaire. Et comme si cette détresse ne suffisait pas, les derniers vestiges qui peuvent encore être utiles à quelque chose subissaient encore un pillage de la part de jeunes gens du quartier. L’un d’eux s’est même offert un fauteuil de bureau. Cette résidence qui faisait autrefois la fierté de Pascal Affi N’guessan et qui servait même de lieu de réunions décisives et stratégiques du Fpi est aujourd’hui perdu au milieu de hautes herbes. Les roseaux ont remplacé les bougainvilliers et autres hibiscus. La piscine n’est qu’une marre aux grenouilles. Au sujet de l’entretien, voici ce que nous explique la femme d’un militaire des Frci : ‘’Au moment où nous arrivions, tout était pillé. Nous sommes venus là parce qu’on avait nulle part où aller. Nous avons nous-mêmes dû faire des réhabilitations (elle montre des fenêtres et portes taillées dans du contre-plaqué). On coupait les herbes mais depuis qu’on a dit qu’on va partir, on a arrêté de le faire’’.

Découverte

Dans un amas de papiers disséminés sur le plancher d’un salon, quelques documents attirent notre regard. Le premier document est le discours d’un peu plus de 20 pages du président Laurent Gbagbo au sommet extraordinaire de la Cédéao à Abuja le 6 octobre 2006. Le deuxième document est une lettre de protestation du professeur Plo Kouié Jeannot, ancien DG du Chu de Bouaké après sa suspension le 16 novembre 2007. Cette lettre est adressée au ministre de la Santé et de l’Hygiène publique. Une lettre qui met en lumière un conflit d’intérêt mettant aux prises la direction du Chu, le cabinet des Forces nouvelles et le ministère. A cette date le ministre de la Santé était Allah Kouadio Rémi. Le dernier document objet de notre curiosité porte sur le meurtrier contentieux électoral de 2010. Ledit document est une ‘’analyse objective des résultats issus du 2e tour de l’élection présidentielle 2010’’ dans les régions dites à problème. De toute évidence, cette analyse relève les irrégularités constatées par les experts du Fpi et qui ont alimenté la crise postélectorale. Passons. La résidence Affi est à refaire. Il ne sera pas étonnant que la facture de la réhabilitation s’élève à des dizaines de millions. Mais qui règle la note ?

S. Debailly in L'Intelligent d'Abidjan
Samedi 10 Août 2013
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Interviews | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 25/08/2017 | 2143 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 25/06/2017 | 1928 vues
11111  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 19/06/2017 | 892 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire


Marché d’esclaves en Libye : et si Laurent Gbagbo avait raison ?: L’ignoble scandale des migrants vendus aux enchèr… https://t.co/9e32lPwsLQ

Facebook

Partager ce site