Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan










LE PARCOURS HÉROÏQUE DU ZOUGLOU

CÔTE D'IVOIRE - PRISONNIERS DE L'INDIFFERENCE

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ANDY : L'HEURE A SONNÉ

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

05/07/2015 - La Dépêche d'Abidjan

BOBY YODÉ - CÉLÉBRATION DES 25 ANS DU ZOUGLOU À PARIS

29/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

LE ZOUGLOU, UNE MUSIQUE MILITANTE

14/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

TEASER - ZOUGLOU 25 ANS

11/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

VALEN GUÉDÉ À PROPOS DU ZOUGLOU

31/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ ET LÉAO KORÉ EN PRESTATION

22/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

MALMO EN PRESTATION

21/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ARRIVÉE DE PETIT DENIS ET DEBORDO LEEKUNFA À PARIS

18/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

AWOULABA

15/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

"LAURENT GBAGBO, C'EST MON PRÉSIDENT" - ABOU GALLIET

14/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan








10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Derniers connectés
Jean Paul YAMEOGO
La dépêche  D'ABIDJAN
Jean Marius D'ALEXANDRIS
Val FASHION
Du male JPK
TSBAAH WAWAGNON
Sibailly ONÉ
Bienvenu AKE
N'chobi Alex BOUA
Koffi lambert YEBOUE
SERGE ETAME
Parfait RICHARD

Reportage / Saint Valentin : La fête qui fait bouger tous les commerces

Malgré la tension sociopolitique que traverse la Côte d’Ivoire, les Ivoiriens tiennent à célébrer l’Amour, le 14 février. A cet effet, Fleuristes, pâtissiers, hôteliers, restaurateurs, gérants de night club, tous sont à pied d’œuvre depuis le lundi 7 février pour être aux couleurs de la Saint Valentin.


Photo :DR
Photo :DR
LA SOIRÉE du vendredi 04 février est un peu plus particulière pour le personnel de la Résidence-hôtel Dippoka sise à la 8ème tranche aux II Plateaux. Les préparatifs vont bon train pour le week-end ‘’des amoureux’’. Les objets de décoration sont arrivés comme prévue à la date indiquée. «C’est vrai qu’il y a la crise qui fait que tout se fait lentement, mais nous sommes une référence. Donc, nous respectons notre calendrier », indique la gérante. Les chambres sont soigneusement rangées et décorées avec cette fois, une touche très glamour. Roses rouges dans un vase transparent rouge, draps blancs avec des oreillers en forme de cœur avec un rouge... scintillant. Mêmes les serviettes de bain rappellent la particularité du moment. L’innovation de cette année : une salle de bain où traîne des pépites de roses dont le parfum embaume les visiteurs à leur entrée. Dans le hall, des petits mes- sages d’amour sont laissés sciemment : «Je t’aime», «je ne pense qu’a toi», « je suis à toi pour toujours » s’entremêlent au passage du vent provenant de l’aération actionnée expressément pour favoriser ce va et vient qui attire systématique- ment l’attention. A l’occasion de la cé- lébration de la Saint Valentin, la Kamora – II Plateaux 8è tranche – a fixé des prix dits exceptionnels. « Nous réservons le meilleur à nos clients mais à un bas prix. Avec la crise, c’est sûr que la situation fi- nancière des Ivoiriens s’est dégradée. Mais, cela ne doit pas les empêcher de célébrer l’amour. Parce que c’est le manque d’amour qui nous a conduit dans ces difficultés que nous traversons tous d’une manière ou d’une autre », re- lève le maître d’hôtel.

L’ASTUCE DES ACCESSOIRISTES, PARFUMEURS ET FLEURISTES
Pour que la nuit du 14 février soit belle et inoubliable, Giselle. A, propriétaire d’une boutique de vêtement ‘’Gise’s’’ à Cocody-Les Vallons propose des acces- soires aussi somptueux les uns que les autres, partant du rose fuschia (un rose qui tend vers le rouge) au rouge bordeau avec des ‘’pincés’’ aux couleurs blanches ou noires. « L’amour se célèbre tous les jours certes. Mais sans vouloir faire de comparaison, autant nous consacrons un jour spécial à notre Dieu, de même, nous devons dédier un jour spécial aux per- sonnes qu’on aime. Moi, je pense que, la fête de la Saint Valentin n’est pas une affaire de blanc. Non. C’est une célébration pour permettre aux couples de ne pas vivre dans la monotonie », a soute- nu Giselle. Un tour chez Dolce Vita un ma- gasin de vêtements qui a sorti sa nouvel- le collection pour ce mois consacré à l’amour. Tous les costumes, robes de soi- rée sacrifient à la tradition. Ils sont tous en rouge. L’astuce pour la responsable de la boutique de vêtement ‘’Effet’’ spé- cialement féminine, c’est de réduire le coup de ses articles. « C’est une façon pour moi d’exprimer mon amour pour mes clients », lance-t-elle avec un souri- re. Toutes les tenues ont une réduction de 50%. Madame Rahi, du magasin de ‘’Fleur la Rosée’’ à Soccocé II Plateaux at- tend les commandes de fleurs naturelles ou importées pour les clients qui, cette année, traînent encore les pas. « Les an- nées précédentes, à cette période, nous
avions déjà des commandes et nous étions submergés. Mais cette fois tout est morose », a-t-elle déploré. Toutefois, elle garde espoir parce que dit- elle « les Ivoi- riens sont merveilleux. Ils sont fatigués de cette crise et c’est sûr qu’ils ne laisseront pas passer cette fête. Ils feront un geste à l’endroit de leur moitié». Avec des tiges de roses synthétiques proposés à 500F CFA et 2000F les fleurs naturelles, ma- dame Rahi entend mettre ses fleurs à la portée de toutes les couches sociales. En général, témoigne la fleuriste, les préférences de sa clientèle sont les roses rouge en particulier. Viennent ensuite les or- chidées de couleurs rouges et blanches pour ceux qui veulent exprimer leur amour à un parent ou à un ami.

LES SUPERMARCHÉS RIVALISENT D’ARTICLES
Des peluches en cœur en l’occurrence des ‘’Petra toys’’, des nounours, des petits paniers contenant des roses qui ont une bague avec une carte qui laisse découvrir des déclarations d’amours, des vases de fleurs, des paires de vin, de champagne spécial Saint Valentin proposés à des prix « imbattables ». Les grandes surfaces veulent avoir leur mot à dire pour rendre encore plus ‘’magique’’ la journée des amoureux. Les clients auront donc vraiment l’embarras du choix. Mais « les prix vont faciliter les choses », précise J.K marié depuis peu. Il veut offrir quelque chose de symbolique à celle qui partage désormais sa vie. « Vous savez les femmes font attention à tous ces détails de la vie au lieu de se concentrer sur l’essentiel. Mais, par amour et pour éviter les petites disputes qui fragilisent le couple, il faut céder. Leur offrir soit une rose soit une nuitée. Dans tous les cas, d’une façon ou d’une autre, marquer ce moment » fait-t-il savoir avec un brin d’humour. De Marcory, aux II Plateaux en pas- sant par Treichville, les Supermarchés de ces communes sont eux-aussi aux couleurs de la Saint Valentin.

LES NIGHT CLUBS PROMETTENT DES «CASCADES DE SENSATIONS»
Nestor Kouamé, gérant du night F14 de la Riviera 2 est fin prêt pour accueillir les ‘’Valentins et Valentines’’. Le show des amoureux a commencé ce vendredi avec au menu du Zouk qui se danse collé-serré. Nul ne s’assoit, telle est la consigne laissée par Nestor. L’innovation qu’il apporte cette année est de taille. Il a fait appel à l’expertise d’un service traiteur chargé d’offrir des mets à ses clients. « Il y a cet- te fois de la nourriture, parce que les soi- rées de la Saint Valentin débutent à partir de 19 heures. Certains couples n’auront pas le temps de se mettre quelque chose sous la dent avant de venir. Surtout que nous serons des soirées guichets fer- més », a-t-il précisé. Au ‘’Youtube’’, à Cocody Angré, seuls les amoureux seront à l’honneur ce week-end. Avec la prestation d’un orchestre live et des artistes surprises, Didier M. le gérant compte sa- tisfaire les couples qui feront le déplace- ment. « Tous ceux qui viendront ce soir, devront être accompagnés sinon ils n’entreront pas », lâche-t-il dans un éclat de rire. Et, de poursuivre «c’est une soirée glamour, pleine de sensations fortes qui ne se vit qu’à deux. Alors, les célibataires s’abstenir parce qu’il y aura véritablement des cascades de sensations
», prévient celui-ci

Réalisé par P. Tanoh

Encadré

Mon Valentin, c’est Dieu !
Jeûnez. C’est BIZ, si vous préférez Barthélemy Inabo Zouzoua, qui vous le propose. A la place du boucan du 14 février, observez cette (pas 7) journée en jeûnant les filles. Rien que pour la paix en Côte d’Ivoire ! Pays si cher aux yeux de tous. C’est aussi une expression Grand format de l’Amour. Ce sera une belle contribution, votre contribution, vous, si belles co- pines. Y a-t-il à réfléchir longtemps ? Dieu bénit tout amour. Choisir d’être en sa compagnie ce jour, c’est marcher avec le ‘’Valentin’’ idéal. Voilà qui ne sera pas facile. Pas du tout. J’en connais qui font la moue. Des lèvres dessinées au crayon ou au rouge du jour pour dire : «fais-le toi-même». Moi et mon Valentin, ça ne se négocie pas. Et d’ailleurs, gare à lui... Ora- ge sur une journée spéciale ren- dez-vous. Pas besoin de météoro- logues.
La Saint Valentin, si elle rapproche Valentin et Valentine, reste un jour de grandes mésententes dans de nombreux couples. Portes ou- vertes à des disputes sans noms. «Depuis, je t’attends, où étais-tu ? Menteur (euse) ! Si je mens, pourquoi n’as-tu pas décroché ton portable malgré mes nombreux appels» ? Voilà qui est (re) parti ! La fleur se fane sans même avoir eu le temps de l’offrir. BIZ n’a pas tort ! Il n’y a pas que le 14 février pour célébrer un Amour qui se vit au quotidien. 14 février, un état d’esprit. Mais combien sont-ils à élever l’esprit vers Dieu. LUI, il unit plus qu’il ne sépare. Cette fête est devenue jour presque chômé chez nous. Ivoirien aime fête ! Cé- lébrons l’Amour. L’amour, ce don de Dieu. Trinquons. Non merci ! Je jeûne ! Toi, il ne te reste plus qu’à dormir à l’église ! En réalité, invo- quer Dieu ce 14 février ne vous fera pas perdre Valentin ou Valen- tine. Encore que, des soirées reli- gieuses sont prévues pour Valen- tin et Valentine. Nestor David, Bo- niface seront en attraction. Pas besoin de maudire BIZ ! Quelle ten- dresse de vous retrouver le 15. La fleur de la veille donnera des bourgeons pour annoncer un autre 14 février dans l’union du couple. Réfléchissez. «Toi tu as le temps, moi je vais à la Rue. Dieu est partout. Il est amour»

K.Saydoo

Avec l'Intelligent d'Abidjan
Samedi 12 Février 2011
Lu 1036 fois
La Dépêche d'Abidjan



Reportages
Notez

Actualité | Interviews | Contributions | Vidéos | People | Ça m'interpelle | Reportages | On en parle | Tribune | Dans l'objectif | Pêle-Mêle | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Le confidentiel (avec L'I.A.) | Sports | Santé et sexualité | Espace NTIC | Économie | Mode - Beauté | Tourisme - Voyages | Vidéos en streaming | Afrique - Monde | Une | À ne pas manquer | Documents | Avis et communiqués | IVOIRE CINÉ | COURTS MÉTRAGES | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


Côte d'Ivoire, la presse à l'épreuve de la liberté - DOCUMENTAIRE 2002

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."




ladepechedabidjan : CÔTE D'IVOIRE - À la CPI, les témoins de l’accusation sont entre fuite et aveux. À... https://t.co/GifHUKjoCa https://t.co/a7gsbMoTqI
Vendredi 9 Décembre - 16:15
ladepechedabidjan : CÔTE D'IVOIRE - RHDP Législatives à Gagnoa/ Guikahué a peur : Mme Bédié et Charles Diby... https://t.co/9B4MSmY1Xa https://t.co/xz40At6bIv
Vendredi 9 Décembre - 11:46
ladepechedabidjan : À quelques jours des législatives/ De nouveaux éléments sur la maladie de Soro, le chef... https://t.co/j4ylBWKlJv https://t.co/8UXegCvmJX
Vendredi 9 Décembre - 11:15
ladepechedabidjan : Procès Simone Gbagbo : l’audience reportée pour permettre au bâtonnier de "finaliser"... https://t.co/6mtoidNETz https://t.co/knqMLIaLBA
Vendredi 9 Décembre - 11:05

Facebook

Partager ce site