Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan










LE PARCOURS HÉROÏQUE DU ZOUGLOU

CÔTE D'IVOIRE - PRISONNIERS DE L'INDIFFERENCE

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ANDY : L'HEURE A SONNÉ

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

05/07/2015 - La Dépêche d'Abidjan

BOBY YODÉ - CÉLÉBRATION DES 25 ANS DU ZOUGLOU À PARIS

29/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

LE ZOUGLOU, UNE MUSIQUE MILITANTE

14/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

TEASER - ZOUGLOU 25 ANS

11/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

VALEN GUÉDÉ À PROPOS DU ZOUGLOU

31/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ ET LÉAO KORÉ EN PRESTATION

22/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

MALMO EN PRESTATION

21/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ARRIVÉE DE PETIT DENIS ET DEBORDO LEEKUNFA À PARIS

18/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

AWOULABA

15/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

"LAURENT GBAGBO, C'EST MON PRÉSIDENT" - ABOU GALLIET

14/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan








10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Derniers connectés
Jean Paul YAMEOGO
La dépêche  D'ABIDJAN
Jean Marius D'ALEXANDRIS
Val FASHION
Du male JPK
TSBAAH WAWAGNON
Sibailly ONÉ
Bienvenu AKE
N'chobi Alex BOUA
Koffi lambert YEBOUE
SERGE ETAME
Parfait RICHARD

Reportage/Arrah : après les affrontements entre populations et Frci


Comment la bombe a été désamorcée
. L'Apc réconcilie les ex-protagonistes

Le sang a été versé à Arrah, localité située à 200 kilomètres d'Abidjan. Des affrontements entre population et Frci ont fait des morts. Si l'on a assisté ces derniers jours à une certaine accalmie, on craignait, toutefois, la reprise des hostilités. Mais le rapprochement entre les différentes communautés a désamorcé la bombe.

Magasins détruits et pillés, habitations pillées ou incendiés. Rues presque désertes. Quelques barrages encore perceptibles. C'est le triste visage que présentait la localité d'Arrah, ce vendredi 17 février 2012. Les communautés agni et malinké se regardaient avec hostilité ou se dévisageaient avec méfiance. «Les jeunes agni ont peur d'aller au quartier dioula (Malinké : Ndlr) », aveu d'un habitant de la ville qui traduisait toute la tension qui jusque-là était encore vive à Arrah, suite aux récents affrontements entre les populations autochtones et les Forces républicaines de Côte d'Ivoire, puis entre communautés agni et malinké. C'est pour apporter sa pierre à l'apaisement que l'Alliance pour le changement (Apc), dirigée par Soro Alphonse, conseiller du Premier ministre, s'y est rendue ce vendredi 17 février. Une action salutaire qui a porté des fruits. En effet, grâce à une médiation très active entreprise dans cette ville par l'Apc, ce jour-là à Arrah, les différentes communautés ont pris l'engagement de revire ensemble. La première étape de cette action de réconciliation a été la séance d'échanges entre la délégation de l'Apc et les jeunes agni. « Nous avons entendu beaucoup de choses. Tout le monde vous a donné tort. Alors, nous sommes venus vous écouter et porter votre message », a introduit Soro Alphonse, s'adressant ainsi à ces jeunes. Le président de la jeunesse communale Venance a expliqué que les jeunes agni s'en sont pris aux Frci dont ils ont demandé le départ d'Arrah pour la simple raison qu'ils ne pouvaient supporter les dérives de ces hommes en tenue. « Les Frci passaient leur temps à brimer les populations. Elles nous rackettaient, elles agressaient presque tout le monde ici. Et comme trop c'était trop, nous sommes allés exiger leur départ. C'est vrai que nous n'y avons pas mis la manière et nous nous excusons pour ce fait. Nous demandons donc leur départ ou qu'on les remplace par d'autres éléments », ont fait savoir les jeunes agni. En réponse à ces propos, Soro Alphonse a indiqué la nécessité pour toutes les communautés de s'entendre. «Vous n'avez pas d'autres choix que de vivre ensemble ainsi que le prône le chef de l’État. Le processus de faire partir les Frci est déjà enclenché. Soyez patients. Car, cela est du ressort de l'Autorité. Respectez l'Autorité et c'est à ce prix qu'une suite sera donnée à votre revendication. Quand on vit ensemble comme vous le faite avec vos frères malinké depuis 1944, il y a des palabres. Mais il faut savoir régler ces palabres», leur a fait savoir Alphonse Soro.
La deuxième étape a eu lieu à la grande mosquée d'Arrah avec la communauté malinké. Celle-ci a laissé entendre à la délégation de l'Apc qu'elle a subi la furia des jeunes agni qui l'ont prise pour cible dans leur démêlée avec les Frci. «Beaucoup de nos magasins ont été détruits et pillés, nous avons enregistré des blessés. Alors, nous avons réagi», ont expliqué les Malinké. Après avoir demandé pardon pour tout ce qui est arrivé, Soro Alphonse a reproché aux Malinké leur réaction disproportionnée et les a invités à pardonner les faits et gestes de leurs frères agni, tout en leur promettant que tout sera mis en œuvre pour réparer tous les préjudices subis. L'ultime étape, d'ailleurs la plus importante, a été la rencontre entre les jeunes agni et les jeunes malinké, en présence des responsables des Frci et ceux sous la houlette de la délégation de l'Apc. Les échanges ont permis de désamorcer la bombe de cette crise. Soro Alphonse a obtenu des différentes parties le fait de donner une nouvelle image de leur localité, la libre circulation des habitants qui peuvent désormais fréquenter tous les quartiers sans risque de représailles, l'engagement de vivre ensemble, le respect de l'Autorité. «Si on refuse d'écouter les jeunes, si on refuse de leur donner la parole, on se trompe. Nous vous avons écoutés et nous transmettrons vos différents messages», a conclu Alphonse Soro. Il faut noter que lors de cette médiation, la délégation de l'Apc a rendu les civilités au roi d'Arrah. Rappelons que des affrontements entre des jeunes agni et la section des Frci d'Arrah qui a viré à un affrontement entre jeunes agni et malinké a fait plusieurs blessés et des morts. A l'origine, les jeunes autochtones «fatigués», selon eux de subir les «exactions» des Frci, se sont révoltés et ont demandé le départ de ces forces. Ce à quoi se sont opposés les jeunes malinké.

Alain BOUABRE in Soir Info
Envoyé spécial



La brousse comme refuge


Ils sont nombreux les habitants de la localité d'Arrah qui ont fui les affrontements. Si certains ont regagné les localités environnantes, d'autres ont préféré trouver refuge dans la brousse. « Plus de la moitié des habitants ont quitté la ville. Nous leur demandons de revenir parce que la vie ici a repris », a lancé le roi d'Arrah. Ceux qui se sont retranchés dans la brousse sont essentiellement les Agni. Pour les jeunes malinké, cela représente un danger. « On a peur des réactions de nos frères qui sont en brousse. On a peur qu'il tendent des embuscades aux nôtres. Alors si la palabre est finie, qu'ils reviennent pour qu'on vive ensemble », ont souhaité les jeunes malinké. Aux dernières nouvelles, les déplacés regagnent Arrah et des campagnes pour faire comprendre à tous que les affrontements sont désormais un vieux souvenir ont été engagées par la jeunesse communale.

A.B
Lundi 20 Février 2012
Lu 363 fois
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Actualité | Interviews | Contributions | Vidéos | People | Ça m'interpelle | Reportages | On en parle | Tribune | Dans l'objectif | Pêle-Mêle | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Le confidentiel (avec L'I.A.) | Sports | Santé et sexualité | Espace NTIC | Économie | Mode - Beauté | Tourisme - Voyages | Vidéos en streaming | Afrique - Monde | Une | À ne pas manquer | Documents | Avis et communiqués | IVOIRE CINÉ | COURTS MÉTRAGES | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


Côte d'Ivoire, la presse à l'épreuve de la liberté - DOCUMENTAIRE 2002

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 01/11/2016 | 1189 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 20/10/2016 | 1791 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 24/09/2016 | 2160 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 05/09/2016 | 1400 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 02/09/2016 | 644 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 20



ladepechedabidjan : CÔTE D'IVOIRE - À la CPI, les témoins de l’accusation sont entre fuite et aveux. À... https://t.co/GifHUKjoCa https://t.co/a7gsbMoTqI
Vendredi 9 Décembre - 16:15
ladepechedabidjan : CÔTE D'IVOIRE - RHDP Législatives à Gagnoa/ Guikahué a peur : Mme Bédié et Charles Diby... https://t.co/9B4MSmY1Xa https://t.co/xz40At6bIv
Vendredi 9 Décembre - 11:46
ladepechedabidjan : À quelques jours des législatives/ De nouveaux éléments sur la maladie de Soro, le chef... https://t.co/j4ylBWKlJv https://t.co/8UXegCvmJX
Vendredi 9 Décembre - 11:15
ladepechedabidjan : Procès Simone Gbagbo : l’audience reportée pour permettre au bâtonnier de "finaliser"... https://t.co/6mtoidNETz https://t.co/knqMLIaLBA
Vendredi 9 Décembre - 11:05

Facebook

Partager ce site