Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

BLOCO - COUPER, DÉCALER

03/11/2017 - La Dépêche d'Abidjan

BLOCO - ON VA OÙ ?

20/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOIRÉE CARITATIVE AU PROFIT DES ORPHELINATS D'AFRIQUE

03/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

LOGOBI STYLE - "ICI, C'EST ABIDJAN"

22/09/2017 - La Dépêche d'Abidjan

YODÉ ET SIRO - ASEC - KOTOKO

22/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 2

11/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 1

10/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

AU CONCERT DE SOUM-BILL, LE 05 AOÛT 2017, À PARIS

09/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

MAGA DINDIN - A CAPPELLA

30/06/2017 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ - "N'OUBLIEZ PAS"

17/04/2017 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan








L’ORIGINE DE LA FÊTE DE NOËL (PAR CHEIKH ANTA DIOP)

29/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Réformes de l’enseignement secondaire : désormais, des enseignants polyvalents dans les collèges modernes



Améliorer l’accès, la rétention et l’achèvement au premier cycle ; améliorer l’équité de notre système éducatif ; améliorer les performances en améliorant la disponibilité des enseignants dans les établissements scolaires…» Tels sont les grands défis que la réforme sur des collèges modernes publics, mise en place par le ministère de l’Education nationale et de l’enseignement technique, veut relever. Depuis lundi 15 juillet dernier, sous la conduite du directeur de cabinet adjoint du Menet, Koné Raoul, les structures techniques sont à pied d’œuvre pour la mise au point de cette innovation de taille qui rentrera en vigueur, selon lui, à la rentrée scolaire 2014-2015. De quoi s’agit-il concrètement ? Selon Koné Raoul, qui a longuement instruit les hommes de médias sur cette réforme des collèges modernes, il s’agit d’organiser la mise en œuvre des collèges de proximité, surtout dans les zones rurales. Ces collèges de base 2 seront construits sur l’ensemble du territoire, en fonction des sites choisis Pour la phase pilote, 24 collèges modernes sur les 40 prévus. La particularité sera la présence dans ces collèges des enseignants polyvalents. C'est-à-dire qui enseigneront plus d’une matière. «Ces enseignants seront recrutés par voie de concours au niveau des enseignants ordinaires du primaire qui ont un niveau universitaire à savoir, au moins Bac +2. Deug 2. Une fois admis, ils iront suivre un an de formation théorique à l’Ens et feront un an de pratique sur le terrain. La priorité est donnée aux Instituteurs parce qu’ils ont l’expérience de la polyvalence». A-t-il fait savoir. En ce qui concerne la polyvalence en elle-même, M. Drissa Kouyaté, Inspecteur général de l’Education nationale (Igen), président du groupe de travail, a fait savoir que l’enseignement se fera autour de cinq (5) grands blocs, à savoir, «bloc 1, Français-Histoire et Géographie ; bloc 2, Français-Education et Droit de l’homme et à la citoyenneté ; bloc 3, Anglais- Eps (épreuves physiques et sportives) ; bloc 4, Mathématiques-Technologies de l’information et de la communication (Tic) et bloc 5, Physiques-Chimie et Svt (sciences de la vie et de la terre)». Pour Kouakoussui Kouakou Jean-Baptiste, Igen, chargé de la Pédagogie, «Cette réforme permettra la promotion des enseignants du primaire. Car, cela constituera désormais un stimulant pour eux de vouloir continuer d’apprendre». A-t-il indiqué tout en rassurant que cette réforme sera suivie et contrôlée car, «la qualité de l’enseignement est liée à la conscience professionnelle, à la présence effective des enseignants en classe. Et comme on ne peut rien obtenir sans contrôle, soyez rassurés, nous allons contrôler et suivre cette réforme pour que l’objectif soit atteint. A savoir, augmenter le taux de réussite aux examens mais surtout ne plus laisser à la touche un enfant pour faute de place ou parce que les parents sont pauvres». La construction desdits collèges de proximité dans les zones rurales devant s’accompagner de la construction de logements, de cantines scolaires et de centres de santé, le coordonateur national du Snaps-coges, Kouadio Kouamé David, a dit prendre son bâton de pèlerin pour sensibiliser les élus locaux afin de contribuer au succès de cette réforme en jouant pleinement leur rôle. Notons qu’à terme, tous les collèges modernes à base 2, 3 ou 4 auront des enseignants polyvalents. Aussi, est-il bon de signaler que le concours bien que réservé aux instituteurs ordinaires pour leur expérience sera aussi ouvert aux étudiants.



JEAN PAUL LOUKOU
In Le Nouveau Réveil
Samedi 20 Juillet 2013
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Interviews | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 25/08/2017 | 2127 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 25/06/2017 | 1914 vues
11111  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 19/06/2017 | 878 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire


OUATTARA ET WADE, DEUX PRÉSIDENTS ATYPIQUES: Alassane Ouattara et Abdoulaye Wade (photo) sont deux chefs d’État aty… https://t.co/TvSUQ5jASe

Facebook

Partager ce site