Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan










LE PARCOURS HÉROÏQUE DU ZOUGLOU

CÔTE D'IVOIRE - PRISONNIERS DE L'INDIFFERENCE

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ANDY : L'HEURE A SONNÉ

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

05/07/2015 - La Dépêche d'Abidjan

BOBY YODÉ - CÉLÉBRATION DES 25 ANS DU ZOUGLOU À PARIS

29/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

LE ZOUGLOU, UNE MUSIQUE MILITANTE

14/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

TEASER - ZOUGLOU 25 ANS

11/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

VALEN GUÉDÉ À PROPOS DU ZOUGLOU

31/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ ET LÉAO KORÉ EN PRESTATION

22/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

MALMO EN PRESTATION

21/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ARRIVÉE DE PETIT DENIS ET DEBORDO LEEKUNFA À PARIS

18/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

AWOULABA

15/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

"LAURENT GBAGBO, C'EST MON PRÉSIDENT" - ABOU GALLIET

14/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan








10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Derniers connectés
Jean Paul YAMEOGO
La dépêche  D'ABIDJAN
Jean Marius D'ALEXANDRIS
Val FASHION
Du male JPK
TSBAAH WAWAGNON
Sibailly ONÉ
Bienvenu AKE
N'chobi Alex BOUA
Koffi lambert YEBOUE
SERGE ETAME
Parfait RICHARD

REPORTAGE - Dans le fief de Laurent Gbagbo, entre espoir et résignation

Les procès de l'ancien président de Côte-d'Ivoire et de Charles Blé Goudé, son ancien bras droit, s’ouvrent ce jeudi devant la Cour pénale internationale, à La Haye. C’est la première fois qu’un ex-président sera jugé par cette institution.


Le soleil décline, enfin. La chaleur est un peu moins accablante, la lumière se fait plus douce, un léger vent fait voler la poussière. Les gamins jouent au foot, leurs parents décapsulent leur Flag, la bière nationale, de vieux haut-parleurs diffusent du zouglou. Au milieu de la place, un homme hurle sa colère. «J’ai le cœur qui brûle ! Tout ça, c’est de la faute des sorciers blancs ! Gbagbo les menaçait, alors ils l’ont fait tomber. Ils m’ont pris mon papa !» Les mots qui suivent sont incompréhensibles, le chagrin avale les syllabes et fait tressaillir le corps. L’homme se rassoit.

Près de cinq ans après sa chute et son arrestation, l’ouverture du procès de Laurent Gbagbo devant la Cour pénale internationale (CPI) est dans tous les esprits en Côte-d’Ivoire. De 2000 à 2011, le leader socialiste, en proie à une rébellion installée dans le nord, a dirigé un pays traversé par d’incessantes crises. Après une présidentielle contestée, son règne s’est achevé dans des violences qui ont fait au moins 3 000 morts. Au terme d’une décennie de tensions et de bras de fer diplomatique entre le palais présidentiel abidjanais et l’Elysée de Jacques Chirac puis de Nicolas Sarkozy, l’intervention militaire française a été décisive dans la chute de Laurent Gbagbo. Une ingérence que les partisans de l’ancien président ivoirien n’ont toujours pas digérée. Pour eux, ce procès doit être celui de la politique de Paris dans leur pays.

«Néocolonialistes»

«La CPI, c’est pas la Cour pénale internationale. Non ! C’est le complot pénal international !» Babouches en cuir, chapeau en velours rouge, pantalon bleu rayé, et sacrée gouaille, un autre homme vient de prendre la parole. Installés sur de vieux bancs en bois, ils sont une trentaine d’inconditionnels de Laurent Gbagbo. Chaque soir, les pieds dans le sable, ils se réunissent sur ce vaste terrain vague du Terminus 47, un lieu-dit de la commune de Yopougon à Abidjan. Ensemble, ils ressuscitent leur «Parlement», créé du temps de l’ancien président ivoirien. Ici, il s’agit de convaincre. L’éloquence et le style doivent être au rendez-vous. «S’il y avait la justice, Gbagbo aurait déjà été libéré. Mais ce n’est que de la politique, alors… Ce procès, c’est celui des néocolonialistes», poursuit le dandy du groupe. Les yeux cachés par des lunettes noires, un autre prévient : «Vous pouvez tuer Gbagbo mais pas son esprit. Gbagbo, c’est aussi moi, c’est aussi lui, c’est nous tous !» Sur son cœur, un badge clame : «Jusqu’au bout !»

Lors de la présidentielle d’octobre 2015, alors qu’un mot d’ordre de boycott avait été lancé par les proches de l’ancien chef d’Etat, l’abstention a atteint 63% dans cette commune populaire dans le nord d’Abidjan. «Ces élections ont confirmé que Laurent Gbagbo restait un acteur majeur en Côte-d’Ivoire», analyse le politologue Rodrigue Koné. «Le procès devrait le renforcer, il va se présenter comme une victime, comme un héros de l’anticolonialisme et de l’anti-impérialisme.»


«J’ai été arrêté, bastonné»

Une certaine nostalgie semble habiter le Baron Bar. En plein cœur de Yopougon, ses murs roses abîmés par le temps ont plusieurs fois accueilli Laurent Gbagbo et vu défiler des centaines de ses partisans. Ce jour-là, seul quelques chaises en plastique traînent au milieu d’une cour délabrée. Même si le lieu n’a de «bar» que le nom, c’est là que les Jeunes Patriotes, les membres d’un mouvement politique fondé par Charles Blé Goudé, proche de l’ancien président et réputé pour sa violence, ont l’habitude de se retrouver. «Laurent Gbagbo, c’était l’espoir du peuple. C’était le président du peuple. Je l’ai aimé parce qu’il a été le seul à visiter chacun des villages de la Côte-d’Ivoire. Il a traversé les rivières en pirogue, il a escaladé les montagnes. On le prenait pour un fou. Mais lui, il nous connaissait», explique un gaillard. Parce qu’il a toujours un livre de Luther King sur lui, on l’appelle «Martin». Ces militants ne livreront que leur surnom.

Presque tous ici ont le crâne abîmé de cicatrices, et sortent de prison. «Après la crise, j’ai été arrêté, bastonné, on m’a brûlé au fer à repasser», raconte «Kan», un grand calme amateur de taekwondo. «On nous parle de justice, mais dans une guerre, il y a deux camps. Nous seuls sommes pourchassés. Qu’en est-il des autres ?» En Côte-d’Ivoire, l’actuel président Alassane Ouattara a promis que tous ceux qui ont commis des crimes seraient punis mais seuls des dignitaires pro-Gbagbo ont pour l’heure été jugés. La CPI, elle, ne débute ses enquêtes sur les pro-Ouattara que maintenant et n’en a inculpé aucun pour l’instant. «J’espère toujours que notre papa sera libéré, assène «Thabo Mbeki», chargé des médiations au sein du groupe. Mais je ne crois plus vraiment à la justice des hommes, je m’en remets à Dieu.»

La nuit est tombée depuis plusieurs heures déjà. Alors que les fidèles de Laurent Gbagbo oscillent entre espoir et résignation, à quelques pas du Baron Bar, la rue Princesse se prépare à une nouvelle soirée. Cette rue était l’une des plus célèbres d’Afrique, son animation était réputée dans tout le continent.

Lire la suite
Jeudi 28 Janvier 2016
Lu 382 fois
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Interviews | Contributions | Vidéos | People | Ça m'interpelle | Reportages | On en parle | Tribune | Dans l'objectif | Pêle-Mêle | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Le confidentiel (avec L'I.A.) | Sports | Santé et sexualité | Espace NTIC | Économie | Mode - Beauté | Tourisme - Voyages | Vidéos en streaming | Afrique - Monde | Une | À ne pas manquer | Documents | Avis et communiqués | IVOIRE CINÉ | COURTS MÉTRAGES | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


Côte d'Ivoire, la presse à l'épreuve de la liberté - DOCUMENTAIRE 2002

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 01/11/2016 | 1182 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 20/10/2016 | 1776 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 24/09/2016 | 2155 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 05/09/2016 | 1393 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 02/09/2016 | 639 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 20



ladepechedabidjan : RAMSES DE KIMON - NO REASON (Clip HD MG) https://t.co/nyBU1DdQcU https://t.co/grXxvHLroH
Jeudi 8 Décembre - 20:46
ladepechedabidjan : PROCÈS GBAGBO - BLÉ GOUDÉ : Le témoin nie l'existence d'un massacre d'Ebriés à Anankoua... https://t.co/i0lWaEuTjr https://t.co/dVnSw9l0Vm
Jeudi 8 Décembre - 10:52
ladepechedabidjan : Législatives ivoiriennes : La Commission électorale publie une "liste définitive" de... https://t.co/eMJXladLPn https://t.co/F4WMvUvoz0
Jeudi 8 Décembre - 10:42
ladepechedabidjan : CÔTE D'IVOIRE - 25e anniversaire de l’UNJCI : 15 journalistes distingués dans l’ordre du... https://t.co/kYve8SiJSl https://t.co/45g4qQlmeD
Jeudi 8 Décembre - 10:26

Facebook

Partager ce site