Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

BLOCO - COUPER, DÉCALER

03/11/2017 - La Dépêche d'Abidjan

BLOCO - ON VA OÙ ?

20/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOIRÉE CARITATIVE AU PROFIT DES ORPHELINATS D'AFRIQUE

03/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

LOGOBI STYLE - "ICI, C'EST ABIDJAN"

22/09/2017 - La Dépêche d'Abidjan

YODÉ ET SIRO - ASEC - KOTOKO

22/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 2

11/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 1

10/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

AU CONCERT DE SOUM-BILL, LE 05 AOÛT 2017, À PARIS

09/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

MAGA DINDIN - A CAPPELLA

30/06/2017 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ - "N'OUBLIEZ PAS"

17/04/2017 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan








L’ORIGINE DE LA FÊTE DE NOËL (PAR CHEIKH ANTA DIOP)

29/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Propos de la honte : Le message d’Elie Hallassou au Fpi


Propos de la honte : Le message d’Elie Hallassou au Fpi
«…Nous saluons sa victoire hautement honorant pour notre pays avec la gestion de la crise malienne en sa qualité de président de la Cedeao. C’est pourquoi je préfère, pour ma part, un président super Magellan, ennemi de personne, à un ex-président, aujourd’hui prisonnier pour des faits présumés graves, se disant fils du pays, mais autarcique et isolant au plan diplomatique. Soyez cent fois, cent mille fois Magellan, et ceci devant le criticisme (sic !) belliqueux des négateurs des évidences».
En temps normal, on n’accorderait pas d’importance à de tels propos, ce d’autant qu’ils émanent de quelqu’un de peu de qualité, en l’occurrence Elie Hallassou, celui-là qui se faisait appeler «le Libanais de Gbagbo». Qui se disait prêt à mourir pour lui. Mais qui a tourné casaque aujourd’hui. Cela n’est pas le plus important. Peut-être s’est-il rendu compte qu’il a fait fausse route ? Ce qui est tout à fait du domaine du possible. On peut opérer un choix à un moment donné de sa vie et se rendre compte qu’on s’est trompé. Mais il faut savoir garder la mesure. Ce qui n’est pas le cas de M. Hallassou. Il a choisi de déverser des tonnes d’immondices et des tombereaux de noms d’oiseau sur son ancien bienfaiteur. Et cela sans honte.
On sait que la faim fait sortir le loup du bois. Or, sans être loup, Elie Hallassou a faim. Il veut manger dans les assiettes du nouveau pouvoir. Peu importe que ce soit des restes. Pourvu qu’il mange. D’autant que le ventre crie famine. Ah ! Le pauvre. Il s’étripe à se faire entendre. Pourtant, personne ne l’écoute. Ses bruyants appels du pied sont ignorés. Ils n’ont même pas force d’une tempête dans un verre d’eau. Pitié pour Elie Hallassou qui a créé, pour les besoins de la cause, l’Initiative pour la République et la Paix (Irp), dans lequel il est quasiment seul. Mais veut faire du bruit. Pour exister.
En tout état de cause, son attitude est un message en direction de tous ceux qui, au sein de l’ancien pouvoir, préféraient ces genres de personnages sortis du néant à ceux qui se sont battus avec eux pendant les moments difficiles. Mais qui n’avaient pas voix au chapitre et qui étaient relégués au second plan. C’est une leçon pour les années à venir. Car c’est peu dire d’affirmer que beaucoup de militants Fpi ont vécu de nombreuses frustrations.
Souvent, ce sont ceux-là qui les ont farouchement combattus pendant les heures de braise de l’opposition qui avaient pignon sur rue, au point de les narguer. Il ne s’agit guère ici de dire qu’il fallait travailler seulement avec les cadres issus de l’ancien pouvoir. Mais certains postes stratégiques devaient nécessairement être confiés à des personnes de confiance et compétentes. Ce n’est pas ce qui manquait au Fpi.
Mais beaucoup, au sein de ce parti, une fois le pouvoir acquis, sont plutôt allés chercher qui des individus, militants de partis adverses pour leur confier des responsabilités, au détriment de ceux qui ont mouillé le maillot pour que le parti triomphe. Or, on gouverne avec ses hommes. En la matière, le Fpi a voulu réinventer l’eau chaude. Pourquoi dit-on, dans un pays comme les Etats-Unis, administration Bush, Clinton ou Obama ? Et pourtant, personne ne peut soupçonner les Etats-Unis de ne pas être un pays démocratique.
C’est vrai qu’il ne faut pas agir comme le pouvoir actuel, qui a décidé de ne composer qu’avec les cadres du Rdr et les ressortissants du nord. Cela est franchement mauvais et fragilise l’idée de la construction d’une nation où il faut offrir à tous ceux qui en ont la compétence la chance de briguer les postes de responsabilité. Aujourd’hui, en Côte d’Ivoire, on est compétent parce qu’on est Rdr et du nord. Cela est franchement scandaleux. Dans tous les cas, on peut dire merci à Elie Hallassou pour avoir ouvert les yeux à bien des aveugles et les oreilles à bien des sourds.

Jean Josselin in Notre Voie
Mercredi 6 Février 2013
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Interviews | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 25/08/2017 | 2127 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 25/06/2017 | 1914 vues
11111  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 19/06/2017 | 878 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire


OUATTARA ET WADE, DEUX PRÉSIDENTS ATYPIQUES: Alassane Ouattara et Abdoulaye Wade (photo) sont deux chefs d’État aty… https://t.co/TvSUQ5jASe

Facebook

Partager ce site