Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan










LE PARCOURS HÉROÏQUE DU ZOUGLOU

CÔTE D'IVOIRE - PRISONNIERS DE L'INDIFFERENCE

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ANDY : L'HEURE A SONNÉ

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

05/07/2015 - La Dépêche d'Abidjan

BOBY YODÉ - CÉLÉBRATION DES 25 ANS DU ZOUGLOU À PARIS

29/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

LE ZOUGLOU, UNE MUSIQUE MILITANTE

14/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

TEASER - ZOUGLOU 25 ANS

11/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

VALEN GUÉDÉ À PROPOS DU ZOUGLOU

31/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ ET LÉAO KORÉ EN PRESTATION

22/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

MALMO EN PRESTATION

21/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ARRIVÉE DE PETIT DENIS ET DEBORDO LEEKUNFA À PARIS

18/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

AWOULABA

15/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

"LAURENT GBAGBO, C'EST MON PRÉSIDENT" - ABOU GALLIET

14/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan





Musique: Kôrô Ouatt dans le coma

22/10/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Deuil / Jean-Marc Guirandou inhumé hier

15/10/2016 - La Dépêche d'Abidjan



10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Derniers connectés
Jean Paul YAMEOGO
La dépêche  D'ABIDJAN
Jean Marius D'ALEXANDRIS
Val FASHION
Du male JPK
TSBAAH WAWAGNON
Sibailly ONÉ
Bienvenu AKE
N'chobi Alex BOUA
Koffi lambert YEBOUE
SERGE ETAME
Parfait RICHARD

Prophéties Mayas / Demain 21 décembre 2012 ? Toute la vérité sur cette fin du monde qui fait peur

Allons-nous vraiment tous mourir demain 21 décembre 2012, comme l’aurait prédit le calendrier Maya? Alignement maléfique du soleil avec le centre de la Voie lactée; in- version des pôles magné- tiques; collision de la Terre avec une planète; cata- clysmes dont l’Ouragan San- dy qui a dévasté les Caraïbes et mis a genou une bonne partie de la ville de New York ainsi que le New Jersey, ne seraient qu’un avant-goût de cette du monde. Cette pro- phétie est-elle plus crédible que les nombreuses autres qui ont jalonné l’humanité depuis celles de Nostrada- mus? L’Homme est avide de connaître son avenir (com- ment il va disparaître) et celui du monde.


La NASA réfute la fin du monde
La NASA réfute la fin du monde
LE COMPTE MAYAS

La date du 21 décembre 2012, mêle habillement selon le calendrier Maya, mystères et calculs brillants, qui laissent entrevoir la fin d’un cycle. Ce qui permet aux uns de tout imaginer et aux accrocs de l’apocalypse de se laisser fasciner, pire se laisser terrifier.
«Toutes les sociétés mésoaméricaines avaient une vie rituel- le intense, rythmée par un grand nombre de cycles différents», explique Danièle Dehouve, anthropologue et historienne. Elles utilisaient deux types de calendriers, le «haab», calendrier solaire de 365 jours, et le «tzolkin», calendrier rituel de 260 jours (13 mois de 20 jours, permettant de coordonner les cycles de Mars, Vénus, Saturne et Mercure). Ces deux cycles s’articulaient parfaitement entre eux et «tombaient le même jour» une fois tous les 52 ans, du- rée qu’on a appelé le «siècle mexicain». Et chaque fin de cycle est consommée dans une catastrophe. Depuis, au gré des découvertes archéologiques et d’élucubrations astronomiques et astrologiques diverses, la date théorique de la fin des temps ne cesse de faire débat. Au fur et à mesure que l’échéance se rapproche, certains la reportent à 2020 ou 2036, d’autres à 2116. Cela dit, anthropologues, linguistes et historiens semblent aujourd’hui presque tous d’accord sur un point: les Mayas ne voyaient dans cette date que la fin d’un cycle (d’un peu plus de 5.000 ans), et non la fin du monde. Les Hommes ont donné beaucoup de crédits aux prédictions Maya concernant la fin du monde pour plusieurs raisons. Certes, la flamboyante et brève civilisation Maya a tout pour alimenter les fantasmes. Ses calendriers offraient donc ces combinaisons hallucinantes de multiples de 13 ou de 20 permettant de jongler avec les cycles cosmiques, de prévoir des éclipses, selon certains chercheurs, la précession des équinoxes (2) même si on n’a encore rien retrouvé prouvant ce dernier point. Autre facteur de fascination, la nature dangereuse et maléfique attribuée par les anciens Mayas à chaque fin de cycle, qu’il s’agisse du jour et de la nuit, des saisons ou du cycle de Vénus de 584 jours, particulièrement redoutable. D’où la nécessité des rituels, des offrandes et des sacrifices humains pour s’attirer la bienveillance des dieux et enrayer de possibles catastrophes planétaires.

LA NASA BAT LA THÉORIE MAYA EN BRÈCHE

Pour rassurer les illuminés les plus atteints, les tenants de l’apocalypse du 21 décembre, la Nasa a publié une vidéo datée...du lendemain de la fin du monde. Avec 10 jours d’avance, l'objectif de la vidéo est de désamorcer la panique qui sévit chez les Américains qui en- voient quotidiennement des lettres à la Nasa pour faire part de leur in- quiétude. “La preuve que le monde ne s’est pas terminé hier”, titre l’agence spatiale américaine. La Nasa a beau rappeler que la fin du monde n’aura pas lieu ce 21 décembre, rien n’y fait. Depuis la sortie du film de Roland Emmerich (en 2009), le calendrier des Mayas inonde la planète et dé- clenche les rumeurs les plus improbables. Notamment celle de l’impact de la Terre avec une autre planète. La Nasa souhaite rassurer tout le monde : un tel corps aurait dû être repéré, il y a très long- temps. «Si Nibiru ou la planète X étaient réelles et se dirigeaient vers une rencontre avec la Terre. Les astronomes l’auraient traqué pendant au moins, toute la dernière décennie et elle serait visible aujourd’hui, à l’œil nu. Manifeste- ment, elle n’existe donc pas», explique l’Agence spatiale. Parmi les autres théories qui façonnent l’esprit des fanatiques, celle de l’astéroïde qui viendrait heurter notre planète, ou encore l’éruption solaire déclenchée ce 21 décembre. La Nasa, si elle pouvait s’amuser
des croyances les plus farfelues au début, ne rigole plus aujourd’hui. Elle redoute tout simplement une vague de suicides preapocalyptiques d’adolescents et d’enfants. David Morrison, un astrophysicien du géant spatial, indique : «bien que ce soit une blague pour certaines personnes et un mystère pour les autres, il y a un noyau de gens qui sont vraiment concernés». Des mères seraient également prêtes à tuer leurs enfants pour épargner à ces derniers l’apocalypse. Parmi les lettres les plus loufoques : «Mon meilleur ami est mon petit chien s’il vous plaît dites-moi quand je devrais l’endormir pour qu’il ne souffre pas de l’apocalypse».

ET L’ÉGLISE DANS TOUT CELA

Même si aux siècles derniers, l’Église catholique avait tendance à accompagner assez souvent les thèses apocalyptiques, elle ne don- ne plus depuis le 19e s, sa caution à cette rhétorique. D’ailleurs la position de la l’Église est contenue dans la Bible, Mathieu 24 vers 36 : «Personne ne connaît quand viendra ce jour ou cette heure, pas même les anges dans les cieux, ni même le Fils. Seul, le Père sait». En revanche, le concept de fin du monde est une idée for- te qui peut tout à fait devenir réelle et qui selon tous les physiciens finira par arriver. D’ailleurs en réalité, c’est plutôt la fin de l’humanité qui nous préoccupe et non pas la fin du monde. A ce sujet, l’argument est très simple : sur un temps fini, tout le possible se réa- lise. La fin du monde étant possible, celle-ci finira par arriver d’une manière ou d’une autre.

Olivier Guéde in L'Intelligent d'Abidjan




Prophétie des Mayas : Faut-il avoir peur de la date du vendredi 21 décembre 2012 ?

21 DÉCEMBRE 2012, la fin du monde, annonce le calendrier maya. A l’approche de cette date, la peur s’intensifie du côté de certains croyants- ceux qui ont vu des choses incroyables se réaliser. Des choses auxquelles ils n’y prêtaient aucune attention. Annoncer ainsi une fin du monde veut-il dire qu’il n’y aura plus de vie ou qu’on ne parlera plus d’un monde terrestre où ont régné des hommes (gentils, méchants, dictateurs, tyrans) pendant des siècles. Faut-il donc avoir peur ce 21 décembre 2012 en imaginant un seul instant qu’on ne verra plus nos amis, femmes, enfants, parents, que nous-même n'auront plus le souffle? Le calendrier Maya n’est-il pas au fond, un pur mensonge pour détourner le monde des réalités réelles (famines, maladies, guerres, pauvreté)? Cette fin du monde va-t-elle se concrétiser? Sur la question de la fin du monde, des fervents religieux ont averti le monde en les invitant de rester serein. «Si certains croient toujours à une fin du monde ou à un cataclysme, ils seront déçus. Car notre monde continuera de tourner comme il l’a toujours fait... Il s’agit de la fin d’un cycle, un cycle «cosmique» qui annonce plutôt la reconstruction que la destruction», écrit le journal chretien.net. Les hommes de Dieu (Pasteurs) son unanimes : «la bible dit que personne ne sait ni le jour ni l'heure». Autrement dit, les catastrophes naturelles, ou les accidents d'avion, les décès etc..., ne doivent pas être interprétées comme une fin du monde, comme le pense le païen qui lie tout au destin à la nature. «Vous entendrez parler de guerres et de bruits de guerres: gardez-vous d’être trou- blés, car il faut que ces choses arrivent. Mais ce ne sera pas encore la fin», prévient la Bible dans Mathieu 24:6. Qui appelle les fidèles à persévérer dans la foi, et surtout à éviter les faux prophètes, dont pourraient faire partie les mayas. C’est-à-dire des peuples qui, pour se faire remarquer, annoncent des évènements bouleversants. Ainsi toujours dans le livre, (Mathieu 24:11), il est énoncé ceci: «Plusieurs faux prophètes s’élèveront et ils séduiront beaucoup de gens».

POURQUOI DOIT-ON RESTER PRUDENT

Certes, la bible ne partage pas les prophéties faites en dehors de la parole de Dieu. Toutefois, l’on doit se gar- der de rester prudent et vigilant. Car, la compréhension des écrits bibliques demeure une source de conflits, voire la peur intérieure. Lorsque l’on parcourt le der- nier livre de la bible (Apocalypse), l’on évoque aussi la fin du monde. Dans cette partie de ce livre sain, il est bien dit : «3 Heureux celui qui lit et ceux qui enten- dent les paroles de la prophétie, et qui gardent les choses qui y sont écrites! Car le temps est proche», parlait ainsi Jean, en son temps, à des fidèles des sept Eglises en Asie. Les différentes interprétations de la Bible terrifient depuis des années le monde entier. Un film do- cumentaire avait été réalisé sur ce livre, attribuant ain- si les catastrophes de Janville et le conflit au Moyen orient à cette croyance de fin du monde.

HK in L'Intelligent d'Abidjan
Jeudi 20 Décembre 2012
Lu 450 fois
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Interviews | Contributions | Vidéos | People | Ça m'interpelle | Reportages | On en parle | Tribune | Dans l'objectif | Pêle-Mêle | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Le confidentiel (avec L'I.A.) | Sports | Santé et sexualité | Espace NTIC | Économie | Mode - Beauté | Tourisme - Voyages | Vidéos en streaming | Afrique - Monde | Une | À ne pas manquer | Documents | Avis et communiqués | IVOIRE CINÉ | COURTS MÉTRAGES | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


Côte d'Ivoire, la presse à l'épreuve de la liberté - DOCUMENTAIRE 2002

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 01/11/2016 | 1158 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 20/10/2016 | 1740 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 24/09/2016 | 2144 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 05/09/2016 | 1373 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 02/09/2016 | 626 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 31/08/2016 | 691 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 20



ladepechedabidjan : PROMOTION DU SINGLE BOUGER-BOUGER : UNE JOURNÉE À PARIS AVEC MAGIC SYSTEM ET MOKOBÉ https://t.co/iGIDaFh6r5 https://t.co/AGjQ4Oy0xf
Samedi 3 Décembre - 20:35
ladepechedabidjan : Législatives en Côte d’Ivoire : une partie du FPI ne présentera pas de candidat: En Côte... https://t.co/dCD0pf59ZS https://t.co/cQHVBHDstV
Samedi 3 Décembre - 13:27
ladepechedabidjan : Et si j’avais raison: Avec les élections en Gambie et surtout le système particulier de... https://t.co/dFsYGHVW7c https://t.co/hEKe5Bmf9G
Samedi 3 Décembre - 13:02
ladepechedabidjan : CÔTE D'IVOIRE - Les affrontements entre des "syndicats" à Abidjan vendredi ont fait 2... https://t.co/P5a73D8R6x https://t.co/EdxtEhgZ6K
Samedi 3 Décembre - 12:32

Facebook

Partager ce site