Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan










LE PARCOURS HÉROÏQUE DU ZOUGLOU

CÔTE D'IVOIRE - PRISONNIERS DE L'INDIFFERENCE

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ANDY : L'HEURE A SONNÉ

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

05/07/2015 - La Dépêche d'Abidjan

BOBY YODÉ - CÉLÉBRATION DES 25 ANS DU ZOUGLOU À PARIS

29/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

LE ZOUGLOU, UNE MUSIQUE MILITANTE

14/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

TEASER - ZOUGLOU 25 ANS

11/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

VALEN GUÉDÉ À PROPOS DU ZOUGLOU

31/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ ET LÉAO KORÉ EN PRESTATION

22/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

MALMO EN PRESTATION

21/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ARRIVÉE DE PETIT DENIS ET DEBORDO LEEKUNFA À PARIS

18/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

AWOULABA

15/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

"LAURENT GBAGBO, C'EST MON PRÉSIDENT" - ABOU GALLIET

14/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan








10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Derniers connectés
Jean Paul YAMEOGO
La dépêche  D'ABIDJAN
Jean Marius D'ALEXANDRIS
Val FASHION
Du male JPK
TSBAAH WAWAGNON
Sibailly ONÉ
Bienvenu AKE
N'chobi Alex BOUA
Koffi lambert YEBOUE
SERGE ETAME
Parfait RICHARD

Présidentielle 2015 Ouraga Obou au pouvoir : ‘‘Prenez en compte les préoccupations de l’opposition’’

Le Pr Ouraga Obou, agrégé de droit public et sciences politiques, président du comité de suivi de l’Académie des sciences, des Arts, des Cultures d’Afrique et des Diasporas d’Afrique (Ascad) et ex-membre du conseil constitutionnel, bien qu’il sache qu’il ne peut pas y avoir de textes parfaits, estime cependant que pour des élections apaisées, le gouvernement devrait prendre en compte les préoccupations exprimées par l’opposition.


Présidentielle 2015 Ouraga Obou au pouvoir : ‘‘Prenez en compte les préoccupations de l’opposition’’
« y a-t-il un texte qui est lui-même parfait ? Je parle en tant que juriste. De façon empirique, je qualifie de texte parfait, celui qui est en mesure de résoudre les problèmes auxquels une société est confrontée. Mais le texte qui peut résoudre les problèmes d’une société n’est pas forcément en mesure de régler des problèmes ailleurs », a souligné le professeur agrégé de droit public dans une interview qu’il a accordée hier à un confrère. Même les textes des Etats-Unis qui seraient le fruit d’une intelligence humaine hors du commun, ont montré leurs limites lors de la présidentielle de ce pays en 2000, rappelle le professeur Ouraga Obou. «Selon le juriste américain Gladstone, la constitution des Etats-Unis serait l’œuvre humaine la plus admirable qui soit jamais sortie du cerveau humain. Mais ce texte, si ingénieux soit-il, a montré ses limites à l’occasion du scrutin présidentiel de 2000. L’Amérique est passée très près de la catastrophe. Mais le ciel n’est pas tombé sur elle. L’Amérique a su réviser ses textes et aujourd’hui tout va bien aux Etats-Unis », a-t-il expliqué. Une raison suffisante, selon lui, pour que le gouvernement accepte de faire des concessions avec l’opposition pour éviter les brouilles qui pourraient déboucher sur des situations de non retour. « Donc dans tout ce que l’opposition exprime, je pense que le gouvernement devrait prendre en compte ce qui peut améliorer la vie de la nation. Car sans un accord minimum sur les textes qui régissent l’élection, cela peut créer des frictions entre le gouvernement et les différents candidats ou avec l’opposition », a-t-il conseillé.

L’opposition qui appelle à des élections crédibles et légitimes demande que soit conclu entre elle et le gouvernement un Pacte Politique et Social dont le champ doit couvrir, entre autres; l’application effective de l’article 35 de la constitution ; le retrait des forces illégales des parcs nationaux et des réserves naturelles, ainsi que des villages et campements ; la clarification du rôle des forces conventionnelles de défense ; le retour des dozos dans leurs lieux de résidence habituelle ; la sécurisation des élections et la sécurité des candidats et de leurs états-majors ; le respect des droits de l’Homme et des libertés civiles et politiques ; la libération des prisonniers politiques et la fin des arrestations arbitraires ; la mise en place d’une Commission électorale indépendante consensuelle ; le choix consensuel de la société chargée de produire la liste électorale et tous les autres documents électoraux ; le consensus sur le mode de compilation et de centralisation des résultats ; la révision de la liste électorale ; l’accès des partis politiques, des candidats indépendants et des forces vives aux médias d’Etat; le rôle des forces de sécurité ; la tenue des rassemblements des partis politiques tels que consacrés par la constitution ; la fin de la campagne prématurée du candidat du RHDP sous le couvert de visites d’Etat ; l’interdiction d’utiliser les moyens de l’Etat lors de la campagne électorale.

In Le Belier Intrépide
Mardi 12 Mai 2015
Lu 448 fois
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez


1.Posté par edmond koffy le 12/05/2015 10:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suis vraiment horripilé par les déribes liberticides auxquelles s'adonne Ouattrara avec l'aval des puissances occidentales qui restent muettes et sourdes face à ses agissements.
Les médias d'Etat sont caporalisés par le régime dictatorial de ouattara,l'Asssemblée Nationale une parfaite caisse de raisonnance et l'appareil judiciaire est aux ordres.Tel est le visage ideux que présente la "démocratie" à l'ivoirienne sous ouattara.
Tenez vous bien,tous les acteurs du processus électoral sont d'avance acquis à la cause allassanienne avec en fond de trame la saga des BAKAYOKO :

*Ministre en charge des questions électorales : Hamed BAKAYOKO;
*DG de la RTI : Ahmadou BAKAYOKO;
*Président de la CEI : Youssouf BAKAYOKO;
*Chef d'Etat Major Général des Armées : Soumaïla BAKAYOKO.
En prime,Ouattara s'adjuge à nouveau les services du sulfureux Sidi Kagnassi comme titulaire du marché de gré à gré de l'opération de révision de la liste éléctorale.
Autant admettre que la boucle est bouclée pour une mascarade électorale.Vive la "démoncratie" en CÔTE D'IVOIRE

2.Posté par Didigbé le 12/05/2015 12:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ouraga Obou sait bien que Alassane Dramane Ouattara ne prendra jamais en compte les préoccupations de l'opposition.Cela est d'autant vrai, et Ouraga Obou le sait bien,que toutes ces préoccupations qu'égraine opposition et qui sont justes et normales dans un état de droit, sont justement les leviers du pouvoir de Ouattara et leur prise en compte par Ouattara serai se faire hara-kiri. Le pouvoir de Ouattara est un pouvoir dictatorial et donc incapable de concession. Et il en est ainsi parce que Ouattara lui-même n'est pas le vrai détenteur de son pouvoir. C'est un euphémisme que de dire que les vrais détenteurs du pouvoir dans notre pays sont les impérialistes occidentaux et américains. Ce sont eux qui ont intérêt à ce que le pays soit dirigé ainsi et non pas comme nous le souhaitons. Aussi, de la part des autorités intellectuelles et judiciaires commes Ouraga Obou, nous attendons une position claire, mais surtout engagée, dans le sens du combat de notre souveraineté et de notre indépendance, que mène le FPI et son Président Laurent Gbagbo depuis toujours.

3.Posté par Didigbé le 12/05/2015 17:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci camarade Ouraga Obou de te réveiller finalement. Même si c'est un réveil encore timide. Mieux vaut tard que jamais. Ne dit-on pas qu'il n'est jamais trop tard pour bien faire. Bien sûr, encore faut-il que tu veuilles vraiment bien faire. Car pour nous les ivoiriens "bien faire" c'est de reconnaitre l'imposture et la forfaiture de M. Ouattara et de les dénoncer. Toutefois,sache que Ouattara n'est pas un président ordinaire, normal qui gouverne en fonction des lois de ce pays. Il tient son pouvoir non pas du suffrage des ivoiriens, mais plutôt de la volonté de la communauté dite internationale. Aussi, son mode de gestion obéit-il aux intérêts de ceux qui nous l'ont imposé à coups de calash, de chars et autres armes de destruction massive. C'est à eux qu'il a des comptes à rendre et non aux ivoiriens dont les intérêts sont antagonistes à ceux de ses soutiens. Il n'a que faire de nos lois et se moque éperdument de nos jérémiades.Seules des forces progressistes coalisées contre lui pourrons venir à bout de sa dictature. C'est un appel.

Nouveau commentaire :

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Interviews | Contributions | Vidéos | People | Ça m'interpelle | Reportages | On en parle | Tribune | Dans l'objectif | Pêle-Mêle | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Le confidentiel (avec L'I.A.) | Sports | Santé et sexualité | Espace NTIC | Économie | Mode - Beauté | Tourisme - Voyages | Vidéos en streaming | Afrique - Monde | Une | À ne pas manquer | Documents | Avis et communiqués | IVOIRE CINÉ | COURTS MÉTRAGES | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


Côte d'Ivoire, la presse à l'épreuve de la liberté - DOCUMENTAIRE 2002

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 01/11/2016 | 1189 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 20/10/2016 | 1791 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 24/09/2016 | 2160 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 05/09/2016 | 1400 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 02/09/2016 | 644 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 20



ladepechedabidjan : CÔTE D'IVOIRE - À la CPI, les témoins de l’accusation sont entre fuite et aveux. À... https://t.co/GifHUKjoCa https://t.co/a7gsbMoTqI
Vendredi 9 Décembre - 16:15
ladepechedabidjan : CÔTE D'IVOIRE - RHDP Législatives à Gagnoa/ Guikahué a peur : Mme Bédié et Charles Diby... https://t.co/9B4MSmY1Xa https://t.co/xz40At6bIv
Vendredi 9 Décembre - 11:46
ladepechedabidjan : À quelques jours des législatives/ De nouveaux éléments sur la maladie de Soro, le chef... https://t.co/j4ylBWKlJv https://t.co/8UXegCvmJX
Vendredi 9 Décembre - 11:15
ladepechedabidjan : Procès Simone Gbagbo : l’audience reportée pour permettre au bâtonnier de "finaliser"... https://t.co/6mtoidNETz https://t.co/knqMLIaLBA
Vendredi 9 Décembre - 11:05

Facebook

Partager ce site