Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

BLOCO - COUPER, DÉCALER

03/11/2017 - La Dépêche d'Abidjan

BLOCO - ON VA OÙ ?

20/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOIRÉE CARITATIVE AU PROFIT DES ORPHELINATS D'AFRIQUE

03/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

LOGOBI STYLE - "ICI, C'EST ABIDJAN"

22/09/2017 - La Dépêche d'Abidjan

YODÉ ET SIRO - ASEC - KOTOKO

22/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 2

11/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 1

10/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

AU CONCERT DE SOUM-BILL, LE 05 AOÛT 2017, À PARIS

09/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

MAGA DINDIN - A CAPPELLA

30/06/2017 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ - "N'OUBLIEZ PAS"

17/04/2017 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan








L’ORIGINE DE LA FÊTE DE NOËL (PAR CHEIKH ANTA DIOP)

29/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Présidentielle 2015 : Le FPI peaufine son programme de gouvernement

Après avoir annoncé sa participation à la présidentielle d’octobre 2015, le Front populaire ivoirien (Fpi), parti de l’ex-Chef de l’Etat a achevé, le samedi 16 mai 2015, à Abidjan-Angré, les travaux du séminaire relatif à son programme de gouvernement (2015-2020).


L'ex-ministre Augustin Koudio Komoé, président du comité d'organisation du séminaireCrédits: CHEICKNA D. Salif
L'ex-ministre Augustin Koudio Komoé, président du comité d'organisation du séminaireCrédits: CHEICKNA D. Salif

A la clôture des travaux, l’ex-ministre Augustin Kouadio Komoé, président du comité d’organisation a décliné l’ossature de ce programme de gouvernement. Qui, à l’en croire, constitue pour son parti « l’un des outils qui crédibilisent son action politique ».

Principalement, a indiqué M. Komoé, les travaux ont porté sur l’état des lieux en 2000 au moment de l’accession du Fpi au pouvoir, le rappel des engagements du parti contenus dans les précédents programmes de gouvernement, l’impact de la rébellion sur ses programmes et sur la vie de la nation. A cela, il faut ajouter l’inventaire des réalisations du régime de la refondation, l’analyse critique de la gouvernance de 2011 à 2015, la vision du Fpi, les défis nouveaux et les mesures pour les relever.

La politique de la refondation continue…

« La politique de la refondation de la Côte d’Ivoire continue. Ce programme de gouvernement est une sorte de continuité (…) Notre politique s’apparente à notre vision de la gestion de la Côte d’Ivoire. Il faut redonner de nouveaux ressorts à ce pays pour qu’il se développe. C’est cela le sens de la refondation », a déclaré Augustin Kouadio Komoé.

Pour lui, c’est la nécessité de rendre plus dynamique cet outil de travail qui a suscité ce séminaire en vue de l’adapter au contexte mondial.

« Croire qu’on peut gouverner un Etat en 2015 comme on le faisait, il y a 50 ans, c’est se tromper (…) La politique extérieure et la diplomatie de façon générale doit être dynamique et s’adapter à l’évolution du monde. C’est ce que le Fpi a décidé de faire », a-t-il expliqué. C’est d’ailleurs pourquoi, il a souhaité que ce soit sur la base de la pertinence des projets de gouvernement et leur impact sur la population que les Ivoiriens opèrent le choix du Président de la République.

Changer d’attitude

Pour ce qui est de l’image du Fpi qui s’articule autour de la réconciliation, de la cohésion sociale et du bien-être des populations, M. Komoé a indiqué qu’il faut tirer des leçons de ce qui est arrivé à la Côte d’Ivoire. « Pour des responsables politiques qui ne font pas de la démagogie, on ne peut pas continuer à tenir des discours qu’on tenaient, il y a 5 ans. Est-ce que nous devons continuer à lancer des invectives entre nous Ivoiriens ? Est-ce que nous devons continuer de défier toute la communauté internationale ? », s’est-il interrogé. Avant de dire que sans vouloir passer l’éponge sur le passé, parce que la mémoire doit demeurer, il faut changer d’attitude.

Selon lui, il faut chercher aujourd’hui à rassembler les Ivoiriens. Car,"Si nous ne faisons pas le travaille de réconciliation, toutes les actions de développement sont vouées à l’échec". Poursuivant, il a affirmé qu’un pays divisé est ingouvernable et qu’un pays qui n’est pas réconcilié ne peut pas être correctement gouverné. « Nous en avons fait l’expérience. Et le Président Ouattara en fait l’expérience aujourd’hui », a-t-il relevé.

Également, il a invité les hommes politiques ivoiriens à se parler et à se retrouver autour des fondamentaux de la République. Ce, pour que la Côte d’Ivoire puisse amorcer son développement.

S’agissant de la signature de la charte de la coalition nationale pour le changement, le Fpi trouve que cela est une bonne chose mais ne constitue pas un événement majeur. « Nous l’avons fait plutôt dans le cadre de l’alliance des forces démocratiques », a-t-il rappelé.

Lire la suite
Dimanche 17 Mai 2015
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez


1.Posté par Akossia Pierre le 18/05/2015 09:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour nous, tout espoir est né depuis le 15 mai de la CNC, en présence de Banny, Koulibaly, Kouadio Konan Bertin dit KKB, Laurent Akoun, Kablan Brou et tant d’autres.

Pour Affi, c’est fini. Puisque son patron Alassane va bientôt déguerpir selon l’application de la loi de la république dont l’article 35. On lui souhaite bon congrès du 21 au 22 mai sous la protection de ses dozos.

Même si Alassane Dramane Ouattara allait aux élections, il serait terrassé, quel que soit le cas de figure. Même si violence et même si sa communauté internationale...

Nota : L’homme averti en vaut deux.

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Interviews | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 25/08/2017 | 2143 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 25/06/2017 | 1928 vues
11111  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 19/06/2017 | 892 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire


Marché d’esclaves en Libye : et si Laurent Gbagbo avait raison ?: L’ignoble scandale des migrants vendus aux enchèr… https://t.co/9e32lPwsLQ

Facebook

Partager ce site