Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan










LE PARCOURS HÉROÏQUE DU ZOUGLOU

CÔTE D'IVOIRE - PRISONNIERS DE L'INDIFFERENCE

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ANDY : L'HEURE A SONNÉ

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

05/07/2015 - La Dépêche d'Abidjan

BOBY YODÉ - CÉLÉBRATION DES 25 ANS DU ZOUGLOU À PARIS

29/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

LE ZOUGLOU, UNE MUSIQUE MILITANTE

14/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

TEASER - ZOUGLOU 25 ANS

11/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

VALEN GUÉDÉ À PROPOS DU ZOUGLOU

31/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ ET LÉAO KORÉ EN PRESTATION

22/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

MALMO EN PRESTATION

21/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ARRIVÉE DE PETIT DENIS ET DEBORDO LEEKUNFA À PARIS

18/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

AWOULABA

15/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

"LAURENT GBAGBO, C'EST MON PRÉSIDENT" - ABOU GALLIET

14/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan





Musique: Kôrô Ouatt dans le coma

22/10/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Deuil / Jean-Marc Guirandou inhumé hier

15/10/2016 - La Dépêche d'Abidjan



10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Derniers connectés
Jean Paul YAMEOGO
La dépêche  D'ABIDJAN
Jean Marius D'ALEXANDRIS
Val FASHION
Du male JPK
TSBAAH WAWAGNON
Sibailly ONÉ
Bienvenu AKE
N'chobi Alex BOUA
Koffi lambert YEBOUE
SERGE ETAME
Parfait RICHARD

Présidentielle 2015/ La FENOPACI invite les Ivoiriens à un enrôlement massif


La fédération nationale des orateurs de parlements et agoras de Côte d’Ivoire (FENOPACI), a tenu une conférence de presse le jeudi 18 juin 2015 sur la question de l’enrôlement pour l’élection présidentielle de 2015.
Jean-Marie KONIN, Président de la FENOPACI a expliqué aux participants que l’opération de révision de liste électorale qui a débuté depuis le 1er juin 2015 et qui s’achèvera le 30 juin, ne connait pas l’affluence escomptée. « Et cela est dû à trois raisons probables à savoir : le manque de volonté du régime Ouattara qui communique peu ou pas sur ce sujet, les manœuvres discriminatoires de la CEI qui met très peu de centres d’enrôlement dans les zones défavorables au régime actuel et le désintéressement de la population qui n’accorde plus d’intérêt au vote, préjugeant le fait que le régime utilisera la fraude pour se maintenir au pouvoir », a-t-il expliqué. Face à ce constat, Jean-Marie a dénoncé la légèreté avec laquelle la question de la révision de la liste électorale est traitée par le gouvernement et la CEI. Comme solution pour corriger ces erreurs, il a invité le gouvernement à communiquer de façon efficace et ouverte sur l’opération de recensement électoral. Avant d’interpeller la CEI au respect de son devoir de couvrir l’ensemble du territoire en rapprochant les centres d’enrôlement des populations cibles. Pour cela, il a lancé un appel à une participation massive à l’enrôlement, surtout à l’endroit des nouveaux majeurs, pour décider de leur avenir. Tout en invitant les Ivoiriens à maintenir un climat apaisé. Car- dit-il « cette opération apparait comme l’ultime occasion qui est donnée à chaque Ivoirien en âge de voter, de s’inscrire sur la liste électorale, afin de participer à l’élection présidentielle d’octobre 2015 ».

S.A.G
In L'Intelligent d'Abidjan
Vendredi 19 Juin 2015
Lu 209 fois
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez


1.Posté par Akossia Pierre le 20/06/2015 01:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nous sommes sensibles pour ce que tu prends comme décision, cher Anaki. Merci pour ton pays ! FPI t’attend !

J’ai lu pour vous !

Côte d’Ivoire – Le MFA d’Anaky rejoint le FPI de Gbagbo sur l’inéligibilité de Ouattara (Lettre ouverte à la CNC)

Anaky encourage la CNC dans « la bataille pour une transition civile » (Lettre ouverte du MFA à la CNC)

Chères frères, amis et camarades de la C-N-C

Pour ce qui est des élections générales de 2015, et plus particulièrement de la plus importante, la présidentielle, nous nous devons tous d’interpeller les deux grands réalisateurs de la scène publique de notre pays.

En effet, ils ont, deux ou trois années à l’avance, planté le décor, mis en place orchestres, acteurs et figurants, dans une mise en scène que l’histoire ne manquera pas de retenir ; en d’autres termes, pour la présidence 2015-2020, le duo Ouattara-Bédié restera au pouvoir ; et il n’y aura, en Côte d’Ivoire, au niveau des acteurs politiques, de la société civile comme de la population, que deux camps.

A) Celui de ceux qui suivent aveuglement et ne doivent utiliser leur entendement, non pas pour observer et s’interroger sur un quelconque bilan du mandat de Ouattara, mais pour paraitre les plus laudateurs et enthousiastes possible.

Ainsi, tous les jours, il nous sera fait étalage de marques ou manifestations d’émerveillement béatifique devant le génie politique de Bédié qui a engendré l’Appel de Daoukro, ou face aux ouvrages d’art du grand bâtisseur Ouattara, auquel le nombre de mandats, au-delà des deux initialement réservés pour surplomber la lagune Ebrié, est désormais plutôt open!

B) Il y a aussi forcement le camp de ceux qui ont un autre regard de l’ensemble de la gouvernance Ouattara après quatre années, et qui, plus attentifs aux conditions de vie des populations les plus démunies comme de la classe moyenne, en milieu urbain comme rural, sont beaucoup plus réservés, sinon même inquiets devant tout ce qui ne va pas en la Côte d’Ivoire d’aujourd’hui.
Le préambule de votre charte, celle de la CNC, en a livré un état aussi complet qu’implacable.
Et les partis politiques, la société civile et les millions d’Ivoiriennes et d’Ivoiriens qui ne se reconnaissent pas dans le grand opéra de Bédié – Ouattara qui vient de démarrer ses représentations, n’ont aujourd’hui les yeux tournés que vers la C-N-C, qui est la seule plateforme politique, à ce jour, qui a clairement annoncé les couleurs en disant qu’elle se constituait pour battre Ouattara aux élections et mettre fin à son pouvoir.

Oui, chers frères, amis et camarades de La Grande Coalition, tout le monde vous rejoindra, et soyez assurés que la majorité de la Côte d’Ivoire vous a déjà ouvert son cœur.

Voici près de 5 mois que Ouattara est en campagne électorale !!! D’ailleurs, à partir de maintenant, et jusqu’à l’élection , on peut dire que la Côte d’Ivoire ne travaillera plus, et ne vivra qu’au rythme et au souffle de cette présidentielle qui, à mon modeste avis, au cas où ce semblant de déferlante RHDP n’est pas freiné quelque part, ou ne trouve pas rapidement pour lui faire face, le phénomène de force sociale que la Grande Coalition porte en elle, nous allons inéluctablement vers des élections à la hussarde qui permettront à la firme Bakayoko corporation d’annoncer, par la voix de ses cinq fondés de pouvoir, dès 13h, le jour du vote, la victoire à 100% des pro- Ouattara. Il vaudrait mieux tout arrêter et plébisciter Ouattara en urgence pour que le programme de son œuvre céleste pour la Côte d’Ivoire ne souffre même pas un jour de ralentissement !

Chères frères, amis et camarades de la CNC, de la Grande Coalition, je vous sais au travail ; tout a certainement déjà été préparé et est même « calé », mais c’est l’un de vos membres naturels, à savoir LE MFA, par la voix de son président ANAKY KOBENA, qui voudrait vous faire une petite mais importante proposition !

En effet, évaluons ensemble les chances que nous avons d’obtenir, en quatre mois, la satisfaction de nos revendications principales, pour des conditions d’élections correctes et acceptables.

A- Les FRCI et les DOZOS seront ils intégralement désarmés, encasernés ou fixés à demeure ? Il y a déjà le problème des effectifs réels! On nous parle de 18.000, mais des ONG travaillant sur le terrain ont dénombré au moins 100.000 ex-combattants en attente, ou dans la nature ; qui croire, qui comprendre ? Et Personne n’a encore opposé un démenti à ces ONG, ni l’ADDR, ni le Ministère de la Défense! Le désarmement et la sécurisation des élections seront-ils au rendez-vous ?

B- Les vrais contrôles quant à la fraude sur la nationalité ivoirienne, n’ont pas encore été engagés par une grande commission réunissant les partis politiques, la société civile et le Ministère de l’Intérieur ; dans ces conditions, combien de personnes, ayant obtenu des papiers Ivoiriens par fraude, pourront prendre part au vote ? Et, depuis quand cette fraude est-elle organisée à grande échelle ?

Pour votre information, lors de son récent voyage à Paris, le Président du Burkina, Kafondo, a publiquement exprimé ses craintes de votes transfrontaliers ; De Burkinabés en Côte d’Ivoire, et d’Ivoiriens au Burkina ; tous avec d’authentiques faux papiers d’un pays comme de l’autre.
Et qui ne sait pas que le maitre d’œuvre de cette alchimie, l’un des plus grands spécialistes de l’identification au monde, est quelqu’un que tous les Ivoiriens, surtout ceux d’Agboville, connaissent très bien ?

Pourrons-nous être tranquillisés sur ce point important dans les quatre mois qui restent ?
C-Nous ne transigerons pas sur le fait qu’avant de participer à des élections, la composition de la CEI devra être changée et la part exorbitante et antidémocratique qu’y a désormais l’exécutif corrigée.

Certes, l’Assemblée Nationale a déjà adopté la loi, les députés PDCI ayant choisi de baisser les bras ! Mais c’est bien la constitution qui demande une instance indépendante ! Et rien n’est au-dessus de la constitution, même pas un vote de l’assemblée !

Par ailleurs, se pourrait –il que le cher frère PCA de BAKAYOKO CORPORATION, rende le tablier ou soit muté ailleurs, surtout que sa reconduction à ce poste aurait été le vœu le plus cher de quelqu’un qu’il aurait paradoxalement spolié de 600.000 voix aux dernières élections !

D-Et cette réconciliation , à laquelle notre pays aspire tant, mais qui, de toute évidence, est le cadet des soucis de Ouattara, avec le nombre encore élevé de prisonniers politiques et militaires, d’exilés peu motivés pour le retour, l’interdiction de s’exprimer de plus en plus durement imposée à l’opposition ou à tout ce qui va pas dans le sens voulu ? Verra-t-on vraiment de grandes et fortes mesures et décisions traduisant enfin une véritable volonté politique de tourner la page ?

Je pourrais continuer encore, mais je me dois de libérer votre attention pour la diriger vers ce qui, à mon sens, devrait être la véritable priorité du combat de tous ceux qui espèrent et veulent un changement, dès cette année 2015.

Puisqu’il se profile que dans leur course effrénée vers des élections dans les conditions présentes, qu’ils se font forts d’emporter dès le premier tour, Alassane Ouattara et Bédié feront la sourde oreille face aux doléances légitimes et fondées de l’opposition politique et de la société civile, que doit faire la CNC, la Grande Coalition, n’ayant pas le choix des armes ?

Oui, frères, amis et camarades de la CNC, de la Grande Coalition, notre premier et ultime combat doit être celui de la stricte application de la constitution de la Côte d’Ivoire.

Ce texte, notre loi fondamentale, au-dessus de toutes les autres, et qui ne peut être amendé que par un referendum, par appel à la votation populaire, pose en son article 35 les conditions de l’éligibilité à la Présidence de la République.

Il se trouve que sur ce point, le candidat unique du RHDP, a un problème soulevé depuis 2000.
Et la situation d’exception qui a justifié le recours à l’article 48 de la constitution et qui a permis à tous les signataires des accords de Marcoussis d’être admis à l’éligibilité est loin derrière nous ;

Nouveau commentaire :

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Interviews | Contributions | Vidéos | People | Ça m'interpelle | Reportages | On en parle | Tribune | Dans l'objectif | Pêle-Mêle | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Le confidentiel (avec L'I.A.) | Sports | Santé et sexualité | Espace NTIC | Économie | Mode - Beauté | Tourisme - Voyages | Vidéos en streaming | Afrique - Monde | Une | À ne pas manquer | Documents | Avis et communiqués | IVOIRE CINÉ | COURTS MÉTRAGES | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


Côte d'Ivoire, la presse à l'épreuve de la liberté - DOCUMENTAIRE 2002

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 01/11/2016 | 1155 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 20/10/2016 | 1738 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 24/09/2016 | 2142 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 05/09/2016 | 1371 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 02/09/2016 | 624 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 31/08/2016 | 689 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 20



ladepechedabidjan : Législatives en Côte d’Ivoire : une partie du FPI ne présentera pas de candidat: En Côte... https://t.co/dCD0pf59ZS https://t.co/cQHVBHDstV
Samedi 3 Décembre - 13:27
ladepechedabidjan : Et si j’avais raison: Avec les élections en Gambie et surtout le système particulier de... https://t.co/dFsYGHVW7c https://t.co/hEKe5Bmf9G
Samedi 3 Décembre - 13:02
ladepechedabidjan : CÔTE D'IVOIRE - Les affrontements entre des "syndicats" à Abidjan vendredi ont fait 2... https://t.co/P5a73D8R6x https://t.co/EdxtEhgZ6K
Samedi 3 Décembre - 12:32
ladepechedabidjan : ENTRETIEN AVEC FRANÇOIS MBUKU KASA (OPPOSANT CONGOLAIS EN EXIL) https://t.co/etQ47E03kZ https://t.co/8swaDSKzUL
Vendredi 2 Décembre - 17:30

Facebook

Partager ce site