Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan










LE PARCOURS HÉROÏQUE DU ZOUGLOU

CÔTE D'IVOIRE - PRISONNIERS DE L'INDIFFERENCE

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ANDY : L'HEURE A SONNÉ

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

05/07/2015 - La Dépêche d'Abidjan

BOBY YODÉ - CÉLÉBRATION DES 25 ANS DU ZOUGLOU À PARIS

29/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

LE ZOUGLOU, UNE MUSIQUE MILITANTE

14/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

TEASER - ZOUGLOU 25 ANS

11/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

VALEN GUÉDÉ À PROPOS DU ZOUGLOU

31/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ ET LÉAO KORÉ EN PRESTATION

22/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

MALMO EN PRESTATION

21/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ARRIVÉE DE PETIT DENIS ET DEBORDO LEEKUNFA À PARIS

18/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

AWOULABA

15/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

"LAURENT GBAGBO, C'EST MON PRÉSIDENT" - ABOU GALLIET

14/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan








10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Derniers connectés
Jean Paul YAMEOGO
La dépêche  D'ABIDJAN
Jean Marius D'ALEXANDRIS
Val FASHION
Du male JPK
TSBAAH WAWAGNON
Sibailly ONÉ
Bienvenu AKE
N'chobi Alex BOUA
Koffi lambert YEBOUE
SERGE ETAME
Parfait RICHARD

Ppte, pluies de milliards sur la Côte d’Ivoire : Acculé, Ouattara trompe les Ivoiriens



La fête est grande et totale dans la cour de Ouattara. Et on continue de sabler le champagne, comme si la Côte d’Ivoire venait d’atteindre le bout du tunnel avec le statut de Ppte qui lui a été concédé. Ouattara comme un metteur en scène d’une pièce de théâtre d’ailleurs mal montée, regarde du haut de son palais, sa cour s’offrir en spectacle. Dans ce jeu de rôle, il y a l’acteur principal qui se fait voir. C’est ce rôle que tente par moments, de camper le Premier ministre Ahoussou Jeannot. L’homme se retrouverait merveilleusement, dans une grande comédie digne d’un show de Louis de Funès. La semaine dernière, il a même donné le ton en parlant à son grand maître. «Vous êtes un Président gagneur», lâche-t-il à Ouattara, avec une fausse fierté, en parlant du statut de Pays pauvre très endetté (Ppte) qui vient d’être accordé à la Côte d’Ivoire. Ouattara au plus bas dans l’opinion, n’attendait que ça pour se polir une image déjà esquintée par les scandales, le «rattrapage» et les exploits tragiques de son armée, les Frci. Malheureusement pour lui, l’exercice est très difficile. Il y a des images qui ne passent même pas, malgré les plus grands tapages publicitaires. Comme au temps de l’opposition, il continue de se donner un destin messianique. Un an après, les Ivoiriens sont toujours obligés de se contenter de promesses. En fait, il l’a lui même dit sur les ondes de Rfi. Tout le monde doit attendre 2014, c'est-à-dire vers la fin de son mandat pour «manger». C’est vrai qu’il n’y a plus d’argent pour s’acheter «la ceinture qu’on doit serrer», comme le dit le magazine satirique «Gbich». On peut pour le moment, se contenter d’une corde. La messe est dite… A défaut d’avoir aujourd’hui la presse hexagonale qui a désormais d’autres chats à fouetter en Côte d’Ivoire, Ouattara se contente d’un spectacle qui finit par ennuyer. Sur place, il y a les hommes de services pour le faire. N’a-t-il pas tancé ses porte-voix de ne pas faire le poids devant la presse libre, malgré tous les moyens mis dans la balance. Depuis la semaine dernière, le confrère «Le Patriote», le haut parleur de Ouattara y va donc à fond, dans cette campagne publicitaire, après l’admission de la Côte d’Ivoire au statut de Ppte. «La magie Ouattara commence à porter ses fruits. Pluie de milliards sur la Côte d’Ivoire. Ppte : 2000 milliards. Club de Paris : 3248 milliards». Les Ivoiriens découvrent sûrement avec étonnement, qu’ils ont un magicien au sommet de l’Etat. Peut-être, un magicien à qui il manque encore la baguette magique pour résoudre les milliers de problèmes qui les assaillissent depuis le 11 avril 2011. Car à son arrivée au pouvoir dans les conditions que tout le monde sait, le magicien Ouattara a parcouru le monde sans trouver le moindre centime pour la Côte d’Ivoire. Au point de ranger l’un de ses slogans de campagne, «mon travail, c’est chercher l’argent». Alors que plus les jours passent, plus les ivoiriens découvrent un homme qui en réalité, ne sait pas chercher l’argent. On est même surpris que le Fmi, sa maison qu’il a façonnée lui pose des conditions. Comme ils le font pour tout autre petit président d’un petit pays africain. C’est du Ouattara tout cuit. C’est pourquoi il peut appeler l’annulation d’une dette, une pluie de milliards qu’il fait abattre sur la Côte d’Ivoire. Alors que le principe est bien simple. Les bailleurs de fonds que sont le Fmi, la Banque mondiale et le Club de Paris renoncent à des dettes vis-à-vis de la Côte d’Ivoire. En clair, ils abandonnent une bonne partie du montant que l’Etat remboursait chaque année, au titre de la dette extérieure. Désormais, avant d’emprunter, la Côte d’Ivoire devra montrer patte blanche. L’Etat Ouattara peut il vivre sans l’aide internationale ? Grande question. Dans la sous-région ouest africaine, il n’y a que le Président Gbagbo qui a réussi cet exploit. Toute l’Afrique se rappelle le «Budget sécurisé» qui est une marque déposée Paul Antoine Bohoun Bouabré, alors ministre de l’Economie. C’est d’ailleurs lui le père du Ppte. Mais avec le pouvoir actuel, tout ce qui est pro-Gbagbo est radicalement voué aux gémonies. C’est pourquoi le Premier ministre Ahoussou Jeannot, après l’obtention du statut de Ppte, ne s’empêche pas de se couvrir de ridicule. En parlant de ceux qui ont travaillé sur le dossier, il omet volontairement le Président Gbagbo et cite Bédié qui visiblement s’est senti gêné d’entendre ces éloges inutiles. Car il est su de tout le monde, même des «suiveurs» du Rhdp que c’est bien le Président Gbagbo qui est le père de ce dossier en Côte d’Ivoire. Qu’a fait le Président Bédié ? Cela n’existe que dans l’imaginaire du Premier ministre Ahoussou Jeannot. Il est clair que le ridicule ne tue pas. Mais bon… Les Ivoirien se souviennent encore des propos de Ouattara qui moquait le Président Gbagbo lorsque le principe du Ppte a été acquis. «Je suis étonné que quelqu’un soit heureux parce qu’il est déclaré pays pauvre», a à l’époque, laissé entendre le président du Rdr. C’était au temps de l’opposition. Mais entre la présidence du Rdr et la présidence de la République, il y a plusieurs grands pas que Ouattara a franchis. Le Ppte est aujourd’hui présenté comme son fait. Pourtant, ce dossier était déjà bouclé. Ça, le ministre Diby Koffi le sait. Il est bien conscient que tout le spectacle servit actuellement n’est que pure verbiage. Car les Bailleurs de fonds internationaux avaient remis la Côte d’Ivoire à 2012 pour le Ppte. C’est ce qui a été fait. Ouattara ne fait donc qu’inaugurer ce que le Président Gbagbo a construit. Les Ivoiriens l’ont vu avec amusement et au milieu d’un grand battage médiatique, sur les chantiers du Président Gbagbo. A Yamoussoukro, le Premier ministre Ahoussou Jeannot a mobilisé des journalistes sur les chantiers de prolongement de l’Autoroute du Nord. Cela sans la moindre gêne. Avait-il le choix ? Pas du tout. Car depuis le 11 avril 2011, la Côte d’Ivoire attend toujours les projets de Ouattara. En réalité, il n’en a pas. C’est pourquoi il se contente de ce qui est déjà là, de ce qu’il a trouvé en place. Peu importe si ces projets ne partent pas sa marque. A Abobo, on continuera de louer ses mérites. En lui attribuant indûment des exploits qui ne sont pas de lui.

Guehi Brence in Le Temps
Mardi 3 Juillet 2012
Lu 249 fois
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Interviews | Contributions | Vidéos | People | Ça m'interpelle | Reportages | On en parle | Tribune | Dans l'objectif | Pêle-Mêle | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Le confidentiel (avec L'I.A.) | Sports | Santé et sexualité | Espace NTIC | Économie | Mode - Beauté | Tourisme - Voyages | Vidéos en streaming | Afrique - Monde | Une | À ne pas manquer | Documents | Avis et communiqués | IVOIRE CINÉ | COURTS MÉTRAGES | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


Côte d'Ivoire, la presse à l'épreuve de la liberté - DOCUMENTAIRE 2002

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 01/11/2016 | 1189 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 20/10/2016 | 1791 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 24/09/2016 | 2160 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 05/09/2016 | 1400 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 02/09/2016 | 644 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 20



ladepechedabidjan : CÔTE D'IVOIRE - À la CPI, les témoins de l’accusation sont entre fuite et aveux. À... https://t.co/GifHUKjoCa https://t.co/a7gsbMoTqI
Vendredi 9 Décembre - 16:15
ladepechedabidjan : CÔTE D'IVOIRE - RHDP Législatives à Gagnoa/ Guikahué a peur : Mme Bédié et Charles Diby... https://t.co/9B4MSmY1Xa https://t.co/xz40At6bIv
Vendredi 9 Décembre - 11:46
ladepechedabidjan : À quelques jours des législatives/ De nouveaux éléments sur la maladie de Soro, le chef... https://t.co/j4ylBWKlJv https://t.co/8UXegCvmJX
Vendredi 9 Décembre - 11:15
ladepechedabidjan : Procès Simone Gbagbo : l’audience reportée pour permettre au bâtonnier de "finaliser"... https://t.co/6mtoidNETz https://t.co/knqMLIaLBA
Vendredi 9 Décembre - 11:05

Facebook

Partager ce site