Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

BLOCO - COUPER, DÉCALER

03/11/2017 - La Dépêche d'Abidjan

BLOCO - ON VA OÙ ?

20/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOIRÉE CARITATIVE AU PROFIT DES ORPHELINATS D'AFRIQUE

03/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

LOGOBI STYLE - "ICI, C'EST ABIDJAN"

22/09/2017 - La Dépêche d'Abidjan

YODÉ ET SIRO - ASEC - KOTOKO

22/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 2

11/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 1

10/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

AU CONCERT DE SOUM-BILL, LE 05 AOÛT 2017, À PARIS

09/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

MAGA DINDIN - A CAPPELLA

30/06/2017 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ - "N'OUBLIEZ PAS"

17/04/2017 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan








L’ORIGINE DE LA FÊTE DE NOËL (PAR CHEIKH ANTA DIOP)

29/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

"Poursuites des criminels des deux camps" : De qui se moque Fatou Bensouda ?


"Poursuites des criminels des deux camps" : De qui se moque Fatou Bensouda ?
Fatou Bensouda fait vraiment honte à la justice internationale ! Quand elle a le dos au mur, parce que sans arguments pour se délivrer des griffes de son gênant parti-pris dans le dossier ivoirien, elle jette à la face du monde un discours suranné du genre : «Aucun camp ne sera épargné». Mais personne n’est dupe, le camp Ouattara est bel et bien épargné ; point n’est besoin de faire un dessin pour le prouver. Cela fait plus d’un an que Laurent Gbagbo a été transféré à la Haye, pour coaction indirecte. Mais cela fait aussi plus d’un an que les responsables des massacres de Duékoué, de Yopougon, d’Anokoua Kouté, pour ne citer que ceux-là, se la coulent douce à Abidjan. Fatou Bensouda n’a jusqu’à ce jour entrepris de les poursuivre. Elle compte le faire à la saint glin glin. Sic ! Comment va-t-elle s’y prendre, quand même les enquêtes sont séquentielles, et ne concernent que les membres d’un seul des deux camps protagonistes de la crise ivoirienne ? Fatou Bensouda va prendre une éternité pour se préparer à ouvrir sa fameuse enquête sur les crimes commis par le camp Ouattara. Puis elle se donnera une autre éternité pour mettre en route la procédure de transfèrement devant la Cour. Si elle est encore là ! Pour l’heure, c’est Gbagbo, son épouse, Blé Goudé, et peut-être d’autres proches de l’ancien président qui sont dans le viseur de la Cpi. Parce qu’ «aucun camp ne sera épargné.» La honte ! Même la commission nationale d’enquête mise sur pied par Ouattara lui-même a mis à l’index plus de 700 criminels de son camp dont certains méritent amplement de rejoindre Laurent Gbagbo dans le box des accusés. Mais, évidemment, Bensouda ne peut pas les poursuivre, parce que cela pourrait remonter jusqu’au «Grand Chef». Ce qui serait un sacrilège en ces temps des solutions à problèmes. Car il faut faire en sorte que le «Grand Chef» reste en dehors de ces crimes odieux. Alors, Bensouda essaie de trouver des stratagèmes, se paye la tête des Ong de défense des Droits de l’Homme qui n’arrêtent pas de pondre des rapports épinglant les nouvelles autorités, en faisant croire que Ouattara et son groupe sont dans le viseur. Alors que ce n’est pas vrai. Si avec Laurent Gbagbo, seul à la barre, la boîte de pandore est secouée, et pourrait s’ouvrir, imaginons un seul instant que Guillaume Soro, Koné Zakaria, ou Cherif Ousmane pointent présents à la Haye. L’identité de celui qui les a recrutés, armés et entretenus jusqu’au coup d’Etat manqué du 19 septembre 2002 qui a engendré la crise électorale serait connue. Et naturellement, ce dernier serait écroué à son tour pour répondre de ses crimes. Voici ce que redoute Bensouda qui cherche désespérément les voies et moyens de ne prendre dans ses filets que du menu fretin au bout de ses enquêtes séquentielles. Mais c’est peine perdue, parce que la question ivoirienne, du moins, les exactions commises contre les proches ou pro Gbagbo par des hommes de Ouattara sont aussi visibles qu’un nez au milieu du visage. Les acrobaties judiciaires de Fatou Bensouda n’y changeront rien.

B.T in LG Infos
Mardi 26 Février 2013
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez


1.Posté par guyseri le 26/02/2013 23:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Amadé Ourémi est un milicien pro-gbagbo installé dans le mont péko. allez le déloger aussi au lieu d'embêter une population paisible supposée ou avérée pro-gbagbo. est-ce d'ailleurs un crime d'être pro-gbagbo?

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Interviews | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 25/08/2017 | 2148 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 25/06/2017 | 1937 vues
11111  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 19/06/2017 | 897 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire


Esclavage en Libye : « Tout le monde savait », dénoncent les ONG: Les organisations telles qu’Amnesty international… https://t.co/0p7KEbLdfY

Facebook

Partager ce site