Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan










LE PARCOURS HÉROÏQUE DU ZOUGLOU

CÔTE D'IVOIRE - PRISONNIERS DE L'INDIFFERENCE

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ANDY : L'HEURE A SONNÉ

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

05/07/2015 - La Dépêche d'Abidjan

BOBY YODÉ - CÉLÉBRATION DES 25 ANS DU ZOUGLOU À PARIS

29/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

LE ZOUGLOU, UNE MUSIQUE MILITANTE

14/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

TEASER - ZOUGLOU 25 ANS

11/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

VALEN GUÉDÉ À PROPOS DU ZOUGLOU

31/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ ET LÉAO KORÉ EN PRESTATION

22/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

MALMO EN PRESTATION

21/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ARRIVÉE DE PETIT DENIS ET DEBORDO LEEKUNFA À PARIS

18/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

AWOULABA

15/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

"LAURENT GBAGBO, C'EST MON PRÉSIDENT" - ABOU GALLIET

14/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan





Musique: Kôrô Ouatt dans le coma

22/10/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Deuil / Jean-Marc Guirandou inhumé hier

15/10/2016 - La Dépêche d'Abidjan



10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Derniers connectés
Jean Paul YAMEOGO
La dépêche  D'ABIDJAN
Jean Marius D'ALEXANDRIS
Val FASHION
Du male JPK
TSBAAH WAWAGNON
Sibailly ONÉ
Bienvenu AKE
N'chobi Alex BOUA
Koffi lambert YEBOUE
SERGE ETAME
Parfait RICHARD

Ouverture de la caravane de la réconciliation à San Pedro: Un petit public accueille les artistes - De San Pedro à Gagnoa : Ces artistes des régions visitées oubliés … - Le déficit de communication décrié


Ouverture de la caravane de la réconciliation à San Pedro: Un petit public accueille les artistes - De San Pedro à Gagnoa : Ces artistes des régions visitées oubliés … -  Le déficit de communication décrié
Ouverture de la caravane de la réconciliation à San Pedro:Un petit public accueille les artistes

La caravane nationale de sensibilisation à la paix et à la réconciliation organisée par le ministère de la Culture et de la Francophonie et la Commission dialogue, vérité et réconciliation (Cdvr), était à son ouverture ce samedi 20 octobre au stade Auguste Denise de San Pedro. Au programme, plus de 15 artistes dont des sommités de la musique ivoirienne et mondiale, notamment Alpha Blondy, Tiken Jah Facoly, Meiway Yodé & Siro, Les Galliets et autres se sont produits dans un stade clairsemé. Un revers au pouvoir Ouattara qui tente un passage en force dans un pays où une partie de la population, les pro-Gbagbo, est diabolisée.
Il est 15 heures, lorsque le concert débute en présence de Maurice Bandama, ministre de la Culture et de la Francophonie, du préfet Jacques Obouo, du député sous-préfecture M. Soro et de M. Diabagaté représentant du ministre des Eaux et Forêts, maire de San Pedro, Clément Nabo. Les organisateurs sont restés sur leur faim quant à la l’affluence des spectateurs. Les forces de l’ordre, très visibles, n’ont pas fort à faire. C’est donc dans un stade clairsemé que tour à tour, Faldal Dey, Espoir 2000, Angelo Dogba et autres offrent leurs partitions. Les écrans géants, et la qualité de la lumière font penser aux grands jamborees, où le petit public a chanté en chœur par moments avec les artistes.
Il est un peu plus de minuit lorsque la méga star du reggae Alpha Blondy, le supporter de Laurent Gbagbo à la campagne présidentielle de novembre 2010, avant qu’il ne lâche brusquement, s’installe sur le podium. Juste après Tiken Jah que l’on savait déjà acquis à la cause Ouattara. Il donne un show «propre» devant un tout petit public enthousiasmé. Vers 2 heures du matin, fin du spectacle.
Pour un rendez-vous qui réunissait sur la même scène, certaines grosses pointures de la musique ivoirienne, sans les pro-Gbagbo, il ne fallait pas s’attendre à une grand’messe. Hélas !

A.Dadge Debolley in NOTRE VOIE
dounaci@gmail.com



Caravane de la réconciliation nationale / De San Pedro à Gagnoa : Ces artistes des régions visitées oubliés …

Après San Pedro le samedi 20 octobre, la caravane de la réconciliation nationale fait escale aujourd’hui (hier - ndlr) à Gagnoa. Avant le départ des artistes pour San Pedro le 19 octobre, le ministre de la Culture et de la Francophonie, Maurice Bandaman précisait qu’il ne s’agit pas d’une caravane pour une ou deux personnes. Relevant les difficultés, causes de plusieurs reports, Maurice Bandaman a expliqué qu’il «fallait accorder les violons pour que l’opération engage tout le monde». Est-ce le cas ? Djabo Steck, artiste-musicien (ex-batteur de Amédée Pierre et Ernesto Djédjé) note que le violon est mal accordé. «Nous sommes une génération après Amédée Pierre et Anouma Brou Félix. On ne peut faire une caravane sans Diabo Steck, Noël Dourey, Mawa Traoré, Bailly Spinto, Kéké Kassiry, Wouon Pierre… Il est vrai qu’on parle de têtes d’affiches mais, il y a d’abord eu nous qui les avons faites. Personne ne peut nous le dénier», a indiqué hier Djabo Steck rencontré à Angré. Selon lui, cette génération d’artistes qu’il cite se sent «spoliée». D’où son ras-le-bol parce que, fait-il savoir, «nous sommes des repères, des icônes». A savoir moi, Bailly Spinto, Noël Dourey, Anouma Brou Félix, Kouamé Adigri, Eba Aka Jérôme, GG Léopoldine, Tiane… «Il faut associer tout le monde», insiste-t-il. «En 1985, nous avons fait le concert de la paix simultanément à Bouaké et Abidjan. Aucun artiste n’a été laissé pour compte. Que les gens pensent à l’intérêt supérieur de la culture ivoirienne et non à leur propre intérêt. Quand on fait une réconciliation et qu’on fait de l’exclusion, on est mal parti parce qu’on fait des frustrés». Sur l’étape (1) de San Pedro, Djabo Steck conçoit difficilement que des artistes de la région n’aient pu être associés. Les Patrons, Petit Denis, Chantal Taïba, Gba Eugène… «Ce sont des artistes qui ont un public!», témoigne-t-il. Rappelant par ailleurs qu’un des volets de la caravane est l’échange avec les populations sur les frustrations qu’elles ont connues, Djabo ajoute – l’intérêt d’associer ces artistes oubliés parce que «les messages doivent être véhiculés dans les langues de la région où la caravane fera escale. S’il faut parler en français, les gens ne sauront pas de quoi il s’agit !». Pour lui, il est évident que ces artistes non associés à la caravane sont une pièce importance pour édifier la ‘’maison réconciliation’’.

Le constat qu’il fait de l’étape de San Pedro est le même pour Gagnoa. «Où sont les Woody, John Yalley, Bailly Spinto, Noël Dourey, Billy Gad ? Il n’est pas trop tard. Qu’on appelle les autres. L’injustice persistante amène la révolte. J’espère qu’on ne va pas en arriver là. J’interpelle les autorités, j’appelle au secours le président de la République et qu’on rétablisse l’ordre», a plaidé Djabo Steck qui relève pour d’autres étapes l’absence de Antoinette Allany «qui a offert sa poitrine», Le Molare, Valen Guédé et bien d’autres. «C’est bien d’appeler Blondy, Tiken Jah, A’salfo mais, rappelle Djabo, quand les fusils tonnaient nous avons tout perdu. Où étaient-ils ? Aujourd’hui, ils mangent à la table des rois. Ce n’est pas normal ! C’est une injustice qu’il faut réparer».
La musique et le football, soutient-il, sont deux facteurs de rapprochement, «il ne faut pas faillir à notre mission. Si on rate cette caravane, on aura jeté de l’argent par la fenêtre. Il ne le faut pas», défend Djabo Steck. Parlant d’argent, Djabo Steck ouvre une brèche sur les cachets des artistes associés à la caravane. Pour lui, si tant est que l’Unartci (Union nationale des artistes de Côte d’Ivoire) dirigée par Ken Adamo est la faitière, elle ne devait accepter la somme de 20 millions de Fcfa pour le cachet de 120 artistes qu’elle propose sur les 200. Rappelons que dans le budget de 824 millions de Fcfa, 45% sont consacrés aux cachets des artistes.

«C’est dérisoire de donner par exemple 50.000 Fcfa à des artistes. Il y a les artistes côtés, ceux qui sont en voie d’être côtés et ceux qui ne le sont pas. Alors il fallait créer un barème. Nous décrions qu’on donne des cachets mirobolants à un groupe quand un autre groupe a des miettes», a-t-il dénoncé. S’il dit soutenir «à fond» la caravane de réconciliation, Noël Dourey se veut clair : «Je ne participerai pas». Ce qu’il mentionne : «La caravane durera 14 jours. Nous autres sommes dans le processus de réconciliation depuis longtemps. La réconciliation est un processus. Ce qui est important, c’est que la paix revienne. Si aujourd’hui, il y a d’autres personnes pour assurer la suite, c’est bien. L’image que nous devons donner c’est de voir les artistes réconciliés», a-t-il traduit.

Koné Saydoo in L'Intelligent d'Abidjan


Caravane nationale de la paix : Le déficit de communication décrié

Après le lancement de la caravane de la paix, le samedi 20 octobre 2012, à San Pedro, le bilan de cette première étape semble moins satisfaisant pour certains artistes dont Alpha Blondy, Tiken Jah et les autres qui souhaitent une amélioration au niveau de la communication vu le public qui n’aurait pas été à la hauteur de leur attente. Conséquence : une réunion d’urgence a modifié, le dimanche 21,le programme du voyage. Prévu pour 14 heures, c’est finalement à 17heures que la caravane est partie de la cité portuaire pour arriver à Gagnoa à 23 heures 30mn. A San Pedro tout comme à Gagnoa où les missionnaires de la paix vont communier avec les populations locales aujourd’hui mardi (hier -ndlr), nombreux sont les habitants qui ne savent pas qu’un tel événement se tient dans leur cité. Aussi faut-il le signaler, cinq organes de presse seulement couvrent pour l’instant cette activité d’utilité publique. Mais au-delà, un fait parait beaucoup curieux, celui de l’absence de la Commission dialogue vérité et réconciliation pourtant annoncée comme la cheville ouvrière de cette caravane. En attendant qu’une réponse soit donnée à cette interrogation, nombreux sont ceux qui accusent la structure chère au premier ministre Charles Konan Banny de boycott.

DIEUSMONDE TADE in Le Nouveau Reveil
Envoyé spécial à Gagnoa
Mercredi 24 Octobre 2012
Lu 1628 fois
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Interviews | Contributions | Vidéos | People | Ça m'interpelle | Reportages | On en parle | Tribune | Dans l'objectif | Pêle-Mêle | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Le confidentiel (avec L'I.A.) | Sports | Santé et sexualité | Espace NTIC | Économie | Mode - Beauté | Tourisme - Voyages | Vidéos en streaming | Afrique - Monde | Une | À ne pas manquer | Documents | Avis et communiqués | IVOIRE CINÉ | COURTS MÉTRAGES | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


Côte d'Ivoire, la presse à l'épreuve de la liberté - DOCUMENTAIRE 2002

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 01/11/2016 | 1160 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 20/10/2016 | 1741 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 24/09/2016 | 2144 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 05/09/2016 | 1377 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 02/09/2016 | 626 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 31/08/2016 | 691 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 20



ladepechedabidjan : PROMOTION DU SINGLE BOUGER-BOUGER : UNE JOURNÉE À PARIS AVEC MAGIC SYSTEM ET MOKOBÉ https://t.co/iGIDaFh6r5 https://t.co/AGjQ4Oy0xf
Samedi 3 Décembre - 20:35
ladepechedabidjan : Législatives en Côte d’Ivoire : une partie du FPI ne présentera pas de candidat: En Côte... https://t.co/dCD0pf59ZS https://t.co/cQHVBHDstV
Samedi 3 Décembre - 13:27
ladepechedabidjan : Et si j’avais raison: Avec les élections en Gambie et surtout le système particulier de... https://t.co/dFsYGHVW7c https://t.co/hEKe5Bmf9G
Samedi 3 Décembre - 13:02
ladepechedabidjan : CÔTE D'IVOIRE - Les affrontements entre des "syndicats" à Abidjan vendredi ont fait 2... https://t.co/P5a73D8R6x https://t.co/EdxtEhgZ6K
Samedi 3 Décembre - 12:32

Facebook

Partager ce site