Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan










LE PARCOURS HÉROÏQUE DU ZOUGLOU

CÔTE D'IVOIRE - PRISONNIERS DE L'INDIFFERENCE

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ANDY : L'HEURE A SONNÉ

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

05/07/2015 - La Dépêche d'Abidjan

BOBY YODÉ - CÉLÉBRATION DES 25 ANS DU ZOUGLOU À PARIS

29/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

LE ZOUGLOU, UNE MUSIQUE MILITANTE

14/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

TEASER - ZOUGLOU 25 ANS

11/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

VALEN GUÉDÉ À PROPOS DU ZOUGLOU

31/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ ET LÉAO KORÉ EN PRESTATION

22/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

MALMO EN PRESTATION

21/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ARRIVÉE DE PETIT DENIS ET DEBORDO LEEKUNFA À PARIS

18/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

AWOULABA

15/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

"LAURENT GBAGBO, C'EST MON PRÉSIDENT" - ABOU GALLIET

14/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan





Musique: Kôrô Ouatt dans le coma

22/10/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Deuil / Jean-Marc Guirandou inhumé hier

15/10/2016 - La Dépêche d'Abidjan



10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Derniers connectés
Jean Paul YAMEOGO
La dépêche  D'ABIDJAN
Jean Marius D'ALEXANDRIS
Val FASHION
Du male JPK
TSBAAH WAWAGNON
Sibailly ONÉ
Bienvenu AKE
N'chobi Alex BOUA
Koffi lambert YEBOUE
SERGE ETAME
Parfait RICHARD

Ouattara Gnonzié : Il faut suspendre l’élection présidentielle

Le président du Rassemblement pour la paix, le progrès et le partage (Rpp), Ouattara Gnonzié réclame la suspension de l’élection présidentielle d’octobre 2015, la mise en place d’une transition et la modification de l’article 35 de la constitution… pour une paix et une réconciliation durable en Côte d’Ivoire.


Comment va le RPP, après que le retour du président Laurent Dona Fologo au Pdci-Rda, son ancien parti ?

Le président Fologo est parti volontairement et nous a mis à la tête du parti, selon les textes. Lorsque le président démissionne, selon les textes du parti, c’est le secrétaire général qui prend les rênes. Nous nous fions aux textes, mais au-delà, tous les militants sont d’accord pour que je dirige le parti, il n’y a aucun problème pour cela.

Vous avez tenu une rencontre avec vos militants de Bouaké. Quel était le contenu du message que vous leur avez livré ?

Nous avons été invités par les coordinations de Bouaké et cette rencontre a été placée sous le sceau de la réconciliation nationale et la paix. Donc évidemment, nous avons parlé de paix et de réconciliation. Mais nous avons dit que cette paix et cette réconciliation se nourrissent de vérité. Et la première vérité, c’est qu’il faut que les Ivoiriens se réconcilient, il faut qu’ils se pardonnent. Mais pour se pardonner, il faut qu’on soit à deux, il faut que le gouvernement prenne des initiatives pour que les Ivoiriens puissent aller à la paix. Parce que si nous voulons la paix et qu’il y a des comportements d’arrogance, de mépris et de sélectivité, il n’y aura jamais la paix. Or il nous faut aller à la paix. C’est une obligation pour nous de nous réconcilier pour que la Côte d’Ivoire avance.

Vous aviez indiqué lors d’une de vos tournées que vous prendrez part à l’élection d’octobre 2015, à condition qu’un certain nombre de choses soient faites. Pensez-vous que certaines choses peuvent bloquer cette élection ?

Bien entendu, nous avons indiqué lors de notre message qu’en observant le processus électoral qui doit nous conduire à l’élection présidentielle, nous nous rendons compte que ce scrutin est hypothétique parce qu’il est sont loin d’être apaisé.

Qu’est-ce qui justifie cela, selon vous?

Pour la simple raison que le gouvernement a certainement fait ce qu’il devait faire, en ce qui concerne le désarmement, mais on se rend compte qu’au fur et à mesure que l’élection approche, on entend des bruits par-ci et par-là. Même dans les journaux, on parle des coupeurs de route partout. On voit et on entend des gens qui ont pris les armes qui menacent. Donc cette élection ne peut pas être apaisée parce que le désarmement n’est pas total. Elle ne peut pas non plus être inclusive parce que la constitution reste encore en l’état. Or, c’est avec cette constitution de 2000 que plusieurs personnes ont été rendues inéligibles parce que l’article 35 ne leur permettait pas d’être candidat. Et quand il y a eu 2000 et 2002 où la rébellion s’en est suivie, les rebelles ont dit : ‘‘nous prenons les armes parce qu’il y a la nationalité à double vitesse en Côte d’Ivoire’’. Et quand on est parti à Marcoussis, qu’est-ce qui a été dit ? Il a été dit que nous avons une constitution qui crée problème et qu’il fallait changer l’article 35, qu’il fallait l’amender. Pour aller aux élections de 2005 on ne pouvait pas amender la Constitution parce qu’il y avait la rébellion, on a fait un arrangement spécial, uniquement pour que ces personnes soient éligibles. On a passé 2005, 2009, 2010, nous sommes en 2015 et la constitution reste toujours en l’état. Et dans l’état actuel de cette constitution, beaucoup d’autres personnes seront inéligibles. Il faut donc changer l’article 35. Tant que l’article 35 ne change pas, nous n’irons pas à des élections inclusives ni apaisées.

Que préconisez-vous donc ?


Nous sommes un certain nombre de partis politiques et nous disons qu’il faut suspendre l’élection présidentielle, la reporter et mettre en place une transition qui va permettre à tout le monde de s’associer ; d’abord pour voir si les conditions des élections sont réunies et même surtout pour amender l’article 35 pour que personne ne soit exclu des élections. C’est ça qui peut amener la Côte d’Ivoire à la paix. Nous disons donc, plus jamais 2010, mais il faut prendre les dispositions pour qu’il en soit ainsi.

Réalisée par Aboubacar Al Syddick à Bouaké
Samedi 1 Août 2015
Lu 344 fois
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez


1.Posté par Akossia Pierre le 01/08/2015 16:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
I faut suspendre les élections pour résoudre au moins celui de Youssouf Bakayoko et celui d'Alassane Dramane Ouattara pour lui prouver sa situation d'inéligibilité !

Merci frère GNONZIE !

2.Posté par Akossia Pierre le 02/08/2015 19:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
INFO ! INFO ! INFO !

J'ai lu pour vous, c'est un communiqué final !

Pour le Front Populaire Ivoirien, "Alassane Ouattara reste et demeure inéligible à l’élection présidentielle de la République de Côte d’Ivoire"

Le communiqué final

Sur convocation du Secrétariat Général, le Comité Central du Front Populaire Ivoirien (FPI) s’est réuni en session extraordinaire élargie au Comité de Contrôle et aux Secrétaires Généraux de Fédération, le samedi 1er août 2015, à Abidjan-Cocody Riviera Golf, de 10h30 à 11h45, sous la présidence du camarade Laurent AKOUN, Président délégué du Parti, assisté du camarade Boubakar KONE, 1er Secrétaire Général Adjoint, Porte-parole par intérim.

L’ordre du jour de cette session a porté sur un point unique : l’analyse des conditions de l’élection présidentielle d’octobre 2015.

Ont répondu présents à cette session extraordinaire, en dehors des excusés pour des contraintes d’exil et d’emprisonnements politiques, toutes les structures du Parti (Comité de Contrôle et Fédérations), les membres statutaires du Comité central à travers les collèges suivants :

Collège des élus des Fédérations ;
Collège des députés ;
Collège des Présidents de Conseils Généraux ou de Districts ;
Collège des Maires ;
Collège des structures spécialisées et d’activités ;
Collège des Conseillers économiques et sociaux.

Dans son propos liminaire, le Président Délégué du Parti, le camarade Laurent AKOUN, a tenu à rappeler au Comité Central l’indisponibilité du Président du Parti, le camarade Laurent Gbagbo, détenu injustement à La Haye, ainsi que celle des camarades Hubert OULAYE (président du Comité de Contrôle), Simone Ehivet Gbagbo, Moïse Lida Kouassi, Assoa Adou, Sébastien Dano DJEDJE (tous Vice-présidents), KOUA Justin (Secrétaire Général Adjoint), Marie-France CISSE Mariam et DAHI Nestor (tous deux Secrétaire Nationaux) auxquels s’ajoutent plus de quatre cents (400) des nôtres encore retenus dans les liens de la détention depuis des années dans les geôles du pouvoir. Il a par ailleurs dépeint le climat délétère dans lequel baigne la Côte d’Ivoire à trois mois des élections générales prévues cette année .

Abordant le point unique de l’ordre du jour, le Comité Central a entendu une communication du Secrétariat Général présentée par le camarade Boubakar KONE, Secrétaire Général Adjoint,

Cette communication ayant trait à l’analyse de l’élection présidentielle annoncée pour octobre 2015, indique que les conditions relatives à l’organisation de ce scrutin ne sont pas encore réunies et propose que le Front Populaire Ivoirien se réserve le droit de s’y prononcer très prochainement, dans une déclaration officielle.

Nouveau commentaire :

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Interviews | Contributions | Vidéos | People | Ça m'interpelle | Reportages | On en parle | Tribune | Dans l'objectif | Pêle-Mêle | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Le confidentiel (avec L'I.A.) | Sports | Santé et sexualité | Espace NTIC | Économie | Mode - Beauté | Tourisme - Voyages | Vidéos en streaming | Afrique - Monde | Une | À ne pas manquer | Documents | Avis et communiqués | IVOIRE CINÉ | COURTS MÉTRAGES | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


Côte d'Ivoire, la presse à l'épreuve de la liberté - DOCUMENTAIRE 2002

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 01/11/2016 | 1154 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 20/10/2016 | 1736 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 24/09/2016 | 2142 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 05/09/2016 | 1371 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 02/09/2016 | 624 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 31/08/2016 | 689 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 20



ladepechedabidjan : ENTRETIEN AVEC FRANÇOIS MBUKU KASA (OPPOSANT CONGOLAIS EN EXIL) https://t.co/etQ47E03kZ https://t.co/8swaDSKzUL
Vendredi 2 Décembre - 17:30
ladepechedabidjan : En Gambie, défaite historique du président autocrate Yahya Jammeh: Après une nuit très... https://t.co/pgy3gVLoGJ https://t.co/a1DLDRlz8t
Vendredi 2 Décembre - 17:10
ladepechedabidjan : Mort d’Ousmane Sow, le sculpteur de l’esprit et de la matière: Le sculpteur Ousmane Sow,... https://t.co/C00anW6gBO https://t.co/Rj0opm6qdw
Vendredi 2 Décembre - 16:25
ladepechedabidjan : CÔTE D'IVOIRE - Sommée à comparaître, Simone Gbagbo répond à la Cour : Comment... https://t.co/kYZX36vrab https://t.co/x73rKqJU2M
Vendredi 2 Décembre - 10:02

Facebook

Partager ce site