Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan










LE PARCOURS HÉROÏQUE DU ZOUGLOU

CÔTE D'IVOIRE - PRISONNIERS DE L'INDIFFERENCE

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ANDY : L'HEURE A SONNÉ

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

05/07/2015 - La Dépêche d'Abidjan

BOBY YODÉ - CÉLÉBRATION DES 25 ANS DU ZOUGLOU À PARIS

29/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

LE ZOUGLOU, UNE MUSIQUE MILITANTE

14/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

TEASER - ZOUGLOU 25 ANS

11/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

VALEN GUÉDÉ À PROPOS DU ZOUGLOU

31/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ ET LÉAO KORÉ EN PRESTATION

22/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

MALMO EN PRESTATION

21/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ARRIVÉE DE PETIT DENIS ET DEBORDO LEEKUNFA À PARIS

18/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

AWOULABA

15/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

"LAURENT GBAGBO, C'EST MON PRÉSIDENT" - ABOU GALLIET

14/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan








10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Derniers connectés
Jean Paul YAMEOGO
La dépêche  D'ABIDJAN
Jean Marius D'ALEXANDRIS
Val FASHION
Du male JPK
TSBAAH WAWAGNON
Sibailly ONÉ
Bienvenu AKE
N'chobi Alex BOUA
Koffi lambert YEBOUE
SERGE ETAME
Parfait RICHARD

Ouattara – Compaoré : pour conquérir la Côte d’Ivoire, ils ont tué Sankara et roulé Houphouët dans la farine !


Ouattara – Compaoré : pour conquérir la Côte d’Ivoire, ils ont tué Sankara et roulé Houphouët dans la farine !
Tout est parti de la menace contre les frontières de la Côte d’Ivoire avec la Haute Volta. A l’époque, la fougue révolutionnaire de Sankara l’aurait amené selon ses détracteurs à dénoncer les frontières héritées de la colonisation qui selon lui n’auraient pas tenu compte des interactions sociologiques entre les peuples. Il aurait soutenu qu’il entendait provoquer une nouvelle conférence internationale pour redéfinir les frontières des Etats d’Afrique de l’Ouest, notamment, celles entre la Côte d’Ivoire et la Haute Volta.
En tant que garant moral de l’héritage colonial en Afrique de l’Ouest, notamment dans le cadre de la Françafrique, Houphouët-Boigny ne pouvait pas tolérer un tel discours à la frontière nord-est de la Côte d’Ivoire. A l’époque, c’est l’hebdomadaire Jeune Afrique qui évoquera le lien entre Houphouët-Boigny et l’assassinat de Thomas Sankara par Blaise Compaoré.
Mais le temps est passé. Plus de deux décennies plus tard, Ouattara et Compaoré sont en passe de réaliser le rêve de Thomas Sankara, à savoir remettre en cause les frontières de la Haute Volta héritées de la colonisation en occupant une partie de la Côte d’Ivoire.
Aujourd’hui, la Révolution Permanente a décidé d’entrer au cœur de la raison fondamentale qui motive Ouattara depuis plus de 20 ans, dans son ambition folle de conquérir la Côte d’Ivoire et y créer une nouvelle colonie voltaïque de peuplement économique.
Les tenants de cette affaire sont nombreux. Mais les chemins pour y parvenir ont été tout aussi nombreux.
Rien n’a été improvisé. Tout a été pensé et prémédité. L’assassinat de Thomas Sankara pour rassurer Houphouët Boigny et extorquer sa confiance; le mariage avec Chantal la nièce d’Houphouët, obtenu par Blaise ; le mariage avec Dominique la secrétaire à tout faire d’Houphouët, obtenu par Ouattara; ensuite, le poste de Gouverneur de la BCEAO, obtenu par Ouattara alors vice-gouverneur pour le compte de la Haute Volta, au détriment des cadres ivoiriens dans cette institution; puis par la suite, le Poste de Président de la Commission Interministérielle qui déboucha sur celui de Premier Ministre du dernier Gouvernement Houphouët; tout ça a été préparé, minutieusement élaboré et exécuté avec dextérité par les deux frères stratèges, Blaise Compaoré et Dramane Ouattara.
Aujourd’hui, nous en sommes à l’évidence. Ils ont roulé Houphouët dans la farine en adoptant une méthode plus soft, plus élaborée pour obtenir le résultat que Sankara n’aurait jamais obtenu pour l’ex-Haute Volta, en faisant peur avec ses discours soi-disant révolutionnaires.
Alors pour ceux qui ne comprenaient pas pourquoi Ouattara, malgré les importants avantages financiers obtenus avec Houphouët et avec lesquels il aurait pu mener une vie paisible et dorée loin de la politique dans un pays qui n’est pas le sien, tenait coûte que coûte à diriger la Côte d’Ivoire, ils ont désormais la réponse. Et cette réponse est la suivante.
L’ex-Haute Volta, située en zone semi-désertique n’a aucune chance d’échapper à la pauvreté sauf si elle venait à faire une découverte de produits pétroliers ou gaziers dans son sous-sol. Pour sortir donc de cette pauvreté, il faut conquérir un nouveau territoire, de nouvelles terres. Mais où trouver ces terres riches et hospitalières qui offrent des opportunités inégalées de créer une colonie de peuplement et de développement?
C’est bien évidemment en Côte d’Ivoire, ce pays riche, alors dirigé par un vieil homme menacé par un pseudo-révolutionnaire, pris à la gorge par la conjoncture économique et à qui ont fait miroiter le Programme d’Ajustement structurel, comme seul et unique alternative pour sortir de la dépression économique. Mieux, l’histoire du peuple ivoirien liée à celle de la Haute Volta, autrefois baptisée la Haute Côte d’Ivoire par le Colon, offrait des opportunités insoupçonnées de créer la confusion nécessaire à une conquête en vue d’un repeuplement économique.
Les rôles ont alors été partagés. L’infiltration de la famille du vieux revenait à Blaise. L’infiltration de son environnement de travail revenait à Dramane. Et plus d’une décennie plus tard, ils y sont arrivés. Grâce au grand âge d’Houphouët dont on pouvait abuser à souhait, grâce à l’ivrognerie légendaire d’Henri Konan Bédié mais aussi et surtout, grâce à la naïveté de Laurent GBAGBO qui croyait que la politique était un jeu d’intelligence entre personnes civilisées.
Alors ces vieux ont poussé la Côte d’Ivoire dans la merde. Et ils n’ont aucune solution. L’un est mort en 1993. Celui-là a été remplacé par un homme presque mort et qui porte inconsciemment le masque de l’alcoolisme. Le dernier fait encore rêver des milliers qui pensent qu’il est un révolutionnaire empêché de mener la Révolution par le Colon qui le fit capturer et déporter dans une prison à la Haye. Or mon intime conviction est que ce grand Monsieur est un patriote et un nationaliste, mais non un révolutionnaire. Un jour, je vous dirai pourquoi.
Pendant ce temps, chaque jour, ce sont des colonies et des colonies de voltaïques qui se créent dans l’Ouest ivoirien. Les terres sont arrachées et occupées. Et au lieu de soulever ce débat, ce problème crucial de survie, il se trouve des cadres qui pensent à leurs petits avantages sociaux et financiers, jouant ainsi le jeu de l’envahisseur au détriment de l’intérêt supérieur du peuple de Côte d’Ivoire menacé de disparition comme le peuple indien d’Amérique. Ils se laissent eux aussi rouler dans la farine par Dramane et Blaise.
L’un fournit les mercenaires armés avec la complicité de l’ancien Colonisateur pour protéger la campagne d’occupation des terres ivoiriennes, la campagne d’invasion, de remise en cause des frontières héritées de la colonisation française. L’autre joue l’imposteur, celui qui aime la Côte d’Ivoire et dont l’amour ne procure que mort, désolation et destruction.
C’est pourquoi nous poussons dès cet instant ce cri de libération: il faut mettre fin ici et maintenant à ce projet d’invasion voltaïque! Il faut sortir des erreurs d’analyse et comprendre que la survie du peuple de Côte d’Ivoire est remise en cause par deux Voltaïques qui ont décidé de contester les frontières héritées de la colonisation en manipulant les faiblesses de Côte d’Ivoire hospitalière! Il faut mener le combat de libération et d’affirmation de la Souveraineté du peuple digne de Côte d’Ivoire!
Il faut vaincre ou périr, car l’histoire ne nous pardonnera jamais d’avoir échoué. C’est pourquoi la Révolution Permanente est opposée à tout nouveau délai de grâce. Le combat pour libérer le peuple de Côte d’Ivoire, c’est Maintenant !

ÀTrès bientôt.
Hassane Magued
Lundi 25 Juin 2012
Lu 195 fois
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Interviews | Contributions | Vidéos | People | Ça m'interpelle | Reportages | On en parle | Tribune | Dans l'objectif | Pêle-Mêle | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Le confidentiel (avec L'I.A.) | Sports | Santé et sexualité | Espace NTIC | Économie | Mode - Beauté | Tourisme - Voyages | Vidéos en streaming | Afrique - Monde | Une | À ne pas manquer | Documents | Avis et communiqués | IVOIRE CINÉ | COURTS MÉTRAGES | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


Côte d'Ivoire, la presse à l'épreuve de la liberté - DOCUMENTAIRE 2002

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 01/11/2016 | 1195 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 20/10/2016 | 1800 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 24/09/2016 | 2164 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 05/09/2016 | 1405 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 02/09/2016 | 648 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 20



ladepechedabidjan : CÔTE D'IVOIRE - À la CPI, les témoins de l’accusation sont entre fuite et aveux. À... https://t.co/GifHUKjoCa https://t.co/a7gsbMoTqI
Vendredi 9 Décembre - 16:15
ladepechedabidjan : CÔTE D'IVOIRE - RHDP Législatives à Gagnoa/ Guikahué a peur : Mme Bédié et Charles Diby... https://t.co/9B4MSmY1Xa https://t.co/xz40At6bIv
Vendredi 9 Décembre - 11:46
ladepechedabidjan : À quelques jours des législatives/ De nouveaux éléments sur la maladie de Soro, le chef... https://t.co/j4ylBWKlJv https://t.co/8UXegCvmJX
Vendredi 9 Décembre - 11:15
ladepechedabidjan : Procès Simone Gbagbo : l’audience reportée pour permettre au bâtonnier de "finaliser"... https://t.co/6mtoidNETz https://t.co/knqMLIaLBA
Vendredi 9 Décembre - 11:05

Facebook

Partager ce site