Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

BLOCO - COUPER, DÉCALER

03/11/2017 - La Dépêche d'Abidjan

BLOCO - ON VA OÙ ?

20/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOIRÉE CARITATIVE AU PROFIT DES ORPHELINATS D'AFRIQUE

03/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

LOGOBI STYLE - "ICI, C'EST ABIDJAN"

22/09/2017 - La Dépêche d'Abidjan

YODÉ ET SIRO - ASEC - KOTOKO

22/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 2

11/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 1

10/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

AU CONCERT DE SOUM-BILL, LE 05 AOÛT 2017, À PARIS

09/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

MAGA DINDIN - A CAPPELLA

30/06/2017 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ - "N'OUBLIEZ PAS"

17/04/2017 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan








L’ORIGINE DE LA FÊTE DE NOËL (PAR CHEIKH ANTA DIOP)

29/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Onze ans après la disparition de Guy-André Kieffer, RSF demande des "actes" (Communiqué)


Onze ans après la disparition de Guy-André Kieffer, RSF demande des "actes" (Communiqué)
Onze ans après la disparition du journaliste franco-canadien Guy-André Kieffer, Reporters sans frontières (RSF) s’inquiète de l’absence de progrès dans l’enquête et demande aux autorités françaises et ivoiriennes de concrétiser leurs promesses d’élucider l’affaire.

‘’Ce 16 avril 2015 marquera les onze ans de la disparition toujours non élucidée du journaliste franco-canadien Guy André Kieffer, enlevé à Abidjan en 2004. Durant toutes ces années RSF n’a pas relâché la pression pour que la lumière soit faite sur cette affaire’’, souligne l’organisation dans un communiqué publié mercredi.

A l’occasion du déplacement du président François Hollande en Côte d’Ivoire en juillet 2014, RSF lui avait demandé d’œuvrer à la mise en la mise en place d’une commission d’enquête spéciale ou d’une cellule commune d’instruction entre les juges français et ivoiriens.

En réponse, l’Élysée avait écrit à l’organisation, le 20 octobre 2014, que l’élucidation de ce cas demeurait une “priorité pour la France”. L’Élysée assurait porter attention au “bon déroulement de cette enquête conduite par les autorités judiciaires des deux pays concernés, la France et la Côte d’Ivoire”, rappelle le communiqué.

Lors de la visite d’une délégation de Reporters sans frontières en Côte d’Ivoire en mai 2014, le président Alassane Ouattara s’engageait, pour sa part, à tout mettre en œuvre “pour que la lumière soit faite sur cette affaire et que l’on sache ce qui s’est passé”. Il avait d’ailleurs demandé au ministère de la Justice et au procureur de la République d’être informé précisément sur le dossier en cours.

‘’Depuis ces promesses, à la connaissance de RSF, le dossier n’a pas avancé. Les nouveaux juges saisis de l’affaire, depuis la fin du mandat du juge Patrick Ramaël, Cyril Paquaux et Nicolas Blot, ne se sont rendus sur place qu’une fois depuis leur nomination’’, souligne le texte.

“Reporters sans frontières s’interroge sur l’absence de mesures concrètes pour faire avancer l’enquête sur la disparition de Guy-André Kieffer, en dépit des promesses au plus haut sommet de l’État français et ivoirien”, déclare Cléa Kahn-Sriber, responsable du bureau Afrique de l’organisation.

Pour elle, les paroles doivent maintenant faire place aux actes. « Quelles mesures les nouveaux juges d’instruction vont-ils prendre ? Il est crucial que cette affaire ne tombe pas dans l’oubli et l’impunité. Nous demandons que ce dossier demeure ouvert jusqu’à ce que les commanditaires de cette disparition soient identifiés et jugés », poursuit-elle.

Guy-André Kieffer a disparu le 16 avril 2004 à Abidjan alors qu’il enquêtait sur des malversations touchant la filière cacao, dont la Côte d’Ivoire est le premier producteur mondial. Le 28 avril 2004, la famille du journaliste portait plainte contre X pour enlèvement et séquestration et RSF se constituait partie civile quelques jours plus tard.

L’enquête instruite par le juge Patrick Ramaël s’est longtemps heurtée aux relations tumultueuses entre Paris et Abidjan, aux difficultés de mener des recherches sur place et à l’omerta qui entourait les protagonistes de l’affaire, tous proches de la présidence ivoirienne de l’époque. Avec la chute de Laurent Gbagbo, RSF avait espéré que l’enquête avancerait plus rapidement, souligne l’organisation.

Durant onze ans, la mobilisation internationale n’a eu de cesse de dénoncer la disparition du journaliste et l’impunité qui freinait l’enquête. Pour marquer les dix ans de la disparition du journaliste, RSF a organisé une campagne d’affichage à Abidjan en avril 2014, en collaboration avec le comité de soutien des journalistes ivoiriens, pour demander aux autorités de respecter leur engagement sur le fait que "personne ne sera protégé". Osange Silou-Kieffer, l’épouse de Guy-André Kieffer et RSF avaient été reçues par le président Ouattara en 2012 à Abidjan.

Le 15 avril 2010, une conférence de presse était organisée dans les locaux de RSF en présence de la famille et des comités de soutien tandis qu’à Abidjan était lancée pour la première fois une campagne d’affichage dans les rues.

D’autres événements avaient été initiés auparavant à Paris par l’ONG à savoir des portraits au pochoir du journaliste dans les rues de la capitale en 2007, une opération "Que savait Guy-André Kieffer ?" en 2006 au Salon du chocolat à Paris. En 2005, Reporters sans frontières, l’association "Vérité pour Guy-André Kieffer" et le "Comité de soutien breton pour Guy-André Kieffer" avaient jeté des seaux de cacao liquide et des faux dollars contre le portail de l’ambassade de Côte d’Ivoire à Paris.

La Côte d’Ivoire occupe la 86e place sur 180 pays dans l’édition 2015 du Classement mondial de la liberté de la presse établi par Reporters sans frontières.

AIP
Jeudi 16 Avril 2015
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Interviews | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 25/08/2017 | 2148 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 25/06/2017 | 1937 vues
11111  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 19/06/2017 | 897 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire


Esclavage en Libye : « Tout le monde savait », dénoncent les ONG: Les organisations telles qu’Amnesty international… https://t.co/0p7KEbLdfY

Facebook

Partager ce site