Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan










LE PARCOURS HÉROÏQUE DU ZOUGLOU

CÔTE D'IVOIRE - PRISONNIERS DE L'INDIFFERENCE

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ANDY : L'HEURE A SONNÉ

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

05/07/2015 - La Dépêche d'Abidjan

BOBY YODÉ - CÉLÉBRATION DES 25 ANS DU ZOUGLOU À PARIS

29/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

LE ZOUGLOU, UNE MUSIQUE MILITANTE

14/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

TEASER - ZOUGLOU 25 ANS

11/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

VALEN GUÉDÉ À PROPOS DU ZOUGLOU

31/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ ET LÉAO KORÉ EN PRESTATION

22/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

MALMO EN PRESTATION

21/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ARRIVÉE DE PETIT DENIS ET DEBORDO LEEKUNFA À PARIS

18/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

AWOULABA

15/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

"LAURENT GBAGBO, C'EST MON PRÉSIDENT" - ABOU GALLIET

14/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan





Musique: Kôrô Ouatt dans le coma

22/10/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Deuil / Jean-Marc Guirandou inhumé hier

15/10/2016 - La Dépêche d'Abidjan



10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Derniers connectés
Jean Paul YAMEOGO
La dépêche  D'ABIDJAN
Jean Marius D'ALEXANDRIS
Val FASHION
Du male JPK
TSBAAH WAWAGNON
Sibailly ONÉ
Bienvenu AKE
N'chobi Alex BOUA
Koffi lambert YEBOUE
SERGE ETAME
Parfait RICHARD

Nouveau génocide Wê à Duékoué - Plus de 200 personnes massacrées : L’indifférence totale de Ouattara


 Nouveau génocide Wê à Duékoué - Plus de 200 personnes massacrées : L’indifférence totale de Ouattara
La ville de Duékoué a vécu une tragédie, vendredi dernier, dont le bilan s’alourdit. Les Frci et les dozos ont mené une attaque contre le camp de Nahibly qui, de façon officielle, abrite 5.087 déplacés. Retour sur le récit des exécutions de plus de 200 civils, selon différentes sources sur le terrain.
Comme Petit-Duékoué et Guitrozon en 2006, le camp des déplacés de Duékoué, a été la cible des forces sanguinaires du régime actuel. Les dozos et les Frci, ont incendié et exterminé les populations civiles dans un camp de déplacés situé dans la ville de Duékoué. Le bilan provisoire dépasse le seuil du tolérable en ce sens que les témoignages concordants évoquent plus de 200 civils Wê massacrés par les dozos et Frci dans le site et à travers toute la ville de Duékoué. Des témoignages émanant de membres des organisations humanitaires ne contredisent pas le génocide perpétré contre les Wê, vendredi dernier, et qui se poursuit dans les forêts et dans la ville. «Des déplacés pris dans le camp ont été convoyés dans des camions de type Kia. Ils ne sont plus revenus, mais des rescapés soutiennent qu’ils ont été exécutés par les dozos et les Frci», confie un membre d’une organisation humanitaire qui était sur le terrain. Ce dernier qui dit être choqué par ce drame ajoute : «Les dozos et les Frci nous ont trouvés à l’hôpital pour nous empêcher de soigner les nombreux blessés. Le chiffre de 13 morts avancé est insignifiant » . Une autre source fait état de 28 déplacés du camp qui ont été faits prisonniers par les Frci et dozos avant de libérer 12 d’entre eux. Les 16 autres ont été conduits derrière la mission catholique de Duékoué où se trouve un gros trou. «Les dozos et les Frci nous ont alignés et un à un ils fusillaient leurs proies de sorte que les corps tombent dans ce gros trou. Avant qu’on ne tire sur moi, je suis tombé dans le trou et les autres corps sont tombés sur moi. Croyant qu’on était tous morts, les dozos et les Frci se sont retirés du lieu du massacre », rapporte un rescapé, joint hier au téléphone. On a déjà 15 morts dans ces circonstances. Des massacres savamment orchestrés En effet, des témoins qui ont suivi le film de cet assaut génocidaire soulignent clairement que les Frci et les dozos ont encerclé le camp des déplacés avant d’y mettre le feu. Ce qui a crée une véritable panique qui a poussé beaucoup de pensionnaires à escalader la clôture. Malheureusement, ils sont tombés dans les bras de leurs bourreaux qui les ont systématiquement éliminés autour du camp. Ceux qui tentaient de sortir par l’entrée principale ont été tués par balles. Un résidant de Duékoué qui est de l’ethnie Sénoufo nous a confié que ces tueries ont fait 30 morts sur place. Contrairement à ce que les sources officielles tentent de faire croire, les tueries massives n’ont pas uniquement visé le camp des déplacés. Mais toute la ville et particulièrement les quartiers habités par les populations autochtones Wê. «Le père de ma copine m’a appelé de la forêt où il s’est réfugié le jour des évènements et m’a dit que la nouvelle n’est pas bonne parce que ma camarade a été tuée à la machette dans la ville. Je lui ai conseillé de rester en brousse parce que la situation était toujours dangereuse pour les autochtones», témoigne, pour sa part, un soldat Frci qui, se trouvait hors de la ville au moment des évènements et qui a du mal à contenir sa colère après l’assassinat de sa dulcinée par ses frères d’arme. Toujours dans la ville, les populations traquées ont été exécutées et jetées dans des puits par les dozos et les Frci. Comme c’est le cas de ce puits non loin du camp incendié où la Croix Rouge s’attelait encore, hier dimanche, à repêcher 7 corps sans vie. Déjà la veille, 63 corps avaient déjà été retrouvés dans un autre trou à l’orée du site détruit. «Nous sommes toujours à la recherche des corps. Parce que ceux qui ont tué ont euxmêmes emporté des corps», indique une source proche de la Croix Rouge. Une autre source ajoute que des corps ont été cachés dans la forêt qui jouxte le camp incendié. «Nous avons perdu 3 personnes dans ces circonstances et nous n’avons trouvé que le corps d’un seul. On ne peut pas avoir accès à la forêt où sont disséminés les dozos et les Frci pour le malheur des déplacés qui y ont trouvé refuge. En plus, de nombreux blessés pourraient trouver la mort dans cette brousse», déclare un habitant joint dans la ville. «J’ai passé la nuit de samedi à dimanche au chevet des mes parents blessés à l’hôpital central de Duékoué. Très tard dans la nuit, un travailleur de la Croix Rouge a déclaré au corps médical que le bilan provisoire des tués s’élevait à 100 morts. Mais, un responsable de la cellule des populations Wê qui dresse les statistiques des blessés et des morts lui a rétorqué que le bilan provisoire était de 206 morts», révèle une dame autochtone interrogée hier.

Benjamin Koré et Félix Téha Dessrait


L’indifférence totale de Ouattara

La Côte d’Ivoire a vécu un drame, vendredi dernier. Le camp des déplacés internes Wê de Duékoué a été incendié par des dozos et des Frci ainsi que des jeunes Malinké ayant combattu aux côtés de l’ex-rébellion armée pro-Ouattara. Ces jeunes gens qui n’ont pas été retenus dans la « nouvelle » armée, n’ont pas été non plus désarmés et démobilisés. Le bilan partiel non officiel fait état de plus de 200 morts. Ce nouveau génocide Wê suscite l’indignation à travers le monde. L’Onu et les Etats-Unis, par exemple, réclament une enquête et la traduction des coupables devant la Justice. Mais curieusement, cette tragédie semble ne pas interpeller le chef de l’Etat ivoirien, Alassane Dramane Ouattara. Qui poursuit tranquillement sa tournée hors du pays. Il n’a eu aucune réaction en termes, de compassion à l’endroit du peuple Wê et des Ivoiriens. Ailleurs, les choses se passent autrement. Vendredi dernier, un massacre s’est produit aux Etats-Unis. Un individu a ouvert le feu dans une salle de cinéma faisant plusieurs morts et blessés. Le Président américain, Barack Obama, a aussitôt interrompu sa campagne pour rentrer d’urgence à Washington. Il a demandé que les drapeaux soient mis en berne pour marquer la solidarité du peuple américain qu’il incarne avec les familles des victimes de cette tragédie. Son adversaire républicain a également interrompu sa campagne pour marquer sa solidarité avec les victimes. Ouattara qui se donne une image empruntée devrait prouver le contraire de ce que la large majorité des Ivoiriens pensent de lui. A savoir qu’ilse moque du malheur de ses compatriotes. Avec son indifférence vis-à-vis du nouveau génocide Wê de Duékoué, il confirme qu’il est loin d’être le chef de l’Etat que mérite la Côte d’Ivoire.

Boga Sivori

bogasivo@yahoo.fr


In Notre Voie
Mardi 24 Juillet 2012
Lu 392 fois
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Interviews | Contributions | Vidéos | People | Ça m'interpelle | Reportages | On en parle | Tribune | Dans l'objectif | Pêle-Mêle | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Le confidentiel (avec L'I.A.) | Sports | Santé et sexualité | Espace NTIC | Économie | Mode - Beauté | Tourisme - Voyages | Vidéos en streaming | Afrique - Monde | Une | À ne pas manquer | Documents | Avis et communiqués | IVOIRE CINÉ | COURTS MÉTRAGES | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


Côte d'Ivoire, la presse à l'épreuve de la liberté - DOCUMENTAIRE 2002

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 01/11/2016 | 1176 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 20/10/2016 | 1763 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 24/09/2016 | 2151 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 05/09/2016 | 1388 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 02/09/2016 | 634 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 31/08/2016 | 698 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 20



ladepechedabidjan : GADJI CÉLI ET LES ARTISTES RÉSISTANTS - LIBÉREZ NOTRE PRÉSIDENT GBAGBO -... https://t.co/1z8Rj7qedz via @YouTube
Mardi 6 Décembre - 16:50
ladepechedabidjan : PROCÈS GBAGBO - BLÉ GOUDÉ - La pagaille des témoins en vidéo conférence: Un nouveau... https://t.co/Rj93niqxIP https://t.co/s4q5a9BsiI
Mardi 6 Décembre - 16:10
ladepechedabidjan : Législatives ivoiriennes: la coalition gouvernementale investit ses candidats, Guillaume... https://t.co/Ha6Sp3HvoJ https://t.co/hw6qLa7zRY
Mardi 6 Décembre - 14:46
ladepechedabidjan : Législatives à Cocody / Yasmina Ouégnin confie : « Voici la vraie raison pour laquelle... https://t.co/XFe0GxpKtn https://t.co/h4IoqbRRNF
Mardi 6 Décembre - 13:21

Facebook

Partager ce site